Clapiotte au Pays des Jouets #3

Encore une fois, le facteur s'est pris pour le Père Noël ce mois-ci. Bon, pour cette fois, je n'étais pas à la maison, il a donc déposé son colis au bureau de poste. Heureusement, j'ai été inspirée d'y passer en voiture, sur le chemin des courses, le carton était énorme, je ne sais pas comment je m'en serais sortie avec ça sous le bras, à pieds!

Oui, puisqu'évidemment, sur le petit billet que te laisse (ou pas d'ailleurs) ton facteur, ce n'est aps écrit que ton paquet pèse 6kg, ça aurait aussi pu être ma commande de pop-corn. Mais non, j'ai été inspirée, puisque cette fois-ci, c'était bel et bien mon colis Fisher Price, avant dernier (snif) sur ma liste de testeuse ambassadrice (en vrai, c'est Clapiotte qui teste, je le jure).

Comme j'ai reçu ce gros paquet alors que les deux enfants étaient absents (ils devaient encore trainer en boite de nuit, ces voyous) , j'ai eu la joie de construire les jeux sans cris, sans stress, sans petites mains qui venaient se coincer entre deux parties clipsables. JOIE.

En revenant, N°1, en premier, a découvert la table d'activité Rire Eveil. Coyez le ou non, à 6 ans, alors qu'ils jouent els balsés et semblent déjà s'auto-persuader qu'ils ont des poils sous les bras, les enfants adoooorent retomber en petite enfance, vesrion crèche.

"C'est trop bien parce qu'il y a un ordinateur et surtout une souris". Mouais, c'est pas comme si il avait accès au Mac à la maison, hein. Bah non, apparemment, c'est plus fun de jouer avec une souris qui ressemble à un gros smiley. Soit. Remarquez, c'est pas mal, parce que du coup, Clapiotte a compris de quoi il retournait et n'a plus voulu lâcher son nouveau jouet. Toujours ces petites musiques qui nous rendent, nou, adultes, chèvres, mais qui orchestrent de petites chorégraphies délectables que nos coeurs de parents se craquellent en mille morceaux… tant pis pour la souris verte en boucle.

La semaine qui a suivi l'ouverture de ce paquet a été une bénédiction: ma fille n'avait pas besoin de me scotcher pour jouer, elle trouvait toujorus quelque chose à faire avec toutes ses activités "comme les grands" que propose la table. Et il ne fallait pas qu'elle prie N°1 longtemps avant qu'il ne cède et tripatouille avec les différentes fonctions. Mis à part la musqiue, finalement, c'est génial, une Baby Sitter Fisher Price! Après la première semaine, la table à trouver sa place dans la chambre de Clapiotte, elle y joue moins, mais tous les jours, je la retrouve dans une autre pièce. Oui, parce que vous comprendrez que pour bosser sur son ordi et avoir son téléphone sous la main, elle est obligée, au cas où, d'emmener le tout. Partout. Même quand elle me tient la jambe aux toilettes.

Si vous souhaitez avoir d'autres avis sur les jouets Fisher Price, n'hésitez pas à vous rendre sur le site www.magic-maman.com où vous retrouver la petite clique de mamans blogueuses (dont moi, si vous avez suivi) qui font croire à leurs enfants que le père Noël est vêtu de jaune et bleu marine!

 

Et comme dans le colis, il y avait un deuxième jouet, un petit mot sur celui-ci. Il s'agit d'un trotteur musical (oui, encore et toujours de la musique). En tant que mère d'une feignasse de la marche, je peux confirmer que l'acquisition de ce type de trotteur est hautement conseillé. Clapiotte avait été très motivée par le sien puisqu'il lui permettait à la fois de se déplacer debout ET d'emmener un jouet partout avec elle. Celui-ci est donc sur le thème de la musique, avec bruit de maracas, de saxo et de tambourin, un petit clavier et une mini guitare… tout pour initier le chérubin aux prémices du solfège (oui, bon, presque quoi).

 

Article sponsorisé

Vidéo virale par ebuzzing

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

4 comments

  1. Edwina D. says:

    J’ai acheté un trotteur musical aussi pour ma puce… Et le jouet Fisher Price j’hésite encore à le prendre, mais en tout cas depuis quelques temps il m’a tapé dans l’oeil. ^^

Laisser un commentaire