Lettre à toi, coiffeur.

Cher coiffeur, ou apprenti ou même aspirant à l’art du cheveu l’Oréal style,

Sache que la vie d’une mère n’est pas tous les jours facile. Loin de là.
Sache que quand on a des enfants, nous sommes rarement lumineuses, nous manquons cruellement de sommeil et de moments « à nous », nous sommes régulièrement à fleur de peau, un peu comme si nous étions en periode prémenstruelle H-24.

Sache que la patience d’une mère est toute relative, que le besoin qu’une mère a de limiter le nombre de décibels dans des endroits clos est un labeur de chaque instant, que parfois, la mère est à deux doigts du Burn-Out mais qu’elle garde son sourire social qui dit que « non non, tout va bien pourquoi? ».

As-tu bien intégré ces derniers points? Vraiment?

Donc, alors, j’ai plusieurs questions à te soumettre. Prends ça comme une validation de ton diplôme, un truc qui pourrait te faire passer de coiffeur-visagiste à grand manitou de la gouffe. Prêt?

Pourquoi ne prêtes tu pas attention à notre besoin de NE PAS te tenir la discussion?
    Autant parfois, ça peut être amusant, mais souvent, je viens chez toi pour m’aérer 30 minutes, me vider la tête pendant que tu me ratiboises les pointes et je n’ai pas forcément envie de débattre de la dernière tendance que tente d’infliger Kate Moss au commun des mortels. Non. Je veux rien. Je veux pas parler. D’ailleurs, si possible, je ne veux pas non plus que les autres parlent. Je veux un salon où on entendrait seulement le « tchick-tchick » des ciseaux et le souffle des sèches-cheveux.

Pourquoi tu ne vois pas que LA, j’ai besoin de parler?
    Je sais que t’as pas fait des études de psycho, mais je pense tout de même que ça fait parti de ton boulot. Et là, tout de suite, quand j’entends la voisine de fauteuil se plaindre de la couleur de son dernier vernis à ongle, moi, ça me donne envie de lui montrer ce que c’est que la vraie vie, en me plaignant de la couleur et de l’odeur acide des selles de Clapiotte.

Pourquoi tu ne vois pas que là, je suis rentrée avec les larmes aux yeux, sans rendez-vous, parce que j’en pouvais plus de me prendre des légos sous la plante des pieds et que toi, le seul truc sympa que tu trouves à me dire c’est que j’ai « une sale mine Mme Cranemou aujourd’hui, ça va vous faire du bien une p’tite coupe, vous savez que Mme Schmolle a acheté le dernier vernis qu’à lancé Kate et que la couleur c’est pas tout à fait ça? ». Ta gueule. Désolée mais là, juste tais toi. Merci.

Pourquoi quand je te parle de mes enfants tu trouves ça charmant et que le jour où j’ose te les présenter pour tailler la jungle qui pousse sur leurs têtes, tu les trouves vachement moins mignons?
    Oui, je comprends, tu demandes à N°1 de tenir sa tête bien penchée mais il ne peut pas s’empêcher de se regarder dans la glace au cas où tu lui coupes sa mèche fétiche (que je te supplie de couper, d’ailleurs). Je t’ai parlé de la patience d’une mère?

Pourquoi quand je te dis qu’avec Clapiotte, ça va être un peu compliqué vu son aversion pour les ciseaux, tu me réponds que « mais siii, j’ai l’habitude » alors que tu n’as même pas un siège pour les enfants? Ah oui? je dois la prendre sur mes genoux? Vous voulez dire… euh… comme ça là, genre vous lui coupez les cheveux SUR moi? Ah… bon… euh… Ah bah elle hurle quand même. Voilà voilà.

Voilà coiffeur, moi, je viens pour prendre du bon temps et on me saoule de trucs qui sont à Hawaï de ma situation actuelle. Je viens faire ratiboiser les mômes et je vois que ça te fait souffrir et que tu trouves que quand même, ils pourraient être un peu plus calmes, pendant que moi, je me prends des suées à tenter de les divertir pour qu’ils arrêtent de geindre.

Et puis j’en ai une dernière, de question coiffeur:

Pourquoi quand je viens avec une photo de Meg Ryan à la grande époque où Jennifer Aniston tu tentes quand même le coup au lieux de me dire que non, là, ça va pas etre possible, j’ai pas du tout le même visage, sur moi ça sera moche, en fait?

 

Bon, en vrai de vrai dans ma vie, j’ai rencontré récemment LE coiffeur, dans son petit salon et qui m’écoute et me fait LA coupe qui me va, et qui souffle pas sur mes enfants, et qui a réussi l’exploit de couper les cheveux de Clapiotte sans que je l’entende pleurer… Bon, il lui manque plus que le siège surélevé spécial gnomes et je lui remets la médaille du mérite.
Si t’es à Lyon, Il est dans le 3ème (et son salon s’appelle Benjamin Chanal)… j’dis ça….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

21 comments

  1. MaCyMa says:

    J’ai beaucoup rit!
    Je ne peux pas voir (même en peinture) ces fichus coiffeurs qui te parlent de la manucure de madame machin ou de la nouvelle mode… ARGH! Je leur couperai la langue moi avec leurs ciseaux a la c**. Bon, je me calme! J’ai beaucoup rit et c’est le principal. Ca me fait quand même penser qu’il faut que je prenne rendez-vous, ca me ferait pas de mal!

    Et je croise les doigts pour que mon coiffeur se montre a la hauteur, le jour où il verra en vrai l’Paquet et où il faudra lui faire THE coupe à ma tite tête blonde!

    J’adore ton blog! A très vite

  2. Estelle says:

    Il m’avait bien semblé que sur l’avant dernière photo (pas celle du siège toto, la tignasse est longue, le palmier de rigueur, mais sur celle d’avant) Clapiotte arbore une jolie coupe au carré (avec une frange)… j’me trompe ?
    Pour l’instant, chez nous, le ciseau n’a point encore approché le cheveu de Lu, qu’elle a fin (oui, je sais, gna gna gna, ça les rendrait plus fort etc) et BOUCLE ! inutile de dire que si on coupe, adieu bouclettes et ça, non, ce n’est pas possible. Comme son père est aussi niais que moi, elle restera avec ses cheveux comme ça épicétou !
    Remarque, il va tout de même falloir faire un trip pour V, passque là, il ne voit plus rien et n’entend plus grand chose !
    Bon courage ;-) et plein d’ondes +++

  3. Cambroussienne says:

    J’ai résolu le problème du coiffeur en faisant venir la mienne à domicile. Alors évidemment, après son départ, j’ai corvée de cheveux à aspirer mais elle se tait (parfois) ou (mieux) elle me raconte les ragots du coin que son côté ingénue conduit souvent à parler de situations équivoques (dont je devrais parler sur mon blog). quand elle me coupe les cheveux et quand elle en a fini avec moi, elle gère les enfants dans leur élément (aka devant un dessin animé). Je profite d’ailleurs souvent de ce moment-là pour préparer le repas.

  4. lexou says:

    C’est trop dur de trouver LE bon coiffeur!!je ne suis opas sur Lyon, mais j’ai trouvé enfin MA coiffeuse aussi, et je ne l’a quitte plus depuis au moins 7ans ;-)
    Pour crevette par contre, je sors l’Iphone, pour l’occuper en même temps, sinon c’est Impossible!!

  5. e-zabel says:

    Ne me parle pas de coiffeur, j’ai réussi à me faire fourguer pour 40€ de produits la semaine dernière. C’est là que je me suis souvenue que c’était mieux de le faire venir à domicile comme je le faisais depuis plus de 2 ans. J’ai les boules. J’ai honte aussi.

  6. Laetitia says:

    Bonsoir !

    Je me rappelle de la 1ère fois où j’ai amené petite fille chez le coiffeur avec moi : elle était encore dans sa coque de poussette, toute petite et sage. mais là chez le coiffeur ça ne lui a pas plu d’attendre maman… L’Homme était injoignable pour venir récupérer le bébé hurleur, j’avais honte… le pire c’est que le coiffeur a engueulé sa femme qui n’arrivait pas à calmer bébé : « mais comment feras-tu le jour où on sera grands-parents si tu n’arrives pas à la calmer, tu ne sais pas faire, donne-la moi »… le coiffeur a tout de même gagné une bouteille de vin offerte par l’Homme aussi honteux que moi ! depuis petite fille se fait couper les cheveux sans problème chez ce même coiffeur qui se fait prendre à chaque fois en photo avec elle ! qu’est-ce qu’on s’amuse !

    bonne soirée !

    Laetitia.

  7. Hélène says:

    J’ai bien ri. J’ai aussi mis le temps mais j’ai trouvé MA coiffeuse qui coiffe aussi mon fils. Sympa, on cause de tout et de rien ou pas, a toujours de chouettes idées de coiffures et mon fils l’adore. Mais j’en ai testé avant ….

  8. Bulle says:

    Tiens, ça me fait penser qu’il faudrait que j’aille chez le coiffeur…

    Chez moi, quand le BaiBy avait 3 mois, que mes cheveux tombaient par poignées, j’ai osé entrer dans chez un coiffeur qui avait écrit en gros sur sa vitrine : « Sans rendez-vous » et puis, arrivée à l’accueil, on me dit : « mais madame, je peux aps vous prendre comme ça, il vous faut un rendez-vous ! » … j’ai aimé. beaucoup…

    J’adore ton article, drôle, vraiment drôle.

  9. Lisbei says:

    Morte de rire … chez nous, on fait venir une coiffeuse à domicile pour les gremlins, c’est plus simple … et puis, elle me réussit bien ma coupe aussi, et moins cher que dans un salon, alors, pourquoi se priver …
    Bises !

  10. Penette says:

    Pfiouuuuuuu ! alors là cet article est écrit pour moi faut croire !!!!!!!!!!!

    Idem lorsque je suis chez ma coiffeuse il m’arrive parfois de ne pas (mais alors pas du tout) avoir envie de discuter …..
    Idem il m’arrive parfois d’en avoir envie mais les sujets lancés sont pas vraiment … bref ….

    Je n’ai toujours pas trouvé THE COIFFEUR qui me comprendra,
    Je n’ai toujours pas trouvé THE COIFFEUR qui m’arrangera… je ne crois pas que je le trouverai un jour vu mes cheveux si fin, si rares … beurk

    Il y a quelques temps, j’étais chez ma coiffeuse. Celle_ci coiffait une dame qui s’avérait être sa maman. Apparemment, sa maman se plaint souvent de la qualité et de la beauté de ses cheveux. Ma coiffeuse (en outre sa fille) lui a dit : oh écoutes maman ca va encore tout de meme tes cheveux, regarde madame Penette (en me regardant), elle je la plaint vraiment !

    Beurk et rebeurk effectivement pas grand chose à faire avec ma ridicule tignasse … ca me déprime !!!!! Et puis j’habite pas assez près de Lyon malheureusement…

    J’espère que mon p’tit bout (qui a dix mois) n’aura pas le même cheveux que moi …

  11. Aggie says:

    Je vais peut-être finir par parcourir les 500 bornes qui me séparent de Lyon pour aller chez ton coiffeur! J’ai la phobie des coiffeurs depuis une permanente ratée…

  12. Nel says:

    Excellent!!
    Moi j’ai trouvé un coiffeur dont le salon est coupé en deux, une partie enfant avec lecteur DVD et chouette fauteuil pendant qu’on coupe les cheveux de mes gnomes hypnotisés et une autre partie pour les adultes, coiffeuses sympas inclues et muettes si possible.. Le silence c’est bon chez le coiffeur.. ;)

  13. Aline says:

    Je crois que si les coiffeurs racontent des histoires aux clientes, c’est qu’il doit y avoir pas mal de personnes, qui y vont vraiment dans l’expectative de resortir en Meg Ryan. Alors les coiffeurs leurs racontent ce qu’elles veulent entendre, c’est triste mais c’est comme ça.

  14. guyott says:

    je confirme benjamin chanal et vraiment LE coiffeur ideal il a des doit de fee et une patience hor du comin. je pourait dire que ses le meilleur coiffeur que je connais et je suis triste quil soit plus sur la haute loire.

  15. Papaparis says:

    J’ai bien ri à la lecture de ton blog. C’est bien vu. Bravo. Je te recommande (aussi) 1 2 3 Ciseaux à Paris 17 sur le bd de courcelles. J’ai découvert ce salon pour enfants il y a peu de temps. Mes gamins adorent y aller. Fini le cauchemar de la coupe de cheveux.

  16. Cath99 says:

    J’ai des cheveux fins avec des épis, je suis allée dans ce salon grâce à ce blog et je dis merci!
    Il m’a coiffée comme je le souhaitais, de façon adaptée à la forme de mon visage et à mes cheveux, je suis ravie.

Laisser un commentaire