Un jour, je serai un bon parent d’élève, mais aujourd’hui, j’avais poney

La rentrée de N°1 se passe à merveille.

Ca a été un peu bizarre (surtout pour moi) de le voir s’assoir sur ces tables de deux, de le voir accrocher son cartable au petit crochet, de le voir si fier d’être là, assis au milieu de cette grande classe, devant ce grand tableau.

Il faut dire que je me suis battue durant 4 mois l’an passé pour qu’il y reste dans cette école, la faute à cette satannée carte scolaire qui soi-disant n’existe plus! Et aussi à cette satanée nana de la mairie qui avait omis de me dire qu’etant donné que je n’avais pas fait mon changement d’adresse aupres de la mairie, N°1 etait toujours inscrit dans son école… non, la grognasse me l’a dit UNE FOIS qu’elle avait validé le changement d’adresse. Et vous savez l’énergie que ça pompe de faire une demande de dérogation? L’équivalent de la consommation électrique de toute la Creuse! Au moins!

Bon, sinon, maintenant, il y est, dans SON école, avec SES copains et SA nouvelle maîtresse. Il y est au CP!

A moi les fournitures à acheter (check) livres à couvrir (check), les papiers à remplis (check) et les habitudes à prendre: ne pas accompagner son fils dans sa classe, ne pas pleurer, communiquer par cahier de liaison interposé.

D’ailleurs, dès le premier jour, j’ai écrit mon petit mot dans le cahier de liaison: « merci de bien vouloir changer le jour de cantine de N°1: il ira le vendredi au lieu du jeudi. Merci beaucoup, cordialement, bisous »

Manquait plus qu’à N°1 de le montrer, ce fichu mot.

Et non, lui, il n’a pas pris encore le pli, donc, il a oublié, du coup, bichette, je lui ai mis une chasse. Et ce matin, j’ai biiiiien insisté:

« tu ne vas PAS à la cantine aujourd’hui, tu y vas DE-MAIN »

« oui maman »

A 11h30, la maitresse me ramène N°1, tout penaud et m’explique que de toute façon, mon mot, même mardi, c’était trop tard, il faut prévenir 48 heures AVANT (les jours ouvrés) (t’as qu’à lire le règlement grognasse). Donc, vendredi, pas de cantine, en revanche, aujourd’hui, il y a son repas qui l’attend.

OK.

Donc, j’ai engueulé N°1 alors que c’était de ma faute. La maitresse n’a rien compris quand N°1 lui a expliqué, du coup, N°1 était déconfis, lui qui n’aime pas « mal faire », il a tout pris pour lui. Alors que c’est moi. Et que j’en ai rajouter une couche.

Nan, mais sinon, la rentrée, ça s’était bien passée…. :(

AU COIN Cranemou!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

14 comments

  1. Poulette Dodue says:

    Ha ça les subtilité d’inscriptions à la cantoche et autre périscolaire c’est complexe !
    Tellement que dans mon bled y z’ont opté pour un logiciel on on fait tout ça du PC (et puis on peut plus dire que c’est la secrétaire de mairie qu’a merdé !!)

  2. Babidji says:

    oh punaise je suis du même acabit … je pensais que lundi ils avaient lasse que le matin pour la pré-rentrée … loupé … je l’ai faite sécher ! ça commence bien :) mai son va s’en remettre hein ?

Laisser un commentaire