Le sport… et nous. (J.O J-2)

Le sport a toujours fait parti de ma vie, pas le choix, quand on nait dans une famille où la mère est prof de tennis et qu’on grandit dans une grande ville du rugby.
En sport, mis à part en volley ou basket où je me faisais écrabouiller par les plus grands, j’ai toujours su me défendre. J’ai choisi la danse,pour faire comme les copines, mais le tutu a eu raison de ma passion fugace, je me suis vite tournée vers la gym.
Finalement, je n’ai pratiqué aucun sport collectif à part ceux qu’on nous enseigne à l’école. La gym me permettait de me tromper sans mettre en péril toute une équipe, ça n’impliquait que moi, sauf dans quelques compétitions par équipe mais comme nous étions plutôt douées avec les copines, y’en avait toujours une pour rattraper les bourdes d’une autre., et ça reste différent de toute facon.

Quoi qu’il en soit, d’équipe ou non, je suis une grande fan de sport. Au delà des performances et de ce que notre corps nous permet de faire au delà de ce qu’on croit être nos limites, le sport nous enseigne bien plus que tout autre éducation.
Pour moi, il reste mon pilier dans l’éducation de mes enfants, parce que certaines valeurs qu’on nous enseigne sur un cours, un terrain, un tapis, on ne les apprend nul part ailleurs. On a beau être bourrés de principes et tâcher d’élever nos enfants le mieux qu’on peut, on ne pourra jamais leur enseigner aussi bien que le sport des valeurs comme le respect, la rigueur, le partage, l’engagement.

Ce n’est pas en jouant avec moi à la bataille que N°1 a enfin acquis la capacité de dire de son adversaire qu’il avait été bon quand il perdait un match, ni de rester modeste quand il le gagnait. C’est en appréciant ses efforts qu’il se rend compte que le travail a payé, et en sport plus qu’ailleurs, on est récompenser pour cela, notre effort est récompensé, que ce soit en terme de performance ou simplement dans un applaudissement, un regard, un geste.

Du sport ressort tout le positif que nous avons en nous. Je crois au plus profond de moi qu’ils nous aide à être meilleur en tant que personne.

Ca fait bien longtemps (et la largeur de mes cuisse le confirme) que j’ai arrêter le sport à haute dose. J’ai longuement pesté, d’ailleurs, contre ce revers de médaille, comme une trahison de mon propre corps. Et puis non, en fait, je pense que ce qu’il reste en moi de ces années à m’amuser, c’est ce que j’ai de mieux à inculquer maintenant à mes enfants… avec l’aide de la fédération qu’ils choisiront à leur tour.

Bref, je sais qu’on n’est pas tous fait pour le sport, mais le renier serait trop bête…

Dans 2 jours, nous serons tous à Londres, un peu, beaucoup, passionnément. Chez nous, on vibrera plusieurs fois par jour parce qu’en plus du sport, la magie des Jeux Olympiques nous a toujours transporté. Un moyen bien plus festif, aussi, de faire découvrir certains sports à nos enfants.

Ces derniers jours, pour ne rien gâcher, j’ai été baigné dans pas mal d’univers sportifs.

A commencer par Le Stade Des Bébés, organisé par Pampers et Fisher Price qui se tenait à La Vilette. Deux journées où les parisiens pouvaient venir gratuitement faire essayer le sport d’une facon ludique à leur plus petits. Lancer de doudou, équitation, course, kayak, trampoline… de quoi les épuiser et leur faire découvrir un tas de nouveautés.
Le lieu etait suffisamment grand pour qu’il n’y ait pas trop la queue aux différents ateliers, l’organisation tres sympa et décontractée. J’ai eu les oreilles en feu (et une petite migraine au retour) d’entendre les cris de joie et d’excitation de ces centaines d’enfants, mais quel plaisir de les voir s’éclater comme ca… On attend la prochaine avec impatience, avec, j’espère, une tournée en province histoire que tout le monde puisse en profiter!


© Frederic Baron-Morin

Et puis là, tout fraichement (non, en vrai, je meurs de chaud), je reviens du village Kinder. J’avais eu la chance d’y faire un tour l’an dernier et je ne vous cache pas que j’ai sauté au plafond quand on m’a proposé d’y retourner. Cette fois-ci, j’avais N°1 sous le bras. j’ai dû lui expliquer mille fois que NON, le Village Kinder n’était pas un village facon Hansel et grettel tout de Kinder Surprise et de Pingui dans les arbres.
Le Village Kinder, pour rappel, c’est l’ouverture du centre Omnisport Base de Plein air de temple-Sur-Lot au Secours Populaire, Ferrero et 160 enfants par semaine et tous les organisateurs, éducateurs, accompagnateurs, cuisiniers etc… pendant les deux mois d’été.
Un Village où le sport est au centre d’un intérêt commun: faire vivre des vacances inoubliables à des enfants qui, pour 90% d’entre eux, n’ont jamais eu le plaisir de partir.
Une journée vive et remplie d’émotions (et de coups de chaud, faut le dire, les Kinder Bueno n’ont pas survécu à mon retour d’ailleurs) avec le joueur de HandBall Ibrahima Diaw en guest… Mais je reviendrais sur cette journée hors du temps très très vite.

En attendant, je vais imprimer le programme des JO.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

10 comments

  1. Zazou says:

    putain, arrête, tu vas me donner envie de faire du sport ! non je déconne, ça c’est carrément pas possible ! disons que dans quelques années, quand je devrai courir entre les différents entrainements de Babychou, je penserai à ton article et je ralerai un peu moins. Merci !

  2. Solène says:

    Franchement, je suis ce qu’on appelle pas sportive, à mon grand regret (et un peu à cause de mes parents quand même) mais je trouve ton texte très beau et c’est exactement pour ça que je tiens à ce que mes filles soient sportives (natation et danse pour l’une, triathlon et gym pour l’autre, la troiz n’a pas encore vraiment choisi). Par chance, ça fonctionne, elles adhèrent à fond et se débrouillent bien en plus…

  3. Poulette Dodue says:

    Je n’ai pratiqué que des sport co (et plutôt masculin tiens d’ailleurs). Oui je parle au passé, je suis une molasse grave depuis un certain nombre d’années (:-()
    Les JO je suis assez bon public aussi !
    Bises

  4. MamanLama says:

    en tant que ex sportive, je dois m’incliner devant ce texte très juste!
    merci de rappeler à quel point le sport peut nous porter!

  5. millie says:

    j’ai hâte que les JO commencent aussi, c’est toujours un plaisir de regarder les athlètes… pour leurs performances biensur pas (que) leur physique!

Laisser un commentaire