Faire avec ou se battre contre, mes kilos, j’en fais quoi?

2 ans et des brouettes que Clapiotte a déboulé chez nous. Presque 3 ans qu’elle avait commencé le ravalement de façade de mon corps.
Ce corps qui était redevenu mien suite à des efforts après l’arrivée de N°1. Bien deux ans après son arrivé, 3 ans même, puisque le mariage a amplifié la motivation à ce moment là.
Finalement, je en devrais pas me plaindre, je n’ai pas fini ma « peine » à priori…

Je ne sais pas vous (les mamans, parce que les mecs et ceux qui n’ont pas la joie d’avoir tenter l’expérience de la dilatation à 10, pour l’instant, vous ne pouvez pas vraiment en vouloir à votre Sécotine de vous avoir foutu votre corps en vrac), mais j’ai vraiment du mal avec ces kilos en trop.

Je en suis pas non plus au bout du rouleau, mais je ne supporte pas ce corps que je me traine. Je ne l’aime aps. Il n’est pas mien et j’ai beau me dire qu’il ne sera plus le même, je ne peux y renoncer. Paradoxalement, je ne fais pas spécialement de régime et je me suis fâchée avec le sport depuis mes dernières courbatures en mai 2002.

Mais de quoi se plaint-elle alors, si en plus elle ne fait pas l’effort?

Je me plains que quand on signe pour un bébé, on ne se rend pas compte qu’après, la fatigue, la lassitude, la flemme, seront nos nouveaux meilleurs amis. Et qu’avec ça comme potes, on risque pas d’avoir envie de danser la Zumba sur le canapé.
Je me plains que ces kilos en trop, ils font que je suis mal à l’aise avec mon corps, que je me cache comme je peux ou quand je ne le fais pas, je fais un effort surhumain pour oublié à quel point je me déplais.

Certains se moqueront en me faisant remarquer que je n’ai pas grand chose à perdre et donc, pas de quoi me plaindre. Mais je pars du principe que j’ai autant le droit d’être mal à l’aise qu’une autre, quel que soit la différence de tour de taille, parce que le complexe reste le même et les problèmes psychologiques qui y sont liés aussi, malgré tout.

MAIS, voilà, je ne perds rien, je fais des efforts et je remange un BigMac derrière, je ne me raisonne que par spasmes et pour la moindre contrariété, je fais n’importe quoi, mettant en l’air mes bonnes résolutions pour les reprendre dix jours plus tard.

Est-ce que je ne devrais pas me faire une raison et me dire que la cuisse fuselée, je la laisse volontiers aux filles des magazines? Ou est ce que je me fais claquer un élastique sur le bout des doigts dès que mon estomac (mais non c’est aps dans ma tête) a une subite envie de chocolat cuit dans la graisse d’oie? Comment retrouver une vraie motivation ou comment accepter une bonne fois pour toute de changer la taille de mes maillots de bain? Chez vous, ça c’est passé comment? (ou pas passé)


Donc, pour Dubaï, ça va faire juste pour ressembler à ça….
(faudrait d’ailleurs que je m’achète des nichons aussi)
(à quel moment on s’avoue que ça va pas/plus être possible?)

Merci d’avance!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

37 comments

  1. EnilaDlb says:

    Je suis exactement dans la même situation que toi… Pas facile de s’accepter différemment et de se dire qu’on ne sera plus « comme avant »…
    Perso je vais (quand même) essayer de vraiment faire attention et de me rapprocher de ce que je veux…
    Motivation : rentrer dans mon tailleur préféré avant le baptême (dans un mois)…
    Allez, courage, tu seras top en maillot sur les photos ;-) (pis au pire, tu mets un paréo ;-) )

  2. MaCyMa says:

    J’aime beaucoup ton article, j’ai l’impression que tu as écris mon ressenti, ma vie, surtout la partie « je fais des efforts et je remange des big mac après… » en ce moment, je suis chocolat! je n’y comprends d’ailleurs rien car je n’ai jamais été une inconditionnelle du chocolat mais en ce moment, je ne jure que par lui, j’ai beau me dire qu’il ne faudrait pas, que j’ai ENCORE des kilos a perdre mais… C’est le drame!

  3. Trolls & Cie says:

    Comment passer du 48 au 42 en moins de 18 mois ? Divorce ! :)))
    Naaaan Tony, je blague !!!
    Mais c’est ce qui a marché pour moi. Je me reconnais totalement dans tes mots.
    Trouver le bon équilibre pour que la femme en nous accepte les dégats que la mère a causé, c’est loin d’être facile…
    Quand tu as un coup de blues post craquage au nutella, regarde toi dans les yeux de ton mari…. Ca remonte le moral en 5 sec ! ;)
    Bisous ma belle
    Marlène.

  4. Maria says:

    Finalement … tu n’es pas seule, nos sommes un bon paquet a ré sentir ça .. faire la paix avec nous mêmes et trouver un juste milieu à la situation, ça doit exister? mais oui , je veux bien le croire, même si je joue au yo yo depuis quelque temps … bon courage en tout cas … ( mais comme je t’ai déjà dit , je t’ai trouvé très mignonne ) mais c’est vrai que l’important ce que toi, tu te trouves bien .

  5. Tite Mam says:

    pfiouuuuuuuuu !!! pas d’efforts de ma part après Minimoi et puis la rupture avec son papa a fait que je suis passée du 40 au 36 sans rien voir venir … je ne bouffais que des pamplemousses !!! matin, midi et soir !!! Et pour Bébélou bin depuis que je suis au chômdu j’ai repris mes petits kilos (pas tous hein mais quand même !!!)…
    Je suis du genre filiforme et je rentre dans un 38 si j’ai décidée d’étouffer toute la journée et d’avoir la marque du bouton de mon jean sur le bide quand je l’enlève !!! oui parce que moi je fais partie de ces nanas qui prennent tout dans la ceinture abdominale !!! Alors je crois que je vais me remettre au régime pamplemousse et puis je vais essayer de bouffer un peu mon body body !!! en mettant la musique à fond et en faisant la teuf avec Bébélou !!!! et en jettant les Chamallows, les Napolitains et les paquets de chips à la poubelle …. euh je commence bientôt d’accord ????

  6. SARAH de Beauvais says:

    pfffffff
    je ne saurai pas quels conseils te donner
    Avant n°1 je faisais 56/57kg; après :75kg et j’ai tout perdu en 2 ans sans sport mais nouvelle célibataire, je bougeais beau coup et ne cuisinais que pour bb
    donc avant n°2: 54kg et après 75kg et là redescendue à 65kg pour bebe n°3 =>75kg et depuis 3 ans ça ne bouge pas.
    flemme + 4 enfants et un tps plein à gérer + un mari qui cuisine tout le temps
    je ne peux plus me voir donc je me cache(très tentée par la burka en fait) et j’évite les reflets!
    allez j’habite dans l’oise: qui veut me pousser à faire du sport??

  7. Femin'elles says:

    Après ma 2eme grossesse, j’ai gardé mon jean’s taille 36 qui me faisait un boule de fou malade..Je l’ai planqué au fond du tiroir, je me suis dit que je ne rentrerais plus jamais dedans mais j’ai gardé espoir…Je pense que ce sera fichu le jour où je le mettrais à la poubelle

  8. chocoladdict says:

    c’est quand DuBaï ?
    sinon moi je te trouve très bien comme tu dis,même pas ronde en fait mais je sais que ce genre de remarque n’a pas grand effet
    en même temps et avec quelques kilos en plus (au moins) que toi, je comprends tout à fait ce que tu ressens..j’aurais envie de répondre Zermati sauf que je n’ai pas encore eu le temps de me pencher sérieusement sur sa « méthode » (mais j’y crois plus que tous les régimes)

  9. lexou says:

    J’aurais pu écrire cet article tellement il me colle à la peau, quelques kilos de trop, un sentiment de mal être permanent, ne pas se trouver à l’aise, jolie, c’est évident, ca change une femme quelques grammes supplémentaires…

  10. Karen says:

    Je me retrouve totalement dans tes mots… aussi dans le « Certains se moqueront en me faisant remarquer que je n’ai pas grand chose à perdre et donc, pas de quoi me plaindre ». Sous prétexte qu’on n’a pas 20 kgs à perdre mais plutôt 5-6, c’est moins légitime alors notre mal-être ? pas d’accord…
    Bon, on peut essayer de se motiver à plusieurs si tu veux ? Pour moi, la seule chose qui marche sur moi c’est l’adage « repas de roi le matin, de prince le midi, de pauvre le soir ». A savoir que le soir j’essaie (sauf si invitation) de me contenter d’un yaourt !

  11. isa-monblogdemaman says:

    Il y a deux ans, je me suis trouvée grosse sur une photo, J. avait 2 ans. Ca m’a calmée, j’ai fait un régime juste équilibré, en arrêtant le pain au chocolat à tous les goûters. J’ai perdu ce que j’avais en trop et je me sens beaucoup mieux. Sauf que j’ai toujours ces bouées apparues pendant ma 2° grossesse. Mais pour ça, il faudrait faire du sport et heu, je préfère bloguer au soleil !

  12. Floralynn says:

    Je me reconnais tout à fait dans ton ressenti.
    Juste avant ma grande, j’avais enfin le corps que j’espérais depuis l’adolescence, mince et tonique, je vivais à 200km/h et mangeais quand j’avais le temps, ça aidait bien.
    Célibataire et sans boulot en cours de grossesse, je suis donc passé de 54 à 78kg, mais mon corps était le dernier de mes soucis. Je suis retombée à 60kg en 1 an sans effort.
    Pour ma 2ème, ça a été une autre histoire. Partie de 58kg pour arriver à 80, je me voyais presque comme un monstre, je m’habillais comme un sac, m’enterrais chez moi, évitais les rapprochements physiques avec Chéri et fuyais les miroirs et les appareils photos.
    Je me suis posée la même question : Lutter ou abandonner ? Et j’ai lutté !
    Moi, qui suis une gourmande et une feignasse, j’ai boycotté tous les gâteaux, sucreries en tous genre, me suis rationnée, me forçait à monter les escaliers plutôt que de prendre l’ascenseur … J’ai mis presque 2 ans à rentrer de nouveau dans mes vieux jeans et c’est là que le petit 3ème s’est annoncé par surprise.
    Je n’ai pris « que » 15 kg, j’ai lutté 9 mois pour ça et j’ai remis mes jeans au bout de 6 mois.
    Aujourd’hui, je me dis que je m’en sors plutôt pas mal après 3 gosses mais mon bidon mou et mes cuissots me posent problème.
    « Il n’est pas mien et j’ai beau me dire qu’il ne sera plus le même, je ne peux y renoncer », c’est exactement ça

    Si tu es mal dans ton corps, luttes ! Prends toi en main (sans te tyranniser), craques pour un BigMac de temps en temps mais compense avec une salade, saisis les occasions de bouger ton corps et force toi à prendre soin de toi au quotidien.

  13. Mentalo says:

    T’inquiète, finalement, à Dubaï, tu passes peu de temps à la plage. Et pour pas prendre un coup de froid de climatisation, tu peux toujours tester la burkha, non? :-D

    AIE CONSCIENCCCCCCCCCCCE, c’est le nouveau leitmotiv ;-)

  14. banou95 says:

    Les habitudes alimentaires sont difficiles à changer, mais regardez ce que propose le Dr laurent Chevallier… on s’y fait vite, mais c’est une vraie hygiène de vie, sans sport, juste des activités physiques faisables chaque jour ( marcher…)

  15. adeline says:

    Perso, je t’ai vue (après je t’ai pas détaillée) deux fois et tu ne m’as vraiment pas l’air grosse ou mal foutue. Je t’ai même trouvé très mimi avec beaucoup de charme ! Après je sais et je comprends que même si à côté d’autres filles qui ont (et c’est vrai) plus de kilos et donc plus le droit d’être à plaindre (désolée) que toi tu sois mal dans ta peau; je le conçois à 100 %..j’ai le même problème…..je peux te conseiller mais franchement je vis la même chose que toi…..je fais environ 12 kilos de plus qu’à mon mariage (30 kilos pris la 1ère grosses et 35 la 2ème à cause de nausées horrible me donnant faim : étrange mais vrai) et c’est très dur de perdre ces PUTINS de kilos….alors vu que je n’ai aucune volonté, je vois depuis deux mois un médecin qui s’est spécialisé dans la diététique qui m’avait aidé à perdre 15 kilos après mon premier enfant (je peux te le conseiller si tu veux, il est très bien). Moi, comme toi j’imagine, on sait ce qu’il faut faire pour perdre mais moi ce qu’il me faut c’est des coups de pieds au cul ! Je vais donc le voir une fois par moi et j’ai donc la peur et la honte qui me pousse (un peu) à faire gaffe ! Fais toi aider, c’est plus facile que toute seule !!! Mais, essaye quand même de relativiser car même si tu es mal dans ta peau, il y a bien pire que toi, ça aide un peu !!!!

  16. Bérangère says:

    J’ai pris 21 kg pendant ma grossesse et quand je me vois maintenant, je me dis que si j’avais su, j’aurais fait plus attention durant ces 9 mois !!! Moi aussi, j’ai envie d’un big mac mais j’essaie de ne pas craquer car je vais m’en vouloir après … Il me reste 10kg à perdre et mon souci est que je suis fatiguée avec un ptit bout de même pas 2 mois et qu’il ne me laisse pas trop de temps pour moi. Me tarde de remonter sur ma wii fit et de faire un peu d’exercice mais on rentre vite dans une routine ou bébé prend toute la place …pas facile de s’occuper de soi dans ces conditions ;)
    Je pense qu’il faut faire un mix des 2 : vouloir maigrir mais tout doucement, à son rythme sans faire un régime draconien et en attendant la perte des kg, se mettre en valeur avec des choses qui nous vont et se pomponner un peu (facile à dire mais bon, la plupart du temps, je traîne en guenille toute la journée avec bb dans les bras et n’ai le temps de passer à la douche que le soir quand mon homme rentre du taf …).
    En tout cas, je vois qu’on a toutes les mêmes soucis …
    Gros bisous et bon courage :)

  17. hélène says:

    De mon coté, c’est l’inverse, J’ai retrouvé mon poids en 3 semaines en dévorant chocolats et sucreries. Au début, je me disais « classe, je fais ce que je veux de mon corps, suis trop forte ». Sauf que je me suis rapidement rendue compte que je continuais à perdre du poids encore et encore…
    J’étais fatiguée, je me sentais creuse et ne supportais pas non plus mon corps, et mon visage. Je ne suis déjà pas épaisse à la base.
    Et ce qui me gavais encore plus, c’est ceux qui disais en gros « ne te plains pas, t’as pas à perdre tes kilos… » Et bien, c’est tout aussi difficile à prendre dans certains cas.
    Pour ma part, c’était un dérèglement hormonal et c’est revenu bien au bout d’un peu plus d’un an.
    Donc je compatis….

  18. Madame Moustick says:

    Je te comprends tout à fait. Entre la naissance de n°1 et la grossesse de de n°2, 14 mois et j’avais repris un poids qui me convenait et surtout le sport. Après la naissance de n°2, j’ai oscillé mais je ne retrouvais pas un poids qui m’allait et là j’ai testé Weight watchers (je promets de n’avoir aucune part chez eux), je pense que j’étais prête à faire quelques sacrifices et ça a été super facile, j’ai apprécié de pouvoir faire des écarts sans me dire que je venais de tout foutre en l’air, de pouvoir m’autoriser un carré de chocolat par jour, … évidemment je n’ai pas mangé de frites tous les jours, mais je n’ai pas eu cette terrible impression d’être au régime (que rien que d’y penser on a faim). Je conseille vivement cette solution ! Néanmoins comme pour tout régime, il faut être prête psychologiquement. Bon maintenant il me reste à me remettre au sport et là avec une copine on y travaille et le faire à 2 c’est super !

  19. Mary says:

    avoue le tout de suite: ressembler à allee berry ça ne va juste pas être possible…

    ici je suis dans le même cas sauf que ma fille n’a qu’un an. Mais j’ai la chance de ne pas être quelqu’un de complexé sauf quand je me vois en photo (ça tombe bien c’est toujours moi qui tient l’appareil photo)

  20. madamezazaofmars says:

    Il m’a fallu plus de 12 mois pour me mettre a fa ire des efforts. Plus que des efforts même, une refonte complète de mes habitudes alimentaires, avec du sport en plus, et depuis janvier, j’ ai perdu 8 kilos. Il m’ en reste toujours 5 de trop et je ne sais pas si je serai satisfaite un jour

  21. Lulu says:

    Alors moi, je comprends parfaitement ton désarroi, mais je ne suis pas concernée. En fait, je souffre plutôt du mal inverse : j’ai pris 17 kg pendant ma grossesse, et j’ai apprécié dans les premiers mois de bébé faire un joli 38. Je voulais le garder ce 38, je l’aimais tant ; mais non, me revoilà à mon poids de départ : trop maigre, tous mes vêtements sont trop grands, j’ai l’air d’un bâton de sucette, et c’est moche !
    Ma seule consolation, c’est que j’allaite alors j’ai gardé du nichon :D

    Donc, je te propose un deal, tu me files tes quelques kilos qui te taraudent, comme ça tu as la cuisse galbée et moi, j’ai l’air (enfin) en 3 dimensions, ok ?!

  22. crisprolls says:

    de toute facon, il va falloir intégrer que l’on a plus du tout le corps de nos 20 ans, la perte de poids est plus difficile, plus difficile à muscler, moins de temps pour nous.
    J’avais perdu plus vite mes kilos poru le le premier, pour la miss crachouille j’ai vraiment perdu les derniers kilos en ……………………recommant à bosser (si si!) le stress, la courses du matin, plus le temps de grignoter, plus de gouter, des repas léger le midi genre sandwich un café, un café en guise de gouter!!

  23. Poulette Dodue says:

    « j’ai autant le droit d’être mal à l’aise qu’une autre, quel que soit la différence de tour de taille » je suis bien d’accord avec ça . Bien que très forte (tu vois ;-)), je ne crois pas que ce soit à nous « les grosses » que revient le seul et unique droit de revendiquer un « mal aise ». D’ailleurs, si il n’y avait pas l’aspect santé, je suis plutôt bien dans mes baskets…
    Fenouil et carotte cru….Pfffff !

  24. Batice71 says:

    Comme certaines l’ont déjà dit, tu n’es pas la seule !!! moi je rentre dans la catégorie ronde et encore plus ronde après bébé 2; Bon, j’ai pris 30 kilos depuis le lycée : être longtemps célibataire, trouver l’homme de ma vie et 2 bébés plus tard, je dois monter sur la balance une fois par mois tellement que j’ai peur !!! Je fais un peu de sport mais entre notre emploi du temps chargé, la fatigue, ma gourmandise et 2 hommes qui mangent ce qu’ils veulent, difficile d’y arriver car le placard est plein de bonnes choses (ou mauvaises de mon point de vue). J’avoue que la perspective de l’été qui approche avec l’épreuve du maillot et nullement envie de ressembler à un sac à patates m’ont décidée à faire attention. Les régimes draconiens très peu pour moi. Alors vive les légumes !!!

  25. Melou says:

    Un peu comme toi … A espérer depuis 3 ans récupérer mon corps de jeune fille … Mais après 3 enfants, faut se rendre à l’évidence et accepter que son corps à changer! Ca n’empêche pas non plus de faire qqs petits efforts et qqs petits écarts! L’essentiel est de trouver SON juste milieu

  26. 2crapouilles says:

    Bonjour,
    et oui je pense que toute femme jeune maman est passée par là… je pense quand même qu il y a un lien avec sa nouvelle place dans la famille et que même si on est super heureuse d’ être maman , et bien ce n ‘est pas facile non plus de tirer un trait sur toute notre »vie » d’ avant et pas que sur notre corps….le corps je pense qu au moment ou on est prête on pourra toujours le retrouver …. le reste aura définitivement changé ,
    Un petit moyen que j’ ai trouvé pour faire du bien : s’ occuper d’ une partie de soi qui n’ a pas changé et se faire plaisir ( chacun le sien : les cheveux , les ongles ……), le reste suivra
    Avec mes 2 grossesses rapprochées, et mon petit crapouillou qui a 5 mois il me reste à moi aussi quelques kilos ( » que « 5 mais ils s’ accrochent !!!) et j essaie de faire un tout petit peu attention à moi ( et oui quand on est à la maison et que le petit régurgite 10 fois sur notre tee shirt , ben on ne se change pas 10 fois et on se laisse un peu aller…………………;

    Redressons nous pour etre fière de nous

  27. Cyl says:

    Si tu trouves une réponse, tu me diras? Parce qu’avant même d’être enceinte je pensais déjà à économiser pour me payer un coach à domicile pour l’après grossesse…. (folle). Et t’as le droit de te plaindre, même si t’es pas grosse et que tu manges des Big Mac.

  28. Petitsdialbles says:

    Ah ah j’adore! Alors pour moi c’est encore plus désespéré parce j’allaite le Cromignon et je n’ai aucune envie d’arrêter de sitôt, donc pas de régime envisageable! vivre avec ses kilos (pareil j’en ai pas des masses à perdre mais c’est pas mon corps quoi!) en étant heureuse de son nouveau corps de maman qui porte les marques de son vécu, c’est comme aimer ses rides parce qu’elles témoignent de notre passé, c’est bon pour les interviews de Halle Berry dans Biba. De quoi faire un bon sujet bien racoleur dans lequel nous nous reconnaîtrons toutes sur M6: « Apres leurs grossesses, elles sont mal dans leur nouvelle peau pleine de vergetures et ne supportent plus leurs kilos » ! :P

  29. Céleste says:

    3 petits à 2 ou 3 ans d’intervalle. 18 à 25 kilos à chaque grossesse :(( J’étais plus grosse en sortant que celles qui arrivaient pour accoucher. Je n’ai écouté personne surtout pas ceux qui disaient tu es fatiguée, mange ! Bien qu’allaitant, j’ai attaqué direct le régime : Saint-Moret, tomates, concombres, courgettes. Au bout d’un mois et demi, il me restait 5 kg à perdre et je me donnais 6 mois. J’ai eu le sentiment (puis la conviction) que moins les kilos s’installaient moins il penseraient qu’ils étaient chez eux. L’effort était intense, j’avais la chance d’être entourée (mes enfants sont nés pendant les vacances), mais court. Finalement, le corps est élastique et se reprend plutôt bien ! Tenez bon, c’est important de s’aimer encore…

Laisser un commentaire