God save the Kouign!*

(Un article avec du beurre dedans.)

La Bretagne a eu raison de mes préjugés d’ignorante: OUI, il peut faire beau ET chaud (au soleil, parce qu’à l’ombre, on se pèle les miches quand même en débardeur).

 

Et voilà, je vais le dire ouvertement, j’aime la Bretagne maintenant. Enfin, le petit bout de Bretagne que je connais. (Oh mon dieu, mais qu’est ce qui nous arrive?)

Il faut dire que j’ai passé une excellente semaine, en famille, à faire la fête et avec des enfants plus que parfaits et un Ipad aussi.

Bon, j’ai pris environ 25 Kg en Kouign Aman (et en bière aussi), mais c’était bien, c’était chouette, chez les cousins Paulettes!

D’abord, parce que je suis devenue officiellement la marraine la Fée de ma nièce et que ça, c’est pas qu’un peu la classe. J’ai même lu un texte. Devant un curé ET dans une église On notera à quel point j’aime mon frère pour faire ce genre de sacrifice! Bon, faut dire aussi que le parrain, cette raclure, l’avait joué à pile ou face et à jouer de ma petite taille pour ne jamais me montrer réellement la pièce, du coup j’ai lu. A une rapidité que même Flash pourrait m’envier. Certes, personne n’a dû bien saisir l’intérêt du texte, encore moins le sujet d’ailleurs, mais j’ai lu, j’ai bien entendu ma voix et c’était pas gagné d’avance!

Et à part baptiser des petits anges blonds et bouclés, on a fait quoi en Bretagne, donc? (manger et boire ça compte pas).

On s’est baladé sur la plage, on a respiré l’air iodé et les algues vertes, on a mangé des crêpes (ah mince, j’avais dit à part manger) et bu des bolées de cidre sur des terrasses (oui, je sais, j’avais dit pas boire non plus). On a aussi fêté mon anniversaire à grand renfort de ma précieuse tablette numérique (depuis 20 ans qu’on n’avait pas fêter mon anniversaire en famille, ils ont le mérite d’avoir marqué le coup cette fois ci!) et on a fait le Festival du Bout Du Monde.

 

6 mois que mon frère me gonflait avec ces places de festival, j’avais dit ok, et puis j’avais un peu oublié. Et nous voilà engouffrant les polaires et KWay dans le sac à dos, prêts à partir, mon N°1 sous le bras.

C’est assez particulier de se retrouver au milieu de tant de monde avec son « bébé » qui nous prouve qu’il n’en est plus du tout un. N°1 s’est éclaté, a adoré mangé des frites et des beignets (et c’est tout), il a dansé avec ses potes et m’a dit que « c’est trop cool maman ». Au festival, on avait le droit de s’assoir par terre, de sauter, de faire la ronde, de s’essuyer les mains sur son pantalon. On avait le droit de dire que dans les toilettes ça pue et de demander « c’est quoi cette drôle d’odeur? ».  Etonnament, je n’ai pas eu le droit à des questions telles que « mais pourquoi la dame elle marche pas droit? » ou « pourquoi le monsieur il dort la tête dans l’herbe la boue? ». Nan, parce que N°1 était trop absorbé par ses premiers concerts en plein air, parce que c’était la fête et que c’était juste bien.

 

 

Bah voui, biensûr que j’ai bu du cola, m’enfin! (qu’est ce tu crois? C’est pas mon genre! Hum)

Plus tard, N°1 alors rentré et couché, nous nous sommes retrouvés entre frères et sœur à boire tant de bières que ma vessie aurait pu exploser. A ce propos, avec ma nouvelle amie de la queue des toilettes, on a eu le temps de déposer un brevet pour faire pipi dans les festivals en toute liberté (ne pas être un homme dans ces conditions est indiscutablement un réel souci, même complètement bourré).

Nous avons aussi fait la connaissance d’une jeune fille peu farouche et stupéfiante qui m’a raconté en 10 minutes l’essentiel de sa vie jusqu’à ce que je lui demande quand même son prénom. Lorsque de sa bouche éméchée est sorti le prénom de Clapiotte (qui n’est pas vraiment courant à priori), mes frères ont eu du mal à ne pas rire lorsqu’ils m’ont vu me décomposer, alors qu’elle m’expliquait à quel point les prénoms qu’on donnait avait une incidence sur le comportement et le développement psychique des personnes. Tout à coup, j’ai été très heureuse d’avoir donné un deuxième prénom non prévu à la Clapiotte, on ne sait jamais, on pourra toujours se rabattre sur celui-ci si jamais on voit que notre fille devient quelque peu bizarre.

Bref, la Bretagne, c’était bien, c’était drôle, c’était un peu trop court, et j’ai hâte d’y retourner pour profiter encore plus des paysages… et du reste!

 

 

(*Bah non, c’était pas de moi, évidemment! ;) )

 

 

Et vous, des trucs un peu fous vous sont arrivés cet été?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

34 comments

  1. electromenagere says:

    T’a pas oublié de mettre article sponsorisé par l’office du tourisme de Bretagne à la fin de ton article ? Ah ah !

  2. sandrine says:

    Alors là j’hésite ; les gens me racontent régulièrement leur vie alors que je ne suis pas payée pour ça : il faudrait peut-être que je fasse quelque chose à ce niveau-là…

  3. Xtinette says:

    J’adore la Bretagne et ses crêpes ! Par contre, le Kouign Aman j’évite même de le regarder car j’ai l’impression que je pourrais prendre 3kg qu’en l’admirant dans la vitrine !

  4. kaki says:

    Ahh mais c’est chouette ça. tu sais nous on y va tous les ans en Bretagne. on change de coin à chaque fois mais c’est toujours le même bonheur et cete année on ya eu aussi très chaud ! Trop bien ! Ne crie pas trop fort que la bretagne c’est cool, je ne voudrai pas qu’il y ait trop de monde après.
    Quand aux gens bizarres, ben non pas trop, à part des C… qui ont fait la fete 3 nuits de suite jusqu’à 4 heures du mat’ toutes fenetres ouvertes dans les bungalows mitoyens. Et qui se sont ouvertement foutus de nous quand on leur a demandé de pouvoir dormir. grrrrr

  5. Louise - MummyPretty says:

    Entre le Kouign Aman et l’Armoricain mon coeur balance. Je suis ravie que tu aies passés de bonnes vacances en Bretagne :)

  6. thenewme says:

    J’ai aussi passé une semaine en Bretagne, mais en juillet. Et j’ai fait une découverte intéressante pour ma ligne : je n’aime pas le kouig aman (alors que je croyais le contraire)!

    • cranemou says:

      peut etre qu’il n’etait pas bon?
      Mon frere en avait commandé un au pomme (une plaque pour 30° personnes), il etait à tomber, mais je l’ai préféré le soir, apres avoir tenté de tout digéré l’enorme festin…
      je pense qu’il faut le manger quand on a encore de la place et uniquement par gourmandise…

      c’est quoi que tu n’as pas aimé (parce que pourtant, c’est pas trop gras, ni trop sucré comme truc ;)) )

  7. Mag says:

    Hello Cranemou,

    Avant tout, je souhaitais te remercier. Merci de nous faire partager ces tranches de vie avec tant d’humour. J’adore la façon dont tu écris, et je suis souvent bidonnée devant mon Ipad (oui moi aussi j’aime bien me la raconter;-)

    Ensuite, pour rebondir sur ton article : Non pas que je n’aime pas La Bretonie, au contraire, mais je préfère parler du brevet que vous voulez deposer pour « faire pipi dans les festivals ». J’ai de mon côté beaucoup pensé à la chose et plus encore cette été lorsque dans le désert de lave du piton de la fournaise j’ai eu cette envie si pressante! Grand moment de solitude….

    Allez donnes nous un indice au moins et je t’en donne un en retour.

    Au plaisir de te lire toujours et encore !

    • cranemou says:

      oh bah merci pour ce commentaire ;D

      pour notre super brevet (fait entierement sous l’emprise de l’alcool), nous avions inventé un truc qui se plierait comme une tente Queshua, et donc, ne prendrait pas trop de place dans un sac à dos. en le depliant, ca ferait comme une jupe, large en bas, de quoi se cacher les fesses quand on s’accroupit, en gros…

      Basé sur le concept de la robe à crenoline en fait tu vois? en gros, on ferait pipi comme à l’ancien temps…
      Bon faut dire que quand t’en peux plus et que tu en as pour 30minutes de queue, c’est facile d’avoir ce genre d’idée ;DD

      • Mag says:

        heyhey !

        Et bien je constate que mes idées ne sont pas si exceptionnelles (mais ça je le savais déjà!) vu qu’on a eu la même (le toilette 2 secondes!). C’est certainement parce que l’idée m’est aussi venue sous l’emprise de l’alcool ;-)

        Je continue à te lire !

        A bientôt

  8. borabora says:

    sALUT trop bien ton article , je suis bretonne de Vannes j’y retourne dans 3 mois je vie en corse depuis 1 an et demi mais la vie n’y est pas si douce que ca lol j’ai hate car elle me manque ma bretagne adorée tu ma fais trop rire avec la fille Clapiotte tu m’étonne que tes frères été pétés de rire mdr

  9. Marie says:

    Ahhh mais t es de Bretagne du bout du monde!!!!!!! c est trop beau la bas,et meme que oui il peut faire beau!! perso je connais Cammaret,dc jsute à coté, j’ai fait une demande à mon chef pour m y delocaliser.. j ai tjs pas de réponse,je dois m’inquiéter peut etre……

Laisser un commentaire