Le nouveau Graal…

A chaque fin de grossesse, j’ai dépensé une plèvre en biberons tétines pour que mon futur nouveau bébé tout rose puisse avoir une descente facile sans que mon bras droit ressemble a celui de Mauresmo pour cause de poids non conforme.

Il se trouve que je me trompais grandement lorsque je pensais que ça allait être le plus facile. Non, choisir un biberon, c’est même ultra compliqué. encore plus lorsqu’on nous rajoute des variantes entre les deux enfants a savoir qu’il le faut sans bisphenol ou anti colique…

La prise de tête devant le rayon ne faisait que commencer! pour N°1 j’avais pris du beau du petit, du grand du moyen, de toutes les couleurs. Remplie de confiance, la première tétée a fini en drame: non, N°1 n’avait pas validé mon choix. J’ai du tenter de lui donner 3 autres modèles avant de trouver le bon, qui s’avérait être le moins cher… Ce petit n’avait donc pas besoin du must: soit!

Pour Clapiotte, j’ai retenté le coup mais en prenant mes précautions, je n’ai pas investi direct dans la panoplie complète. Grand bien m’en a pris puisqu’elle non plus ne validait pas mon premier choix. Qui a dit qu’on connaissait nos enfants comme nos poches? Rien du tout.

Forte de mon expérience, je me donne donc le droit de prévenir mes copines en leur disant de tester les biberons les uns après les autres au lieu d’acheter la panoplie complète directement.

Et c’est la que ma meilleure amie me vénère puisque non seulement elle a trouvé LE biberon direct, mais en plus c’était cadeau. Je soupçonne tout de même sa fille d’être moins tatillonne que mes enfants… Ou alors c’est qu’effectivement ce biberon est génial, j’hésite.

J’explique:

On m’a proposé de tester le nouveau biberon de chez Beaba « biboz« . Clapiotte étant un peu grande pour réaliser un test digne de ce nom, je me suis pointée tout sourire chez ma copine en lui tendant son peut être futur Graal, elle qui allait commencer à sevrer sa ptiote qu’on appellera Baby S.

Je savais d’emblée que j’allais avoir la cote vu le design de la chose. Oui, ma copine, elle est comme moi, elle veut du beau, y compris sur un égouttoir à biberons.

En parfaite pro du test que je suis, j’ai voulu être présente pour plusieurs tétés, histoire de bien vérifier que tout ce passait bien ( et pas du tout pour prendre le thé en même temps, non non). Bon, je ne vous apprends rien en disant que le sevrage, c’est pas tous les jours facile, encore moins au début, faire accepter du silicone a la place de la peau de maman, faut pas non plus trop les prendre pour des amibes ces enfants! du coup, Baby S a tenté de culpabiliser sa mère en tentant une pseudo grève de la faim. Par chance, ça n’a pas vraiment duré longtemps (suffisamment pour moi, voir ce bébé et sa maman se mettre dans des états pareils, ça fout le cafard) et au bout de trois jours, la tétée du goûter ce faisait dans la joie, la bonne humeur et les couleurs peps du Biboz.

Ce qui est bien, du coup, puisqu’après un temps très court d’adaptation, j’ai pu reprendre la position « vas y que je me cale en prenant des crampes mais tant pis je ne bougerais pas tu as l’air tellement bien petit bébé » et j’ai pu replonger quelques mois en arrière, les yeux dans les yeux avec cette petite choupette (oui, là, presque, j’aurai eu envie d’un troisième, heureusement, les cernes de la copine étaient là pour me remettre les idées en place)

Donc, que dire de ce test?

D’abord, je donne 8/10 au design par rapport à tout ce qu’on trouve sur le marché.

Ensuite, j’ai trouvé que Baby S avait bu super vite son lait, rapport que peu de temps avant, elle refusait carrément la tétine. Du coup, j’avais peur qu’elle s’engorge pauvre bichette, pire, qu’elle digère mal. Bon, bah non, rien de tout ça, après le bon rot qui va bien, point de tortillement (un autre souvenir pour ne pas faire le p’tit dernier), elle avait l’air tout à fait comblée. What else? Un bébé heureux dans mes bras, j’étais la reine du pétrole! J’aurai définitivement adoré pouvoir le tester pour Clapiotte qui avait de sérieux problèmes de coliques…

Bilan: ma copine en est pleinement satisfaite, elle m’adore (plus qu’avant, je veux dire) et aujourd’hui Baby S ne prend plus qu’une tétée au sein le soir, le reste se fait au Biboz, ce qui me laisse penser que c’est un très bon point.

Pour ma part, je suis convaincue… Mais non, toujours pas prête à mettre un troisième en route juste pour tenter le coup!

Je suis ravie d’avoir ce genre d’article de puéricultrice un peu en avant première, même si, pour cette fois, ce n’est pas Clapiotte qui en a vraiment profité! Ca donne l’impression à Tony que je ne perds pas trop mon temps sur l’ordinateur!

Et pour être à la pointe de la nouveauté, je vous invité à découvrir, si jamais vous ne connaissiez pas, le Beablog, où on parle de tout et pas que de la marque en question!. C’est ici: beablog

 

Article sponsorisé

Vidéo virale par ebuzzing

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

9 comments

  1. olivier says:

    Futurs parents naîfs que nous étions, avant la naissance de Mychoup’, nous avions acheté un biberon très classique chez Béaba, en 5 exemplaires (bah oui, on est prévoyant…). Le plus basique des basiques. Belle erreur.
    Finalement, il a fallu en acheter 3 autres (tommee tippee, Dody et Nuk pour ne pas les citer), avec des tétines en caoutchouc (comment ça y’a une différence entre le caoutchouc et le silicone ???!!), le tout conjugué à 3 laits, avant de trouver la formule magique.
    Formule qui n’a révélé son véritable pouvoir magique qu’après un rendez-vous chez le médecin suivi d’une consultation aux urgences pédiatriques, puisque Madame refusait de s’alimenter.
    Pour tout dire, j’e n’ai pas bien tout compris au pourquoi du comment mais Mychoup’ boit désormais son biberon comme si de rien n’était. Et j’ai l’impression que je ne suis pas au bout de mes suprises…

  2. A 5 c'est mieux says:

    je suis une chanceuse, mes 3 loustiques ont validé de suite mon choix de bib. Par contre, j’avais opté pour les tétines en silicones et je n’ai jamais pu leurs mettre du caoutchouc en contre partie!!
    pour Béaba, j’adore vraiment le design de leurs produits!!

  3. maviedemere says:

    Tu me déçois !! Moi qui pensais que tu avais remis en route les essais après avoir vu mon fils (bah quoi, j’ai le droit de penser que mon fils fait craquer tout le monde ?)

    Ici le biberon ça a été une galère aussi, pas forcément pour le biberon en lui même mais pour trouver la tétine qui va bien. Au début trois vitesse, puis finalement physio. Du coup on pouvait ouvrir un nouveau Aubert chez nous rien qu’avec le stock de tétine différents qu’on avait

  4. Xtinette says:

    Il est joli…. par contre, côté biberon, je ne me suis jamais trop questionnée : j’ai acheté un Avent classique et c’est toujours celui-là que j’utilise aujourd’hui et qui me servira pour BB2…

  5. Nanou2104 says:

    Moi en bonne primi que j’était j’avais acheté 6 biberons dodies mam sans bisphénol en pharmacie… 30 euros, ça c’est fait! Et heureusement pour moi, chouquette a validé mon choix… j’imagine la tronche de mon homme si on avait du en racheter… Par contre, pas question de les lui changer maintenant, elle n’en veut pas d’autres!

  6. Elodie says:

    Pour les touts-premiers biberons, je voulais que tout soit parfait. Et comme j’allaitais encore, il fallait le super modèle qui n’empêche pas le bébé à préférer le biberon que le sein. Et maintenant, à 18 mois.. Il tète n’importe quoi, cet ingrat.

Laisser un commentaire