Se remetre en cause en tant que mère: la scolarité.

N°1 est le plus beau petit garcon de le Terre. C’est aussi le plus intelligent, le plus drole et certainement le plus doué artistiquement parlant.

C’est un fait.

Ceci dit, en tant que mère et parent d’élève je me dois de m’intéresser à la vie scolaire de mon fils. (On attend encore quelques jours pour Clapiotte).

Le fait est qu’en cette fin de CP, j’ai noté plusieurs choses: mon fils, aussi intelligent soit-il, est assez inattentif. Répéter 14 fois la même choses est devenu pour moi une activité journalière que je ne relève même plus tant je m’y suis habituée.

N°1 écrit plutôt bien, mais il veut souvent aller trop vite, donc, c’est illisible.
N°1 aime bien l’école mais quand je lui demande de faire ses devoirs, parfois, alors qu’il dit que c’est ok, je me rends compte qu’il a plutôt préféré  recompter ses 13 502 cartes Pokemon.
N°1 ment, donc, de temps en temps… bien… très très bien.
N°1 est incapable de me dire ce qu’ils ont fait dans la journée.
Et souvent, il ne recopie pas exactement ce qu’il fallait écrire dans son agenda.
Bref, N°1 se laisse vivre, comme un enfant et sans contrainte.

Sauf qu’en tant que maman, j’ai commencé à m’inquiéter. M’inquiéter au point d’être soulagée de voir dans le cahier de liaison ce petit mot:

« Nous arrivons en fin d’année, si vous souhaitez me rencontrer pour parler de la scolarité de votre enfant, merci de prendre RDV »

J’ai dû être la première à me jeter sur cette proposition et j’ai donc très rapidement rencontrer la maitresse de N°1 en tête à tête.

L’impression de passer un oral sans avoir réviser, je me déchiquetais les doigts, me demandant ce qu’elle allait poser comme jugement sur mon fils, cette merveille de presque-perfection.

Sauf que la première chose qu’elle m’a demandé, c’est la raison de ma présence ici, que N°1 faisait parti des premiers de la classe, toujorus attentif, jamais rien à lui repprocher, un travail appliqué, réfléchi et une très bonne acquisition du programme.

Se moquerait-il de moi, donc?

Certainement, m’a répondu la maitresse, très étonnée (pour ne pas dire incrédule) de ce que je lui racontais de nos fins de journée.

A demi mots, elle m’a fait entendre que peut être, éventuellement, sur un malentendu, j’étais un petit peu trop exigeante.

Peut être.

Même si je ne suis que perfection (oui, moi aussi); peut être.

Peut être que j’ai peur de rater quelque chose et que je vois le mal de partout, peut être que la pression sociale est forte d’avoir un enfant parfait. Peut-être que je devrais enfin intégrer qu’il y arrivera, avec ou sans moi.

Peut-être qu’il est juste normal. (même si il est quand même plus beau que les autres).

Bon, on se met la pression jusqu’où chez vous? Suis-je donc seule à être un chouille trop à cheval sur tout ça?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 Réponses pour “Se remetre en cause en tant que mère: la scolarité.”

  1. Mam' Plume 17 mai 2012 à 15:10 #

    Ou peut-être que tout simplement il ne se comporte pas de la même manière à l’école qu’à la maison… Un enfant peut être radicalement différent d’un environnement à un autre.

  2. LMO 17 mai 2012 à 15:10 #

    J’ai l’impression de lire les exploits de Mouflette au même âge…
    Tous les ans je m’inquiète parce qu’à la maison, elle n’en fiche pas une. Alors que chaque année, ses profs me disent qu’elle est excellente élève, et a de bonnes notes.
    Moi aussi je suis trop exigeante et perfectionniste. Mais je me soigne! :-)

  3. Béatrice 17 mai 2012 à 15:15 #

    Veinarde !!! (ici ils sont plutôt premiers … en partant de la fin ….. :-( )

  4. Etincelle 17 mai 2012 à 15:53 #

    Ici on a commencé l’écriture avec ma Nana. Elle a 5 mois. Et un vrai sens artistique dans le froissage de feuille et le bavage sur crayon ! (gennnnre)

  5. Cathnounourse 17 mai 2012 à 18:46 #

    N°1 se comporte différemment dans des lieux différents et de plus il cloisonne comme le faisait mon Fiston :)

  6. Poulette Dodue 17 mai 2012 à 19:41 #

    Je suis du genre assez rigide sur les devoirs, Cacahouète est du genre RAB (rien à battre) on s’ajuste…Pis j’ai vu la maîtresse on s’ajuste aussi !
    Cela dit, globalement je trouve que l’on met fort la pression sur nos ptis loups pas que d’un point de vue scolaire d’ailleurs.

  7. sun 17 mai 2012 à 20:26 #

    Non pas de soucis ou de surprises sur comment ils sont en classe. Ce sont de bons élèves aussi qui aiment l’école. Mais PetitEclair en CP comme ton fils n’est un mordu des devoirs non plus. par contre je ne lui demande pas si c’est fait. En CP ça n’est pas possible : je le sfais avec lui, la lecture ça se surveille, les mots à apprendre ça se dicte. On verra en CE1, je lui laisserai un peu de manoeuvre..
    Sinon tu sais c’est assez fréquent les enfants impeccables en classe et un peu moins à la maison. un peu comme une pression qui se relache. Un fait c’est plutôt sain, rassure-toi !

  8. Elisegudinna 17 mai 2012 à 21:02 #

    Ha ben moi je vais répondre mais de l’autre côté de la barrière!!! Je suis maîtresse en CP^^ (comme je suis en alternance/apprentissage, je n’y suis que le lundi mais quand mêmê^^)

    Honnêtement vaut mieux une maman qui s’intéresse et s’inquiète pour son fils, qu’une maman qui ignore les difficultés (X fois répétées) de son fils et le laisse donc « couler »!

    Après j’avoue que les mamans qui expliquent « en avance » les leçons etc ce n’est pas mieux, car parfois ça bloque les représentations des enfants (je pense surtout en mathématiques…)
    Concernant les devoirs, certaines sont pour d’autres moins. Moi je suis ambivalente^^. C’est bien de faire relire et apprendre des mots par exemple mais 15 mins chaque soir ça suffit!
    En tout cas moi je préfère une maman qui vient me voir pour me dire qu’elle « s’inquiète » et lui dire qu’il y a rien plutôt que je convoque la maman pour lui dire qu’il y a quelque chose et qu’elle me dit qu’il n’y a rien!!! Arf!!!
    Tu dois être bien aimé des maîtresses :D

    ps: Un enfant est toujours différent à l’école et à la maison… (j’entends tous les parents dirent: elle/il est sage??? Pare que à la maison…!!!!) ;)

    Bisousss

  9. Le Journal de Chrys 18 mai 2012 à 12:43 #

    C’est pas étonnant d’être différent à la maison et à l’école….
    C’est même très fréquent.
    Allez va, te prends pas la tête comme ça!!!

    T’inquiète, quand ça va mal en classe, les profs ont vite fait de contacter les parents.

  10. Clarissime 18 mai 2012 à 15:26 #

    Tiens !! ça me rappelle quelqu’un qui était souvent première en classe ;-) ( il suit les traces de sa maman).

  11. morgy 24 mai 2012 à 13:40 #

    ces mots la , j aurais pu les ecrire …

Laisser un commentaire