Les enfants des autres

On peut se faire passer pour la personne la plus tolérante du monde, je ne croirai JAMAIS qu’un parent, quel qu’il soit, est capable de ne pas dire du mal d’un enfant d’un autre pendant plus de 10 heures d’affilées.
C’est un fait, nous avons tous une façon à nous d’élever nos enfants, nous avons tous notre propre seuil de tolérance aux cris, caprices, tempéraments chaotiques….. Et critiquer l’enfant des autres, c’est non seulement une façon d’extérioriser nos propres déceptions mais aussi une manière d’exprimer ce qu’on ne peut dire de notre propre Greffon.

Sans compter que ce seuil varie selon l’humeur. En plus.

Dans les enfants des autres, ceux qu’on croise dans la rue régulièrement, on trouvera:

L’enfant surdoué: Comme ses parents lui répètent à longueur de journée qu’il détient la Vérité Absolue tant il est malin et doté d’une intelligence supérieur, l’enfant surdoué ne manque jamais de nous rappeler que nous n’avons rien à lui apprendre, encore moins de conseils à lui donner. L’enfant surdoué parle avec des mots d’adulte à à peine 6 ans et deviendra certainement neurophysicien.
L’enfant surdoué, en plus d’être agaçant, est chiant, manquant cruellement d’humour et de légèreté. Une vague envie de lui en retourner une nous traverse l’esprit lorsqu’il nous regarde de son air supérieur en nous citant Kant.

L’enfant Timide: Lui, on n’a jamais vraiment entendu le son de sa voix. ce qui peut poser un certain probleme quand il est invité à prendre le gouter à la maison. Il est pratique en ce sens qu’il ne va pas broncher de toute l’après midi, mais il ne répond qu’en hochant la tête doucement dans un sens ou dans l’autre, indépendamment de la réponse qu’il voudrait nous donner. Communication difficile, il faudra faire en sorte de ne pas le laisser se déshydrater quand même…

L’enfant Râle: Jamais content, jamais satisfait de quoi que ce soit, on l’entend geindre sans arrêt, que ce soit au square ou dans la chambre de nos propres enfants, rien n’y fera, pour lui, tout ça, c’est nul, il en a marre, il s’ennuie. Voir un sourire de satisfaction s’afficher sur son visage nous procure le même effet que l’obtention d’une médaille d’Or au J.O en natation alors qu’on ne sait pas nager.

L’enfant à décoder: lui, il adore parler. Le soucis, c’est qu’on ne comprend pas grand chose aux sons qu’il débite à une allure infernale. Articulation aléatoire, mots à remettre dans l’ordre façon Boggle, on dépense une énergie impressionnante à tenter de comprendre de quoi il parle. Comme l’enfant timide, on fera en sorte d’anticiper afin de ne pas le laisser mourir de soif un après midi de canicule, et on lui lancera de temps en temps des hochements de tête et des « hmm hmmm » d’approbation pour le laisser penser qu’on a tout bien compris et qu’il aille se faire décoder ailleurs (là, on est fatigué).

L’enfant 2nd degré: Croire que les enfants n’ont pas de second degré sera dans ce cas précis comme foncer dans un mur. Si on part du principe que l’enfant de moins de x années est incapable de comprendre ou de faire du second degré, alors on prendra cet enfant pour une sorte d’extra terrestre vivant dans une galaxie fort fort lointaine. Parfois même, on pensera qu’il est un peu bizarre, cet enfant.

L’enfant unique: partager, il n’a pas bien l’habitude, mais passe encore, si il arrive à se faire des copains, c’est déjà ça de gagner. Le soucis avec l’enfant unique, c’est qu’il est le seul enfant de sa maison, et que certaines règles, donc, changent. Et qu’il est bien incapable de s’adapter aux nôtres en 2h de temps. NON, on ne crie pas d’une piece à une autre pour se faire entendre, on se déplace, parce que peut être que Clapiotte aurait bien aimé faire une sieste.

L’enfant de la campagne. Ou de la maison. L’enfant qui n’a pas de voisin quoi: Lui, on a envie de le défenestrer pour lui rappeler qu’on habite au 5ème étage et que NON, on ne joue pas à imiter l’éléphant dans le couloir, NON, on le joue pas au tennis sur le mur mitoyen, NON, la musique, on baisse, parce que la voisine vient d’accoucher et qu’on SAIT qu’elle a besoin de se reposer, là. Et repose immédiatement ces rollers dans l’entrée. Et NON, désolée, on n’a pas de toboggan sur le balcon.

L’enfant malade: On le reconnait par sa goutte de morve verte pendue à la narine et à sa toux de cancéreux en fin de vie. Il pète la forme, du coup, il n’est pas au fond de son lit. Mais comme il fait en sorte de tousser et d’éternuer dans la bouche de mes enfants, j’ai simplement envie qu’il s’étouffe avec ses miasmes en attendant qu’il apprenne qu’il n’est pas manchot et que les deux appendices en bout de bras, il peut aussi s’en servir pour tousser dedans (en plus d’y coller son slime nasal)

L’enfant crado: (souvent associé à l’enfant malade, mais peut être indépendant de ce premier cas): On sait pas. Il est vraiment crade ou alors nous sommes des descendants  de Danièle et Béatrice de « C’est du propre », mais tout de même, on a du mal à supporter les ongles fourrés à la Play Doh, la morve savamment étalée et séchée sur ses joues, les tâches douteuses sur le T Shirt… Et dire qu’on l’a vu tout propre il y a une heure, ce gosse doit vivre dans 3 univers en même temps pour être aussi crassouille en si peu de temps.

Évidemment, mes enfants à moi, ils sont parfaits.

ÉVIDEMMENT

Rendez-vous sur Hellocoton !

25 Réponses pour “Les enfants des autres”

  1. mamananonyme 31 juillet 2012 à 11:46 #

    Évidement, les miens aussi !

  2. Auré Love 31 juillet 2012 à 11:49 #

    Hahahahahaha…. Mdrrrrr!!!!!
    J’adore ton billet…. Tellement vrai…
    Mon Microbe aussi, il est parfait…
    Bizarre, non???? Lol
    Bises et bonne journée!!!

  3. Vinie 31 juillet 2012 à 11:54 #

    MDR

    Mes enfants ce sont les enfants de la campagne !
    Je le vois effectivement quand on va chez des amis ou familles qui vivent en appart’. Les miens ne comprennent pas qu’il ne faille pas taper des pieds, etc alors qu’à la maison ils peuvent. Pas toujours facile et quand même je suis bien contente d’habiter une maison (même si elle est mitoyenne des deux côtés).

  4. alameresi 31 juillet 2012 à 11:58 #

    J’adore ce billet !

  5. leger aurelie 31 juillet 2012 à 12:01 #

    Je suis pas franchement d’accord avec tous ça mais bon… en revanche le seul point que je retrouve c’est qu’effectivement quand on va dans un appart mes enfants commence à chanter, dancer, taper du pied bref mais bon soyons indulgent se sont des enfants et une fois expliquer ça passe ;)

    • Poulette Dodue 31 juillet 2012 à 18:59 #

      Hum deuxième degrés, troisième , humour quoi !
      (Pardon Nat j »ai pas pu m’empêcher)

  6. Laetitia 31 juillet 2012 à 12:17 #

    La toux de cancéreux en fin de vie! Je suis mdr!!!

  7. Petitsdialbles 31 juillet 2012 à 12:31 #

    ah ah! Mon top 1 c’est le malade, je le ficherais bien en quarantaine toute l’après-midi au fond du jardin tout seul!

  8. Premier degré 31 juillet 2012 à 12:31 #

    Quelle honte, mademoiselle Cranemou, de vous moquer ainsi d’innocentes petits bêtes qui ne demandent qu’à être aimés. Je pense que je vais arrêter de lire votre blog car je ne me reconnais pas dans vos propos.
    Soyons indulgents, que diable !

  9. Jojo 31 juillet 2012 à 12:51 #

    mes 2 gars mais surtotut Mon deuz font parti des crados pourtant je fais la chasse avec mon paquet de lingette mais faut croire qu’il attire la saleté lol !

    Ils sont sale plus vite que leur ombre ! un truc de dingue

    Des fois l’état des pieds (parce que mes enfants sont des yannick noah. tjs pied nu j’ai beau raler. les chaussures ça reste au pie le minimum syndical et encore parfois…. on a passé une partie de l’hiver pied nu en poussette l’hivers dernier… ras le bol de remettre les chaussures 10fois de suite !) donc l’état des pieds me fait honte… meme en grattant a la brosse en ferraille ça ne part pas ;o

  10. maman de babychoupette 31 juillet 2012 à 12:57 #

    moi je critique jamais jamais les enfants des autres…. bah oui les pauvres, tout le monde ne peut pas incarné la perfection de ma Babychoupette :)

  11. laetibidule 31 juillet 2012 à 13:15 #

    J’adore !!!
    Les miens sont dans la catégorie : enfant sans voisin (enfin on en a mais les murs sont épais ) avec un côté « crado » pour mon fils et « raleuse » pour ma fille (enfin ça c’est seulement avec nous) à et pour les deux faut pas oublier le côté timide quand il connaissent pas !!!
    Mais bon, ils sont quand même parfait à mes yeux (surtout quand ils dorment)
    Bonne journée !!!

  12. Clarisse Reine d'Angleterre 31 juillet 2012 à 13:45 #

    les pires sont quand même les enfants crados et malades. Ceux là ils approchent pas de mes enfants (qui sont propres comme des sous neufs toutafémadame)

  13. e-zabel 31 juillet 2012 à 14:09 #

    Moi j’aime les enfants des autres : je relativise grave sur les miens ;) mouhahaha

  14. djaj 31 juillet 2012 à 14:58 #

    t’as oublié une catégorie : mes fauvettes :o)

  15. Mary 31 juillet 2012 à 16:58 #

    ah t’as oublié le mien

    l’enfant bavard: le genre à qui si tu as le malheur de t’intéresser un peu à lui ou de répondre à une de ces questions te colleras les basques pour te poser mille et une question. le genre qui parle pour ne rien dire juste pour que le son de sa voix le rassure. le genre où tu as envie d’acheter des boules quies rien que pour les moments où te le rencontre. le genre ou t’as envie de t’enfuir dans un couvent qui a fait dont de silence pour reprendre des forces.

  16. mère pas parfaite 31 juillet 2012 à 17:38 #

    le mien est enfant unique (oui bon pour l’instant), et qu’est ce qu’il cause!!!!
    et celui que je garde, lui c’est enfant malade, mais malade 365 jours par an, comment c’est possible sans dec???

  17. Poulette Dodue 31 juillet 2012 à 19:02 #

    Houlà les miens sont un mélange des catégories !! Arrrrrrrrrrrrrrrrrgh !
    Les gosses des autres c’est hard pissétou !

  18. MissBrownie 1 août 2012 à 01:33 #

    Mes enfants ne sont pas parfaits, j’ai un sacré râleur, mais bizarrement, à côté des « enfants des autres », ce sont des anges :-P
    presque …

  19. Cat à Strophes 1 août 2012 à 11:29 #

    J’adore ce billet ! Personnellement j’ai un neveu à mettre dans la catégorie des enfants « surdoués » et qui me saoule avec ces « oh regarde il y a beaucoup de cumulonimbus dans le ciel » et avec ces questions à la con du genre la semaine dernière « est-ce que tu penses qu’il s’agit du même conflit en Syrie qu’en Egypte ? » question pour laquelle il a obtenu de ma part un « on ne parle pas pendant les infos »….
    J’ai aussi une petite nièce « snob » qui du haut de ses 6 ans porte des fausses RayBan et ne veut pas jouer avec les enfants de son age mais voudrait déjà être une ado…
    Les enfants crados font aussi partie de mon entourage, lors de leur dernières visites j’ai dû nettoyer toutes les vitres couvertes de leurs empreintes de doigts bien grasses de saucisson…
    Bon ma fille elle je la mettrais dans la catégorie des râleurs chouineurs, je l’admets elle n’est pas parfaite !
    C’est un giveaway n’est-ce pas ? non parce que le permis moi je veux à tout pris le recevoir !

  20. Youminou 1 août 2012 à 13:34 #

    Ah l’enfant malade, le plus redoutable selon moi ^^
    Merci pour ce genial aryicle :D

  21. Cleophis 1 août 2012 à 13:43 #

    Ma fille est dans la catégorie des timides ! Dès qu’il y a une nouvelle tête, elle ne dit plus rien et met les doigts dans la bouche, plus il y a de doigts, plus elle est intimidée !! Même au parc, s’ils sont plus de 2 autour du toboggan, elle se met dans un coin et ne bouge plus, lol.

  22. DeboBrico 2 août 2012 à 10:45 #

    Ah… Critiquer les enfants des autres: Rien de mieux pour se remonter le moral et se dire que son petit bout à soi n’est pas si terrible!!!

  23. Marjolaine Mamour 3 août 2012 à 16:15 #

    J’ai bien rigolé… Mon fils fait partie de 2 catégories : sans voisins et unique… ça va pas être facile de lui faire comprendre, quand le bébé sera là, qu’on crie moins et qu’on saute moins partout !!

  24. Cat à Strophes 25 octobre 2012 à 01:59 #

    Là je te l avais dit qu’il était cool cet article, et plein d autres gens aussi t as vu ?

Laisser un commentaire