Faut-il vivre à Paris pour manger des sushis? (sponso)

Pas de chance, je suis lyonnaise.
Il y a 5 ans de ça, nous avions à peine 3 restos japonais ici, et pas un pour nous livrer à domicile, alors qu’à Paris, mes amis se vantaient de commander du maki royal comme on commandait (avant, quand on n’était plus branché junk food que poison cru, jadis quoi, hum… non rien). Aujourd’hui, ca a changé (ouf), n’empêche que pour trouver des sushis à Paris, on trouve des restos type Côté Sushi qui ont une carte à tomber. Y’en a un aussi à St Tropez. A Lyon? Nada, peanuts, néant intersidéral. Pourtant, on est en manque de cartes originales qui change des éternels sushis-makis basiques.

Et pour moi qui suis capable de manger des sushis 3 fois par semaine, j’aimerai bien varier un peu. Du coup, je me contente de livraisons de sushis avec ce que je trouve ici, et je me fais plaisir quand je monte à la capitale, y’a pas de raison.
L’engagement écologique (validé par Fish2Fork) n’est pas à négliger non plus, du coup, on se dit qu’on ne fait pas de mal, contrairement à certains qui sont pas forcément très clairs à ce niveau là

Pour varier, je fais des expériences maison. C’est moche, mais au moins, ca change. Même si pendant 4h de temps, je n’ai plus aucune vie sociale possible pour faire ça (sans AUCUNE aide, vous comprenez, ca peut salir les blanches mains des membres de ma famille, alors que moi, si je sens la daurade, tout le monde s’en fout)


Oui, ils sont tout écrasés, je sais

Alors que si je me les fais livrer, non seulement je gagne 4h de ma vie, mais visuellement, c’est pas la même:

Forcément.

Et chez vous? Vous commandez? Vous tentez de les faire? Vous vous souciez de l’engagement écologique du restaurant qui vous nourrit de cette tuerie gustative?

Article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

7 comments

  1. Petitsdialbles says:

    ah, ne m’en parle pas, j’ai envie de pleurer…avant, vivant à la capitale, je mangeais des sushis toutes les semaines, pour pas cher…maintenant, exilée dans le sud, c’est 2 fois l’an…

  2. Batice71 says:

    Alors, j’ai de la chance d’avoir un maître sushi à la maison mais les prestations sont rares (3-4 fois dans l’année) !!! C’est mieux que rien car dans ma petite ville bourguignonne, pas de sushi shop, ni de Mac Do :-) Je te dis pas comme les amis rappliquent à la maison…
    On se rattrape quand on descend voir ma famille à Montpellier avec Sushi shop !

  3. la maman de Plectrude says:

    Ben dans le trouducudumonde, les seuls suhis qu’on a c’est les ourchs des pyrénées qui bouffent les moutons, ou les manifs contre la ligne à grande viteche. Alors les suhis quand je veux les manger au lieu de les subir, je n’ai qu’un seul recours : Picard. Et quand je vais à Paris (1 fois par an) je cours ventre à terre chez Sushi Marché (16e) qui fait des suhis à tomber par terre.

  4. matiss says:

    je ne suis pas sûr que pour faire un pot de riz cela demande beaucoup de créativité, mais il faut certainement un peu de créativité pour faire des sushis , c’est quelque chose de spécial.

  5. Tite crapule says:

    ben moi je les trouve bien tes sushis !! sinon moi j’ai HORREUR de ça (en fait j’ai jamais gouté mais le poisson et moi ça fait deux !! ou alors dans un GRAND bain de citron histoire qu’il n’y ait pas trop de gout) ! par contre chéri adore nous on les prend à auchan il dit qu’ils sont bons !

Laisser un commentaire