Encore un matin

Sérieusement, c’est dur.

Il me reste encore une toute petite année à pouvoir ne pas trop me soucier d’horaires de boulot, et déjà, je commence à angoisser. Angoisser, d’abord, parce que reprendre le boulot que j’ai quitté ne m’enchante pas comme il le devrait. j’ai envie de neuf, j’ai envie d’être fière de moi, et là-bas, je n’osais à peine dire ce que je faisais tant je le vivais mal.

Mais ce n’est pas ça, pour le moment, qui me met le doute (enfin, un peu quand même). En ce moment, j’ai tellement de mal à émerger le matin que je me demande comment il sera possible  de faire les petits déjeuner, ma douche, le brushing, l’habillage et les trajets à l’école  puis de trottiner tranquille et sereine au taf.

Depuis la rentrée c’est: je me roule dans la couette pour tenter de faire disparaitre le matin. Je donne un coup de coude à Tony. Qui me le rend bien. Que je lui rends. Qui grogne que c’est mon tour (dingue, cette impression que c’est toujours mon tour). Me rendre compte que je viens de perdre 12 minutes. M’exploser le pieds dans le lit parce que je n’allume pas la lumière pour le chanceux qui reste au lit. Réveiller N°1. Qui s’enroule dans sa couette en râlant et en disant que c’est mon tour (c’est quoi ce bordel?).

Préparer le petit déj, sauter dans la douche, sauter dans une serviette, sauter dans des fringues propres cherchées à tâtons dans le placard de la chambre, éclairé à l’aide de mon portable-toujours pour pas réveiller celui qui dort.

Retourner le placard des enfants et en sortir des fringues adaptées à la météo qui change, je vous le rappelle, tous les deux jours… et comme hier c’était pas ton tour, faut suivre.

Lui dire de s’habiller. Mais d’abord d’aller faire sa toilette.

Lui redire de s’habiller. Lui crier doucement que maintenant i faut qu’il se magne.

Chercher le cartable parce que le mettre à la même place tous les jours serait trop facile.

Dire qu’on s’en va.

Redire qu’on s’en va.

Et tes chaussures bordel?

Rester calme.

8h22.

Mais dépêche toi bordel (c’est quoi ce trou spatio-temporel là, il était 7h35 il y a 2 secondes?)

Courir à l’école. Revenir.

Entendre Clapiotte qui se réveille. Recommencer, avec couche et assistance dans l’habillage en sus.

Partir à la crèche presque à l’heure.

Oublier le doudou.

Re-partir à la crèche 15 minutes après l’horaire auquel elle aurait dû arriver. Oui, parce qu’à 9h45, ils chantent, et donc, ca dérange d’arriver en plein milieu. Moi, j’aime pas déranger, alors je dis toujours que j’arriverais à 9h30, mais en vrai, j’y arrive pas. A y arriver, je veux dire.

Sérieusement, j’aurai déjà besoin de reprendre une deuxième douche. A 10h. Alors enchaîner avec un boulot… mais comment vous faites?

Dans ma prochaine vie, je veux bosser chez moi.

Ou être riche.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

25 comments

  1. Anaisl57 says:

    C’est vrai que c’est galere le matin! Je n’ai pas été a l’heure une seule fois depuis que j’ai la fille :-( faut etre tres organisée et j’ai encore un peu de mal. Mais avec le temps ça doit se faire, j’espère…pourtant j’ai repris début juin LOL

  2. madeleine says:

    Ma fille a 20 mois, oui une seule gamine et un seul job à temps plein.
    J’arrive à tenir les horaires mais régulièrement (toutes les 6/7 semaines) je fais une chute de tension d’une bonne semaine qui m’impose un congé maladie.
    Ma chef me le reproche (depuis mon congé mater arrivé 17 mois après mon arrivée dans la boite, on est plus en bons termes) et je retourne travailler le coeur gros, etc.
    Cercle vicieux relativement pénible mais bon, pas de regret.
    Mais je me pose la même question pour les autres!!!! Comment font elles?

  3. Béatrice says:

    Aujourd’hui c’était très très dur …… Mais bon, pas le droit d’être en retard, moi … Alors je me lève 1h avant les gamins, pour avoir le temps de trainer …
    Tu y arriveras aussi (et dans 1 an, ils seront un peu plus « débrouillés » tes loulous …)
    Sinon, être riche c’est pas mal non plus !!

  4. Mary says:

    Ici aussi faille spatio temporelle, je me suis levée 10 min plutot aujourd’hui (merci ma fille malade) et je suis partie dix minutes plus tard. J’ai rien fait d eplus ou de moins… je ne sais pa soù sont passées ces vingts minutes (pas dans mon quota de sommeil en attendant). Dans un an clapiotte sera plus autonome et puis tu prendras le pli de préparer les fringues le soir,de mettre les cartables devant la porte, tu mangeras en brossant les dents de clapiotte, tu avaleras ton café, en fermant le manteau de n°1 et tu te seras fait greffer 6 bras…

  5. thenewme says:

    On y arrive quand on n’a pas le choix. Là tu sais qu’il n’y aura aucune conséquence à ton retard. Au boulot c’est différent et on s’adapte. Parole de Dreuf.

  6. Léonie Canot says:

    Tu y arriveras parce que… tu n’auras pas le choix. Et puis, moins on a de temps, plus on arrive à caser un tas de trucs… je ne sais pas comment mais c’est comme ça que ça se passe, ça doit être mathématiques ou un truc comme ça…

  7. Nanou2104 says:

    Moi le matin, c’est papa qui gère vu qu’il part de la maison à 9h (il commence à 10h30) et moi je gère le soir… par contre la 1ere année de ma puce, c’était l’inverse, je gérais le matin et fallait que je sois chez la nounou pour 7h30… histoire de pas être en retard au boulot… et on prend le pli quand on n’a pas le choix… j’ai souvent couru sur le trajet de la nounou et pour avoir mon bus après… et ça m’est arrivé d’être en retard quand même à cause des transports (grrr) En fait, niveau organisation,je préparais tout ce qui peut l’être la veille, je me levais à 6h30, je me préparais avant de réveiller la petite et après c’était la course ^^

  8. lexou says:

    le ryhtme est dur dur, ici on se lève tous les jours à 6h, on part à 7h chez la nounou, mais crevette je l’a lève 5 minutes avant de partir, c’est nounou qui l’habille, je ne veux pas la réveiller super tôt non plus, mais de toute façon je suis organisée comme fille, je prépare toujours tout la veille, les fringues, les sacs, tout, une question d’entrainement ;-)

  9. Karinette says:

    On s’y fait (même pas vrai, j’suis sans arrêt en train de chouiner que Loulou me manque)

    On y arrive (tu parles, j’ai laissé laissé tomber tous mes loisirs, j’ai du mal à gérer mon blog et le ménage et le repassage je le fais à l’à peu près)

    C’est super cool de reprendre (ah bon ? cool comment ? de courir tout le temps ou d’être en manque de son gosse toute la journée)

    Ca fait du bien d’avoir de nouveau une vie sociale (bof, en congé aussi tu vois du monde ! et en plus, tu peux même ne pas voir les gens que t’as pas envie de voir, comme certains collègues qui te pompent ton oxygène !)

    En fait, au bout d’un moment, t’as pas le choix, les gagnants de l’Euromillions c’est jamais nous !

    Respire et profite !

  10. maman@home says:

    Ah ben je suis en plein dedans je m’entraine pour le 14 ;-)
    – Réveil 7h15 lavage de dents-habillage-maquillage-coiffage puis hop
    – 7h23 je vais réveiller Petit Loulou qui râle, changement de couche, habillage, coiffage puis hop
    – 7h32 il prend son petit dej, enfin je lui donne la becquée
    – 7h40 il regarde un peu la télé
    Pendant ce temps là le grand s’est levé et habillé je lui prépare son petit dej, je dépose le petit à la crèche avant 8h et le grand part de la maison à 8h20 et va à l’école à pieds, on est à 5mn.
    Pour le moment je rentre après la crèche donc je suis un peu avec le grand avant qu’il ne parte mais dans 4 semaines je quitterai l’homme et Petit Chou à 7h50 jusqu’au soir.
    Ca se fait très bien tu verras et puis t’as le temps de t’entrainer d’ici 1 an ;-)

  11. crisprolls says:

    ah ben je te dirais dans une dizaine de jours puisque je commence un nouveau job le 3 novembre (pourle moment trois jours par semaine)
    mais depuis la rentrée de septembre je gère les matins toute seule l homme étant déja parti au boulot donc c est la course le matin, à ma reprise de taf, il faudra que je me lève encore un peu plus tot pour me préparer moi avec qu’il ne réveille Eux.
    et puis vetements, cartables, (les tiens et les leurs) je prépare la veille deja maintenant!
    Et puis comme dis léonie : t auras pas le choix!! ( et j espère le soir retrouvé les nenfants contente et non avoir hate de les refiler au papa!)

  12. Bobine says:

    Je me demande également comment mais j’y arrive. A préparer 2 bébés (oui à 3 ans 1/2, c’est son moment de régression de la journée et il faut que JE l’habille, que JE lui mette ses chaussures, son manteau, enfin tout ce qu’elle sait faire toute seule quand elle a envie) + moi en 1h montre en main, à faire déjeuner tout le monde, à faire démarrer le convoi à 8h15 pour déposer la grande à l’école, puis le petit chez la nounou à l’autre bout (ça aurait été trop simple d’avoir une place dans la crèche d’à côté), puis courir à la gare attraper un aléatoire RER et arriver 1h plus tard à mon boulot où l’on s’étonne que j’ai l’air « fatiguée »! C’est juste que quand t’as pas le choix, ben t’y arrives! :)
    Sinon rien à voir mais t

  13. Bobine says:

    Zut j’ai ripé. Je disais:
    Rien à voir mais ta mairie est cool car chez nous congé parental = suppression de ta place en crèche
    Et comme je ne commente pas souvent, je déballe tout: le dessin de Papa Cube est extra. Et aussi j’adore trop la bouille de Clapiotte sur les dernières photos.
    Ca sera tout!

  14. Bébé à bord says:

    Tu y arrivera comme tout le monde, il faut juste trouver ses marques je pense. Enfin je dis ça mais je n’ose pas imaginer le bordel que ça sera quand faudra que je retourne au boulot moi aussi!

  15. aurele says:

    j’arrive au boulot (un peu en retard…) après deux heures de « sport intensif » : j’ai faim, et ma journée de taf commence….pfffff!
    Pis quand c’est les vacances et que les enfants sont chez les grands parents…ben c’est juste du bonheur d’avoir le temps avant et après, et puis un jour avec surprise ma première parole de la journée a été pour la secrétaire en arrivant!!! diiingue non???? (vive les vacances, scolaires au moins…)

  16. eureka says:

    je te comprend! dans un an je touche plus d’allocation chomage, je galere entre maison d’editions, je’ouvre une boutique en ligne et je sais pas si je vais reussir…en ce moment j’ai les nerfs en boule, le stres de rien reussir!

  17. Cé Cilou says:

    Oui oui t’en fais pas on y arrive :o) Moi je ne gère le matin qu’occasionnellement, je fais l’équipe du soir. Mais quand je dois faire le matin, je me lève mini 30 min avant de les réveiller pour pouvoir traîner un peu (le snooze est mon ami), me laver, m’habiller et mettre le petit déj sur la table. Ensuite je les réveille (45 min avant de partir, mais on a déjà fait 30 min, c’est sport mais on y arrive), petit dej pour eux pendant que je me maquille et vérifie qu’on a tout (les cahiers, les rechanges), et zou on part.
    En revanche, depuis que j’ai des enfants je petit déjeune au boulot (banane et petits beurres aux pépites de chocolat dans mon thé Kusmi), et puis je me suis coupée les cheveux ultra courts aussi.
    Les affaires préparées le soir je n’ai jamais réussi ou presque, et quand je le fais il y a toujours un truc qui cloche (une tache pas vue, la météo qui change etc…) donc bon…
    Mais je te rassure, le soir c’est speed aussi pour tout faire entre 18h-20h …

  18. Karen says:

    C’est clair que c’est ultra-chaud les marrons !! Avant que je ne reprenne le boulot après mon congé maternité pour mon troiz, je gérais le matin les grands, j’ai juste trouvé un truc qui m’a donné un bon gain de temps : la coupe de cheveux très courte !
    Sinon c’est mon mari qui gère le matin, il se lève vers 7h30 et 1h plus tard il décolle avec les 3…
    Moi je gère le soir (à 16h quitter le boulot et commencer le marathon pour être à 16h50 devant l’école :-) ) Wonder-womennnnn nous sommes !! ;-)
    Pour te faire gagner du temps, tu pourrais peut-être sortir les affaires de tout le monde la veille au soir ? Pour les petits déj ici c’est à l’arrache sur le chemin de l’école !!

  19. Lisbei says:

    Pétard, moi aussi il me reste un an de congé parental, et je suis comme toi, j’veux pas y retourner !! Et pourtant, à l base, je l’adore, mon boulot ! J’suis dingue de livres, et je suis bibliothécaire, c’est pas le pied ? Mais travailler le mercredi et le samedi, et finir à 19h le soir, avec deux enfants, ça va pas le faire !
    Courage, ô soeur de misère !

  20. Psycho says:

    A l’heure où Chéri me parle procréation et choisi des prénoms de bébés (oui j’ai bien dit DES prénoms), j’ai l’impression de lire ce genre de post partout. Ou de voir des films dans le même ton. Ou des livres. Ou des gens dans la rue. Quand ce n’est qu’un concept lointain, la maternité est cette chose merveilleuse qui rend la Vie plus Complète… Mais maintenant que le projet devient réel, que je m’intéresse de près aux dires de celles qui ont déjà mené cette guerre, c’est un peu l’angoisse. Est-ce une angoisse égoïste ? De savoir qu’il me faudra renoncer à un confort douillet ? Ou une angoisse justifiée ? Parce que la vie change vraiment du tout au tout, la même en plus épuisant ? Bref, je vais aller fouiner dans tes posts à la recherche de ceux où tu décris les moments de bonheurs uniques et insoupçonnés que N°1 et Clapiotte t’ont apporté !!!

    • cranemou says:

      Clapiotte et N°1 m’apportent tellement CHAQUE jour que je deviens meilleure chaque instant, pour eux. En ça, la maternité vaut toutes ces plaintes qui ne sont là que pour dédramatiser les mauvais côtés, parce qu’il y en a, parce que nos vies ne sont plus jamais les mêmes et que malgré tout, on ne regrette pas (sauf, parfois, le dimanche matin après une cuite la veille, là, c’est VRAIMENT dur!) :)

Laisser un commentaire