Silence, ça tourne..

Lundi dernier, dans le cadre de l’ouverture du 3ème Festival Lumière à Lyon, j’ai pu découvrir, avec 4500 autres spectateurs, le film The Artist de Michel Hazanavicius avec Jean Dujardin et Bérénice Béjo.

Une avant-première devant un parterre de 4500 spectateurs férus de cinéma, faut-il en avoir du culot pour tenter le coup.

Maintenant, c’était déjà un pari osé de faire, à l’ère de la tablette tactile numérique, un come back en noir et blanc ET muet.

Vous allez suffisament en entendre parler pour que je m’abstienne d’un résumé, d’autant que finalement, on n’y va pas pour l’histoire.

Un film en noir et blanc à notre époque, c’est un peu comme un ovni. On entendra à droite à gauche qu’il aurait été plus original de faire un muet dans le contexte du XXIeme siècle plutôt que dans les années 20. Moi, je n’ai pas pensé. En fait j’ai du mal à dire si j’ai aimé ou pas, pour être franche. L’histoire est légère mais j’ai aussi réappris à regarder et à voir. J’ai contempler le détail, admirer les clins d’oeil, savourer le jeu des acteurs.

J’ai adoré prendre ce temps qu’on ne nous laisse pas de nos jours avec ces images dont on nous mitraille de plus en plus rapidement.

J’ai eu aussi envie de découvrir et redécouvrir d’autres muets, classiques du cinéma.

Alors oui, c’est un peu lent, c’est un peu léger, mais merci, vraiment, de pouvoir nous initier à ce cinéma que je ne connais que peu, merci de m’avoir rappelé que sans renier les innovations de notre époque, on pouvait aussi penser à se mettre en pause de temps en temps et simplement observer.

Après la séance, Michel Hazanavicius,Jean Dujardin et Bérénice Béjo sont montés sur scène. Un beau moment d’émotion pour eux: 4500 personnes debouts, ça ne doit pas leur arriver souvent, c’était très marrant de les voir déstabilisés comme ça!

Que dire de plus? Je vous conseille de faire l’expérience de ce film. Évidemment, si déjà vous avez du mal avec les films muet et en noir et blanc, ça commence mal, et je suis aps sure que ca e termine bien!
Pour les autres, vraiment, il est a tenté, et pourquoi pas, même à faire découvrir à nos enfants (pas avant 7-8 ans je dirais).

Gros coup de coeur pour le chien, sa prestation et tout ce qu’il représente…

Bon, et puis pour vous faire pester un peu, à cette soirée, j’ai pu voir de près (genre très près) Charlotte Rampling, Gilles Lellouche, Stephen Frears, Clothilde Courau, Dujardin, les frères Dardenne (nan, en fait ils n’etaient qu’un seul) et un tas d’autres VIP.

Le Festival Lumière, c’est d’abord le Festival du cinéma, pas celui des « stars ». Celles présentent étaient simplement là pour l’amour de leur art et non pour se pavaner devant des parterres de photographes scandant leur noms. C’est ce qui rend cet événement si interressant, découvrir, redécouvrir et rencontrer. Un beau Festival dont je suis fière de parler et qui, j’espère ne vit que ses toutes premières années… e espérant pouvoir y participer encore, et encore!

(et demain, je vous fais la version drôle, promis)

Ça vous tente le muet ou pas du tout?

Et rien à voir avec la choucroute, mais comme ça m’a fait rêver, ces beaux films, maintenant, je voudrais rêver en vrai et emmener ma petite famille à New York (rien que ça)… si vous pouviez nous aider en cliquant sur ce lien http://family.hotpoint.eu/gallery/8937: . c’est assez chiant (inscription+click), je vous l’accorde, mais c’est qu’une seule fois, et il me manque genre 70 votes… je vous en supplie! Rien que pour le cadeau qui arrive la semaine prochaine! (hihi, ça s’appelle du chantage affectif, mais j’assume!). eventuellement, si vous avez plein d’amis qui s’ennuient, vous pouvez leur demander de m’aider aussi! Merci en tout cas!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

5 comments

Laisser un commentaire