Faire un vide grenier et ne pas finir sénile

Et donc, j’ai fini par faire ce fichu vide grenier.

Dans mes souvenirs lointain, c’était super chouette, j’avais 10 ans, je me baladais pendant que ma mère s’évertuait à brader mes poupées Barbie et j’achetais des trucs inutiles à 1 franc. Le bonheur en quelque sorte.

Adulte, c’est un chouille différent.

D’abord, on cherche celui qui conviendra le mieux. j’ai privilégié la campagne plutot que la grande ville, pas le courage de me coltiner les passants du dimanche.

J’ai trié, trié et encore trié.

Par âge, par genre, par qualité. J’ai repassé ce qui ressemblait à des chiffons, du 2 ans de N°1 qui stagnait dans des cartons depuis 5 ans, évidemment, ça ne ressemble plus à grand chose. J’ai relavé certaines pièces et j’ai rempli des caisses. Beaucoup de caisses.

Le soir même, avec ma copine d’aventure, nous avons chargé la voiture (une Espace, tout de même). Plus un seul cm3 de disponible, à peine de quoi faufiler la glaciere avec les sandwichs. Sandwichs qui seront engloutis dès 10h, réveil un peu trop matinal oblige.

Au petit matin, nous avalons de force un pain au chocolat, en se marrant bêtement, les yeux collés, imaginant la longue journée qui nous attend (et ce lit qu’on abandonne lâchement).

C’est là que ça se gâte, finalement, on croyait que le plus dur serait de se lever. Que nenni, le plus dur, c’est de s’installer.

Ce que je ne savais pas, c’est que même à 7h du matin, plein (vraiment plein) de gens sont déjà là à rôder. Ils nous demandent de baisser la vitre de la voiture pour demander si on a des téléphones portables, des cocottes minutes des DVD….

On a le malheur de trouver une place pour notre tank à 10 m ètres de notre emplacement. Misère. Impossible de laisser le coffre ouvert ni le stand sans surveillance, j’ai déjà trois personnes qui ouvrent mes caisses et mettent un bordel pas possible dans mon organisation, les autres harcèlent mon amie, à 4 autour d’elle dans le coffre de la voiture.

Il est 7h15 et OUI, la journée va être longue… et on est déjà en sueur. Sympa.

Les gars nous lâchent pas, 1h plus tard ils reviennent à la charge els uns après les autres. On s’est faite littéralement pillées, il nous reste déjà plus aucunes grosses pièces qu’on a bradé juste pour les faire partir.

8h30, impression de mort cérébrale, de s’être bêtement faites avoir, comme des bleues que nous sommes. Je suis déçue.

La journée se passe ensuite tranquillement, les « vrais gens » viennent en famille et nous rions avec eux. je refourgue discretement les petits jouets bruants aux enfants qui les contemplent avec envie, leur précisant bien d’appuyer dessus UNIQUEMENT une fois dans la voiture. Je suis mauvaise, mais heureusement, les parents ont aussi de l’humour.

Tony passe nous faire un coucou vers midi avec N°1 et Clapiotte. Il m’avouera plus tard qu’il a vu la dînette Barbapapa de Vilac que Clapiotte vénère et que je refuse d’acheter 25euros à 2 euros (et qu’il ne l’a pas acheté, donc) (je pleure encore).

N°1 souhaite rester. Il s’attaque à un pain au lait avec une barre de chocolat et s’éclate la dent sur le chocolat à moitié fondu (les dents des 7 ans, c’est l’arnaque). Tony doit revenir en trombe pour voler au secours de ce pauvre enfant (pourtant bien pratique pour vendre les jouets, les gens ne négocient pas avec les mioches, c’est bon à savoir) (et mon fils a les dents longues niveau prix du Gormiti)

A 14h30, tout à coup, le ciel devient noir et voilà qu’on se prend la radée du siècle. La bâche était la meilleure idée du jour. Nous couvrons tout, attendons que ca se calme et finissons par remballer. La journée est finie plus tôt que prévue mais je suis tellement sur les rotules de la matinée que j’y trouve mon compte.

La récolte a été bonne malgré mes défaites en négociation du petit matin.

On ne m’y reprendra plus.


J’ai été encore plus naïve qu’eux tiens!

Si je dois donner des conseils:

Présenter des vêtements propres, en bon état et pas/peu froissés.
Ne pas espérer vendre plus que 2 euros les fringues, 3-4€ les chaussures (oui, même celles à 80 euros neuves), 4€ le jeu.
Etre au moins 2 sur un stand, 3 si il est grand, ne serait ce que pour nous aussi profiter des bonnes affaires du matin (nan mais la dinette Vilac quoi!)
Ne pas céder avant 9h. Même sous la pression, si ils sont pas contents, ils s’en vont, on a le temps de brader dans la journée. Nous avons été faibles.

Préparer les fringues dans des caisses avec la taille affichées en gros. Les mettre sur cintre n’a été qu’une perte de temps, le portant n’a pas du tout marché alors que les caisses se sont vidées en quelques heures.
Prévoir de quoi boire, manger.
Prévoir une grande bâche et éviter la table à tapisser, si elle se mouille, la colle ressort, c’est l’enfer.
Prévoir de quoi s’assoir.
Prévoir un beau sourire et beaucoup, beaucoup d’humour.

Garder à l’esprit qu’on est là pour se débarrasser.
Y aller avec une copine, c’est toujours plus marrant quand même!

Une expérience en matière de brocante de votre côté? J’ai oublié quoi pour la prochaine fois?


Merci Alex ;)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

31 Réponses pour “Faire un vide grenier et ne pas finir sénile”

  1. Maman est au Musée 1 juin 2012 à 16:17 #

    Oui c’est toujours un peu comme ça les brocantes. On en a déjà fait 3 ou 4 fois, avant d’avoir les enfants. Je crois que l’année prochaine, on va remettre ça, parce qu’on a pleins de vêtements et matériel bébé et qu’une brocante, ça sert surtout à se débarrasser de tout ce qui ne sert plus. Mais tout à fait d’accord, à la fin, on est sur les rotules. Le mieux c’est de le faire avec des amis, et de passer une bonne journée tous ensemble ! :)

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:43 #

      oui, j’ai vraiment apprécié etre avec une copine. Tony aurait été d’une grande aide aussi, mais bon, c’est en forgeant…. ;)

  2. Laetitia 1 juin 2012 à 16:26 #

    Tout y est, si ce n’est que nous, nous ne bradons pas avant midi!! Mais c’est sur qu’il faut s’accrocher correctement à son Sloggy quand on fait une brocante en tant que vendeur, parce que des fois moi j’ai juste eu envie de casser un objet qu’on me négociait de trop!!! Ah ben tient, si un truc qui manque.. il faut s’armer de patience et de zénitude :)

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:43 #

      oui, la patience et zenitude, exact!

      La prochaine fois, je ne lâche RIEN avant minimum 10h. je suis pas sure d’etre prete a attendre midi hahaha

  3. AAlex 1 juin 2012 à 16:47 #

    Aaaaaahhh… la brocante ! un grand moment …. ;-) et des cernes qui vous suivent pendant 3 jours …. mais y a des moments comme ça qu’on oubliera pas de sitôt :-)

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:44 #

      les cernes donnent le petit côté authentique du périple ;)

  4. Lulu 1 juin 2012 à 16:59 #

    Oh la la… j’en ai fait tellement… et j’ai vécu tout ce que tu racontes… j’ai eu froid… j’ai eu chaud… j’ai eu faim… j’ai pris la pluie… mais j’ai bien rigolé !

  5. Virgo 1 juin 2012 à 17:19 #

    Je me suis aussi laissée tentée dimanche dernier… on ne m’y reprendra plus ! à 8 h du matin j’étais encore plus vidée, lessivée, éreintée qu’une journée d’orage après le boulot et après une soirée de pleine lune (oui mes enfants se transforment les soirs de pleine lune !).
    Moi aussi, j’ai été faible et nulle en négociation… Et ça n’est pas près de me reprendre !

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:45 #

      argh, tu vois, moi je veux en refaire une JUSTE pour me prouver que je suis capable de ne pas transiger sur certaines choses

      • Virgo 3 juin 2012 à 19:28 #

        Alors moi, j’assume pleinement ma faiblesse !!! Bon courage !

  6. Anaïs Petitevie 1 juin 2012 à 17:59 #

    J’en ai fait 2 et je suis d’accord avec tout tes conseils! moi aussi le matin j’ai été beaucoup beaucoup trop faible face aux lourds qui insitaient beaucoup et j’ai bien bradé!
    Merci pour le conseil des fringues en cartons, ça me servira si j’en fait avec des fringues d’enfants.

    Par contre une question je sais pas si j’ai loupé dans ton billet mais vous étiez installée sur des tables ou direct au sol?

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:46 #

      on avait des tables. Une table à tapisser (mauvaise idée par temps de pluie, donc) et une planche avec tréteaux, le reste etait par terre

  7. Babidji 1 juin 2012 à 18:02 #

    super ton récit ! on ne pouvait pas faire plus réel ! même moi qui suis un peu du métier (je fais les marchés) quand j’ai fait un vide grenier à l’automne dernier j’ai aussi été dépassée par les événements, par ces accros trop matinaux aux bonnes affaires qui viennent squatter ton coffre … chez nous les chaussures partent à 2 euros … imagine !! j’étais aussi contente de ma journée .. et puis ce fut aussi un bon moment à passer avec mon amie ! il me tarde d’en refaire un car là le grenier explose … et plus de bébé il y aura alors j’ai un tas de fringues et de trucs de puériculture que j’ai la flemme de vendre au compte goutte sur le bon coin !

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:47 #

      le bon coin ca marche « bien » pour els gros truc, j’ai jamais reussi à y vendre des fringues, donc la brocante est une bonne alternative

      • cranemou 2 juin 2012 à 15:47 #

        et c’est presque rassurant que même en etant du metier, on se laisse avoir

  8. Poulette Dodue 1 juin 2012 à 18:42 #

    Les vêtements par taille et pliés , si en plus t’as marqués la taille sur la caisse le tooop ! Je suis très cliente des brocante, ma mère la pratique beaucoup ! Elle me dégote des merveilles pour les Loulous !
    Les pilleurs du petit matin grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:48 #

      je n’en fais que rarement en fait, mais je me rends compte que ca peut valoir le coup de se lever un peu tot de temps en temps ;)

  9. Lulu 1 juin 2012 à 19:30 #

    Ah la brocante, j’en ai fait pas mal en tant que vendeur et acheteur, que de bons souvenirs ^^ Les vilains brocanteurs (pro) du matin sont une vraie plaie, ils fouillent sans respect dans tes affaires sans même savoir si c’est à vendre ou non, grrrr
    En de hors de ça (et de la fatigue générée) on s’y marre bien, on fait des affaires et ça fait une sortie ^^

  10. Cambroussienne 1 juin 2012 à 20:36 #

    Tous les ans, je tente de me motiver : allez, il faut le faire… MAIS :
    – j’aime pas trier, relaver, repasser,
    – je suis nulle en négo (mais vraiment,
    – j’ai pas d’humour.

    Mal barrée, non ?

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:49 #

      punaise, j’aimerai rencontrer plus souvent des gens qui ont aussi peu d’humour que toi, on se marrait bien ;)

  11. Pipo 1 juin 2012 à 21:49 #

    Super article!
    j’ai 21 ans, et y’a deux ans j’ai fait un vide-grenier de quartier avec mon petit frère, j’avais 19 ans et lui 16.
    Très drôle, bon, notre emplacement était devant la porte de notre maison, réveil matinal quand même mais installation rapide; table fournie par le quartier, qui organisait le truc.
    J’ai vendu un superbe sac à 5 euros, et j’ai de suite regretté.
    Du coup, aucune pitié sur les DVD! Et ça a quand même eu un succès fou: on faisait 1 euro le dvd je crois, dont la plupart étaient neufs et sous blister, ramenés du boulot par mon père qui trie les invendus de presse et donc les dvd du ‘marchand de journaux ». Mais pour 3 dvd achetés on mettait à 2 euros au lieu de 3^^.
    Genre on avait toute la collec des Bébel! Et des tas de trucs de guerre – qu’un passionné nous a acheté, tout content, en parlant de souvenirs de guerre avec mon frère, lui aussi passionné par cette période.
    A un moment, un type nous fait « les dvd je peux les trouver à 50cents (les Bébel). Et vu comment il nous a parlé, tout ça parce qu’on était des ados, je lui ai refusé et ai préféré les garder; il aurait demandé gentiment on aurait certainement fait qqch… comme quoi ça compte la bonne humeur! Enfin, que des bons souvenirs!

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:49 #

      oui, la gentillesse des gens joue pour beaucoup dans notre aptitude à negocier ou non les choses, c’est sur!

  12. Ma poussette à Paris 2 juin 2012 à 09:04 #

    Ton article tombe à pique, je fais mon premier demain matin !
    MA soeur et mon beau frère viennent nous filer un coup de main !
    Je reviendrais mettre un commentaire pour relater mon expérience… j’avoue que le réveil m’angoisse pas mal :-)
    Par contre je ne sais pas si Le Môme sera un bon vendeur mais je lui ai promis qu’on essayerais de trouver des playmobiles, il va falloir que la balance reste positive tout de même :-)
    A très bientôt
    Steph

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:50 #

      oui oui oui reviens nous dire!
      Bon courage en tout cas!

  13. lapetitevache2 2 juin 2012 à 11:00 #

    alors si c’est une fois par an, devant chez mes parents (plus facile !!), on a deja tout eu : pluie, vent, chaleur torride !!!!
    on a tte la façade, on est à 4 pour vendre, ça permet de faire des pauses pipi, bouffe ou balade ! moi, je deteste ceux qui insistent vraiment trop, négocier ok mais faut pas abuser ! baisser de 15 à 2 euros, faut pas déconner !!! du coup, je fais bcp à la tête des gens, l’air sympa , ok , limite malpoli, tt pis, je le garde pr l’an prochain , et toc !!
    c’est crevant ms ca debarasse et ça, ça fait un bien fou !!!

    • cranemou 2 juin 2012 à 15:51 #

      oui, sans compter l’argent de poche que ca génere aussi, hein, c’est pas mal aussi! ;)
      (N°1 a vendu pour 24 euros de ses jouets, il etait tout content)

  14. bbflo 2 juin 2012 à 14:25 #

    ah oui, on en a fait une, et c’est vrai qu’ils sont hallucinants ces gens hyper de bonne heure qui veulent savoir ce que tu as dans la voiture…

  15. maman est occupée 2 juin 2012 à 22:19 #

    Tout compte fait, je vais m’en tenir à ebay !

Laisser un commentaire