Bas les pattes!

Ca faisait longtemps que j’avais oublié  cette petite chose capable de m’agacer au plus haut point.
Un truc que je n’ai jamais compris. Un truc qui a dû arriver à toutes les mamans de ce monde, au moins une fois, même aux plus antipathiques d’entre nous.

Le « touche moi c’gosse comme il est beau ».

Ce jeu est un sport national. Très pratiqué par la gente féminine de plus de 55 ans, elle se démocratise chaque jour un peu plus pour atteindre les hommes et les plus jeunes.

Normalement, il se pratique beaucoup sur la femme enceinte et sur le nourrisson et les concurrents s’essoufflent quand l’enfant grandit (et se met à grogner). Mais depuis quelques jours, j’ai remarqué que certains reprenaient du poil de la bête et accouraient vers Clapiotte pour leur mettre leurs grosses paluches sur le visage ou lui ébouriffer les cheveux… Mais que leur arrivent-ils?

J’ai déjà supporter 2×9 mois de mains inconnues sur mon ventre, malgré mes grimaces, mes tentatives d’esquives et mes pas chassés. Rien n’y a fait, les mains souvent frippées venaient agripper ma peau tendue, me disant que c’était l’ miracle de la vie. pour moi, c’était surtout le miracle du sans-gêne. je n’aime pas qu’on me touche physiquement, alors encore moins quand ce sont des inconnu(e)s qui se sont passés les mots.

J’ai supporter, mais beaucoup moins sereinement, quand les inconnus venaient mettre leur tête dans la nacelle de la poussette, sous la capote, pour bien le voir de très près, ce bébé tout neuf et lui postillonner dessus avec de la salive inconnue et son sourire plein de dents à moitié déchaussés. La vie d’un nourrisson, c’est pire que Koh Lanta.

Du coup, j’ai beaucoup porté Clapiotte, surtout l’hiver, bien emmitouflée dans mon écharpe, contre moi. Et bien non! Même caché, les participants sont très forts, ils te repèrent à dix kilomètres et viennent te retirer le pans qui recouvrait la tête du Scotch parce que « faites moi voir cette jolie frimousse là, que c’est mignon, hein, et c’est quoi ce sac dans lequel vous le mettez dites moi mais il est bien confortable le bébé? Oh mais regardez moi ça comme il est tout beau hein! »

MAIS VA T’EN!

Je ne te connais pas et non seulement tu viens t’introduire dans mon espace vital mais en plus, sans même demander la permission, tu te permet une invasion intrusive dans la vie de mon enfant qui n’a pas encore ni assez de dents ni assez de vivacité d’esprit pour te choper la main pour la décharner un peu plus.

Alors, alors, on y gagne quoi à ce jeu là, j’aimerai bien comprendre? POurquoi ce besoin de toucher, de pénétrer la tranquillité de cet enfant? Et pourquoi venir ébouriffer la touffe de cheveux, certes splendides, de Clapiotte alors qu’elle joue tranquillement à ramasser des cailloux? Non seulement ça me déplait qu’un inconnu touche mes enfants mais en plus, ça leur fait peur. Vraiment. Et je ne suis pas si méchante, hein, si encore la personne avait engagé la conversation avec moi avant, puis un petit trifouilli de cheveux, comme pour dire au revoir, je ne dis pas (pour les nouveaux nés, ça reste niet, quoi qu’il arrive, je ne comprendrais jamais), mais non, c’est toujours fait en traitre, comme une irrépressible envie de carresser leur tête encore innocente.

Mais MINCE, alors, ce ne sont pas des objets.

Qui es-tu, toucheur d’enfant? Dénonce toi!


Oui, la vielle du 2ème a encore pincé les joues de Junior.
J’en peux plus chéri, je pense que je vais craqué et la faire trébucher malencontreusement dans les escaliers

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

21 comments

  1. Sempette says:

    Ouh la la que ça m’agace ça aussi !!! Et c’est tjs la p’tite mamie qui sent la naphtaline que t’as repéré dès ton entrée dans le magasin qui vient « salir » ta progéniture. Tu le savais, tu l’avais anticipé mais n’empêche ça surprend tjs.

  2. LaFeeDuLac says:

    La dernière fois qu’un inconnu a voulu ebourrifer les cheveux de ma 2eme, elle s’est mise dans une colère noire « laisse moi tranquille monsieur occupe toi de tes fesses! », je pense que le type il va pas recommencer de si tôt…

  3. Cambroussienne says:

    Je traîne une réputation d’anti-sociale (qui perd son sang froid) depuis ma première grossesse. Mis à part le père, je haïssais que tous s’approprie mon ventre rebondi et je le faisais savoir. Plus d’une personne a pris une tape sur la main si mes paroles ne suffisaient pas. Ensuite, j’ai fait la même chose que toi, le portage, en écharpe pour échapper au maximum aux mains invasives. Evidemment, vu mes principes, je me tiens à distance des futures et jeunes mamans qui me sont chères quant aux autres, je ne les approche pas.

  4. Cat à Strophes says:

    Pour l’instant on ne touche pas mon ventre (je crois que le vomume impressionne) et heureusement car je détesterais ça. D’ailleurs même sans être enceinte je déteste que l’on me touche, ou que l’on m’embrasse. Pour ma fille de 8 ans 1/2 les gens ne la touchent plus, comme tu dis + ils grandissent moins ils intéressent.
    Par contre j’ai une amie maman d’une petite cambodgienne de 7 ans (mais qui en fait 2 de moins) qui se fait sans cesse arrêtter dans la rue et qui est exaspérée par l’attitude des gens.
    Merci Cambroussienne pour l’idée du portage en écharpe !
    A la place des moustiquaires sur les poussettes on devrait inventer des intrusiaires…

  5. Chris says:

    En attente d’un(e) petit(e) venant d’Afrique (adoption), je m’attends à cette intrusion pour toucher ce beau petit bébé noir !!! Je sens que je vais vite montrer les dents si on s’approche de trop près de mon trésor !!! Non mais………………

  6. nathalie says:

    Nan mais sérieux,arrêtez d’être aimables avec les gens!

    Personne n’a osé me toucher le ventre, et jusqu’à ce jour, personne n’a encore envisagé de

    tendre la main vers mes enfants en ma présence…me souviens même d’un « touchez pas à mon

    bébé vieux dégueulasse , je sais même pas si vous vous êtes lavé les mains aujourd’hui! »

    Ben ouais, je sors les crocs mais n’empêche, personne m’embête

  7. Covima says:

    Si c’est être associable, alors oui j’en suis une, une vraie sauvage même. Enceinte, ou en dehors des grossesses (c’est à dire aujourd’hui), je ne supporte pas qu’on me touche le ventre ; c’est mm pour ça que je déteste les rdv chez le médecin. J’ai remarqué que c’était plus une pratique courante dans le sud, les méditerranéens sont plus tactiles, tout ça (à vérifier, je mets ça au condtionnel), mais ici chez moi (en Bretagne) je n’en ai jamais vraiment souffert. En revanche Timouton et sa toison bouclée n’ont jamais été autant tripotés que pendant nos vacances dans le sud il y a 2 ans, et je finissais par foudroyer du regard à la fin…

  8. Madame Moustick says:

    La dernière fois que quelqu’un a passé la main dans les cheveux de l’un de mes petits, je lui ai rendu la pareille (avec dégoût). Il n’a pas compris et je lui ai expliqué que ce n’était pas plus agréable pour mon petit que pour lui …

  9. Poulette Dodue says:

    Je suis une « tactile », mais je ne tripoterai jamais un bidon dodue que je ne connait pas !! Même ma « besta » qu’est méga en cloque je lui ai demandé avant et si elle m’avait dit que ça la gênait j’aurai compris !! Quand au bébé/ petits enfants je fais des sourires niais mais ne les tripatouille pas !
    J’avoue j’ai l’ébouriffage fastoche, mais avec des loulous que je connais, c’est genre pour leur dire bonjour sans leur imposer un « fais bisousssssssssssssss » qui pour moi est pire !
    Allez j’te claque la fesse !

  10. Audrey says:

    Comme tu as raison, ça m’agace aussi énormément ! Et là c’est reparti pour un tour entre mon gros ventre et Poussin… les gens sont bizarres quand même ! Moi ça ne me viendrait pas à l’idée de toucher le ventre ou les enfants des inconnus…

  11. Desperate Houseweasel says:

    J’avoue que peu de personnes m’ont touché le ventre pendant ma grossesse. Mon ventre a été dissimulé dans mes bourrelets pendant au moins 4 ou 5 mois !

    Par contre pour le reste je te suis, sur toute la ligne. Je hais les pinçeuses de joues et les ébouriffeurs de cheveux.

    Nous, on s’évertue à leur apprendre la politesse, à ne pas toucher les fruits dans le-panier-de-la-dame, à vouvoyer, et j’en passe… Et eux arrivent et s’incruste comme si nos enfants étaient des caniches qui n’ont pas leur mot à dire et doivent SUBIR les attouchements de ses mains inconnues et souvent dérangeantes.

    Je dis STOP !

  12. mArie says:

    Rha comme je compatis ! Je sais pas comment je vais réagir quand je serais enceinte mais si on me touche le ventre sans prévenir et sans autorisation je pense que ça va pas être beau à voir ! Tu m’enverras ta petite vieille ;) bon d’ici là que je sois enceinte elle sera sûrement tombée par inadvertance dans les escaliers ^^

  13. Delph Dolce says:

    Je n ai jamais compris pourquoi les gens « pinçaient » les joues des petits.. Et comme tu le dis, s immiscent dans notre « intimité »..
    Le sans-gène.. Le toupet..

    D.

  14. Tite ninette says:

    oh lala cranemou t’es tombé si juste !!! et surtout la petite phrase sympatoche « oh heureusement que c’est un petit blond aux yeux bleus sinon on se serait posé des questions… » véridique on me l’a sorti !!! et ceux qui se gênent pas à fixer petit loulou pendant que nous mangeons et pire qu’ils viennent l’aborder !! ou qui restent à côté de toi pendant que ton fils se fait changer la couche… (j’ai la rage moi lol) ! et cerise sur le gateau pti loup qui a appris à faire son sourire « commerçant » à 9 mois et qui s’amuse à sourire à tout le monde !!! Sale traitre !!

  15. emi says:

    Une fois, enceinte, une femme m’a touché le ventre dans la rue… je lui ai touché les seins en lui disant que, pour moi, c’était aussi intime !
    Je crois que je suis aussi une associale.
    Pour l’instant, personne n’a touché ma fille ( je croise les doigts )

  16. Perle du Pacifique says:

    Moi je grognais quand on s’approchait de mon ventre !!! Les proches, eux-mêmes, me demandaient s’ils pouvaient venir caresser mon bidon… Les étrangers eux, JA-MAIS. Du coup, ma tête ne devait pas leur revenir, car j’ai jamais eu aucun grognement à émettre ! Sauf une fois, où j’ai fait un pas-chassé digne d’une danseuse pas étoile enceinte de 6 ou 7 mois…c’était ma belle soeur…je venais de la rencontrer…elle a tenté une approche…en vain…pas assez intimes pour cela. je ne comprendrais jamais ces personnes qui veulent, à tout prix, toucher notre ventre… On ne se connaît pas, on ne s’est jamais vu et hop v’là t-y pas que j’te touche le bidon ! Nan mais sérieux, y a de quoi devenir folle ! Pour ce qui est de ma fille…du haut de ses huit mois…personne n’a encore voulu la titiller…peut être parce qu’elle n’a que trois poils sur le caillou ! Plusieurs personnes ont déjà craqué…et l’ont prise, avec mon accord, souvent pour me rendre service : signature d’un chèque dans une boutique ou autre… En revanche, il m’est arrivé une histoire : à l’anniv d’amis…un monsieurs d’une bonne soixantaine d’années m’a vu passer avec ma fille…il est tout de suite venu vers nous et s’est mis à lui parler tout près, tout près, enfin trop près quoi…et à lui susurrer des ptits mots doux comme si ça avait été sa ptite fille…à la toucher et tout et tout…et ben, mon homme est arrivé à ce moment là, a pris sa fille et s’est barré…j’étais tellement outrée, que je suis restée sans voix et sans réflexe…après observation de ce vieux monsieur tout le week-end, nos amis et nous en sommes arrivés à la même constation…ce monsieur avait vraiment un comportement étrange avec les enfants…ça me fait encore froid dans le dos rien que d’en parler !

  17. Mohican says:

    4 grossesses et pas d’attouchements, je ne le tolérais pas,même si on me le demandais, c’est intime et se passe entre le bébé, la maman et le papa, personne d’autre (même pas les grands-mères!!!!!). Je n’ai jamais touché le ventre de ma fille ni de ma belle-fille.
    Je ne me permets pas de regarder de trop près les enfants s’ils ne le demandent pas (ça, je ne l’ai pas fait pour mes petits enfants, j’adorais les avoir dans les bras). De toute façon si l’enfant est gêné, même bébé, il tourne la tête, regardez bien;et si vous le prenez dans les bras et qu’il ne veut pas, tout petit qu’il soit, il vous repousse, à vous d’accepter son choix. Regardez, les enfants assis dans les caddies de super-marché, ou ils vous font coucou ou ils se tournent vers leur parent d’un air de dire « qu’est-ce qu’elle veut, la vieille ». Je trouve ça normal.
    Biz

  18. Anti Mère Poule says:

    2 grossesses, et j’ai toujours refusé que l’on me touche le bide. Seul mon mari y était autorisé bien sûr (il avait le luxe suprême de devoir m’enduire de crème anti-vergetures chaque soir) et ma mère m’a demandé la permission, que je lui ai accordée évidemment. Sorti de là, niet ! Je me souviens d’une collègue qui m’a prise par surprise : « Oh, dis donc, tu as bien pris » et hop, une main sur le ventre ! J’ai reculé, et je lui ai lancé un regard genre « Touche pas à mon bide, sinon, je t’éclate » … Non, en fait, je lui ai gentiment dit que je n’aimais pas ça, d’ailleurs, elle, est-ce que je pouvais toucher ses abdos ? Non, bah pour moi, c’est pareil !

  19. Mère Blabla says:

    Mon astuce c’est le portage + le manteau de portage Zoli. A moins de te dézipper le manteau ils ne verront pas le bébé et personne n’a encore osé dézipper mon manteau. Bon maintenant avec l’été ça va être plus compliqué.

Laisser un commentaire