Match avant/après: zéro, un ou deux mioches, ça change quoi?

Les nuits:

ZERO: les nuits, tu les passais à dormir, parfois, même, tu osais des petites virées nocturnes, tu buvais un peu, tu étais même capable de danser sur les comptoirs. Les barmen du quartier branché te faisait la bise et connaissaient le prénom de tes frères et soeurs. Quand c’était fête, tu sortais en boite et on t’offrais des verres voire même, parfois, des bouteilles, et tu revenais régulièrement de soirées en taxi, avec une rose acheté au fleuriste à la sauvette, mais tu ne sais plus bien qui te l’avais offerte, trop occupée à servir de shooters à ta nouvelle bande d’amis.

UN: Pendant 18 mois, hors de question de le laisser pour aller bouger tes fesses sur le dancefloor, ton nouveau hobby est bien trop sensible pour être surveillé par une tierce personne, qui, c’est sûr, ne saurait de toute façon pas bien s’y prendre. Depuis son arrivé, tu n’as jamais réussi à dormir correctement et de façon réparatrice. Il a beau avoir fait ses nuits rapidement, tu continues de te lever la nuit pour voir si il respire.

DEUX: tu t’es un peu calmée, maintenant, tu arrives à te raisonner et ne plus te lever 10 fois par nuit. En revanche, dès que tu commences à t’assoupir, tu noteras qu’un des deux fait de drôle de bruit. Tu sautes ton heure d’endormissement et tu en as pour 3/4 d’heure à retrouver une bonne position. pendant ce temps, tu t’es fait un film sur le bruit que t’as entendu, du coup, tu finis par te lever « pour aller voir ». Avec un peu de chance, comme t’es ensuquée, tu vas le réveiller.

MAIS, tu es épanouie… si, si!

Les matins

ZERO: Tu sais exactement combien de temps il te faut pour prendre ton petit déj, te doucher et aller au boulot et tu rentabilises à fond cette découverte.

UN: Tu ne mets plus de réveil, en général, à 6 heure, tout le monde est sur le pont.

DEUX: même constat. Sauf que bizarrement, tu es toujours à la bourre à l’école-la crèche-le boulot parce qu’il ne se passe pas un matin sans que le premier ait oublié de faire pipi, le second s’est essuyer sa morve sur ton TShirt, tu as oublié tes lunettes/parapluie/sac à main/clés…

 

Les soirées

ZERO: c’est teuf, ou alors ciné, resto, un bon film dans le canapé avec un apéro dînatoire improvisé par tes copines.

UN: Vu que tu manges vers 22h, juste après, tu vas te coucher, en fait.

DEUX: tu es mieux organisée, mais ça ne veut pas dire que tu vas sortir non plus. Au prix d’un ciné et de la baby sitter, tu préfères ouvrir un compte épargne à tes gosses, ça leur paiera le permis de conduite.

 

Le boulot

ZERO: Tu ne te poses pas la question, quel que soit ton boulot, tu y vas, et tu dépenses toute ta paye le premier mercredi des soldes

UN: Ton patron pourrait te dessiner le système digestif de ton gosse les yeux fermés tellement tu lui en as parlé. Tes collègues te sourient hypocritement quand tu leur raconte (pour la 148ème fois) qu’il sait enfin dire « maman » (« nannnnnnn », ça veut dire « maman »)

DEUX: plusieurs possibilités: soit c’est deux fois pire qu’avec UN, soit tu as pris un peu de recul , soit tu t’es faite virer parce que 17 jours d’arrêt enfant malade, ça fait beaucoup… sur un mois. Soit t’es en congé parental, de toute façon, tes collègues ne te parle plus depuis que tu as vomi sur elles au 4ème mois de grossesse, à la pause café.

 

Les mercredi

ZERO: les quoi?

UN: crèche, nounou, garderie, centre aéré… bon, tu aurais rêvé mieux, mais faut ce qu’il faut.

DEUX: Judo, tennis, éveil musical, expression artistique, poterie, théâtre et parc municipal. Tu voudrais que ton 80% soit remanié et ne pas bosser le lundi, en fait.

 

Le repas

ZERO: simple et efficace: Picard ou resto. Dans ton placard, il y a des Pringles et dans ton frigo, il y a des apéricubs, des bières, du martini, du vin blanc et si tu fouilles bien sous la glace de ton congel, tu pourras trouver une bouteille de vodka.

UN: Une fois que tu as nourri ton petit morveux, tu n’as pas le courage. Picard est fidèle au poste.

DEUX: ton frigo est plein à craquer de PomPot, de Yop, de vache qui rit et le raque du haut est dédié au Danonino. Limite quand tu ouvres la porte ça te décolle la rétine toutes ces couleurs. Heureusement, tu as racheté un grand frigo avec une grosse partir pour le surgelé. Picard Forever.

 

les sorties

ZERO: Les sorties se résument à l’amusement, le shopping, les terrasses et les concerts en plein air.

UN: tous les jours, c’est parc, pour aérer la bête. Toi, tu sens bien que tu vas y passer, mais c’est ça être mère, il parait.

DEUX: tu bénis les jours pluvieux ou trop froid. Limite tu allume des cierges quand la neige tombe pendant une semaine.

 

le sport

ZERO: Le quoi?

UN: Le quoi?

DEUX: Le quoi?


la vie sociale

ZERO: tu as plein d’amis, tes contacts ne rentrent même plus sur la mémoire de ta carte SIM. On t’appelle régulièrement pour t’inviter à telle ou telle soirée. parfois, pour ne vexer personne, tu vas même à deux endroits différents dans la même nuit pour honnorer de ta présence.

UN: On t’appelle pour être sur que ça va, mais bizarrement, il y a nettement moins de soirées ces derniers temps.

DEUX: la quoi?

 

les achats compulsifs

ZERO: Tu baves devant des Jimmy Choo et tu viens de dégoter cette petite robe Maje. Tu connais les boutiques vintage de la ville. Ton budget hebdo-fringue dépasse le PIB par habitant du Burundi, mais tu n’y penses pas. Non, pour l’instant, tu ne penses qu’à ce petit sac Jerôme Dreyfuss qui embellirait si bien ton épaule.

UN: Tu as renoncé aux talons mais tu es retournée au baskets, ce qui n’arrange pas ton budget non lus, finalement. D’autant que tu habilles ton nain avec du IKKS, parce que c’est siii mignon. Comment ça, il va le mettre qu’une seule fois? Même pas vrai. (si, hein, c’est vrai, en fait!)

DEUX: Les vendeuses de chez DPAM et Okaidi te font la bise, tu reçois toutes les démarques en avant première sur ton portable et tu es inscrite à toutes les newsletters de mode enfantine pour espérer acheter à moindre frais. Toi? Oui, c’est vrai, ça fait 3 ans que tu mets ce T Shirt mais tu n’as pas le temps, là.

 

la télé

ZERO: tu regarderes les infos en décalé et tu loues plein de DVD quand tu n’as pas pu aller voir le film au ciné. tu es à la page niveau musique et gossip, ce qui n’échappe pas à ton coiffeur.

UN: Tu achètes des DVD de la maison de Mickey et de Oui Oui. Tu connais par coeur la musique de Petit Ours Brun et de Didou. Tu sais dorénavant dessiner un camion de pompier grâce à lui, d’ailleurs. Tu arrives encore vaguement à choper l’info sur LCI, vers 22h43. (merci le câble)

DEUX: Quelle télé? La boite à dessins animés? Tu ne sais même pas à quelle chaine tu as le droit avec ton abonnement. Tu sais juste que de 203 à 209, c’est Gulli, Canal J, disney, Nickelodeon etc… Tu chantes à tue tête l chanson du maxi outils magique et tu parles espagnol grâce à Many. Tu ne savais même pas que c’etait les soldes. Ni que la guerre en Irak avait recommencé. Ah? C’est fini?

Ton coiffeur change de trottoir en te croisant dans la rue tellement il a honte de toi. D’autant qu’il ne parle pas un mot d’espagnol.


le stress

ZERO: à part de temps en temps au boulot, ça va.

UN: Il va mourir, c’est sûr, il va mourir. Et si moi je mourais? Oh nan, je vais mourir et il sera tout seul. Et si lui il meurt?

DEUX: ils vont mourir! A force de tousser comme ça… Je suis sûre que c’est une méningite. Et mon mal de tête… j’ai une tumeur, c’est sûr.


la maladie

ZERO: Comme tout le monde

UN: La pediatre a enregistré ton numéro pour filtrer tes appels à force de lui demander si le hoquet risquait de l’étouffer

DEUX: Tu paniques en silence. Au fond, tu connais déjà les symptômes, d’ailleurs tu as déjà tous les médicaments.

 

le regard des autres

ZERO: J’espère que ce jeans ne me fait pas un gros cul

UN: Si quelqu’un me redit qu’elle est mignonne, N°1, je l’empale en place publique.

DEUX: Mince, N°1 a une tâche sur son T Shirt. Et Clapiotte qui a du dentifrice sur la joue… pfff… je ne l’ai même pas coiffée.

« Madame! Vous avez un trou dans votre T Shirt »

Ne pas dire que tu sais, ne pas dire que tu sais…

Nan mais si je dis rien à la creche, ils verront rien…

 

Alors? Chez vous? Un, deux, trois…?


 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

65 comments

  1. chocoladdict says:

    vraiment excellent !!!..par contre en ce qui me concerne ma vie sociale est plus riche depuis que j’en ai deux par rapport à un seul (à zéro on sortait tous les soirs, je veux même pas y penser)..peut-être que c’est lié au blog, mais je crois aussi que j’ai plus envie de faire autre chose, de ne pas tout axer autour de mes enfants que pour le premier…et les miens ne sont jamais levés à 6h )

    • cranemou says:

      le trait est « légerement » grossi ;D Mais sans le blog, je crois que je ne sortirai pas tant que ça, nos amis avec enfants ne sortent plus et ceux sans ne nous parlent plus vraiment….
      (mes enfants se lèvent plutot entre 7 et 8 ;D)

  2. catherine says:

    Ben … là il est vraiment trop tard pour te répondre  » j’en reste à une  » !! Mais je garde espoir qu’il me restera des amis !!

  3. Maman Bobo says:

    Moi ça va, j’ai une vie sociale, je sors, je claque ma paiye dans les fringues pour moi, je mange au resto, je vais au ciné, je fais la grasse mat, je danse en boîte, je rentre bourrée…

    Bah quoi??!!

  4. Mary says:

    ah je me lève et corrige pour le sport. Parce que prendre un bébé a bout de bras 500 fois par jour c’est de l’altérophilie madame, changer une couche bien odorante ça s’appelle de l’apnée. Marcher sans monter sur un jouet c’est du slalom, se baiser 36 000 fois c’est des abdos. etc etc….

  5. Anne-Sotte says:

    Chouette article ! Mais j’avoue que pour moi ce n’est pas tout à fait ça. Ma vie est certes beaucoup plus remplie depuis que je suis maman (1 seul pour le moment), mais ma vie sociale est toujours très riche, au boulot ça n’a jamais été aussi bien, la nuit je dors très bien (mon petit ange aussi, et pas de lever avant 9h le we…), je me fais encore pas mal de soirées avec mes copines (je la laisse sans problème !) etc. Par contre c’est non stop tout le temps et je suis claquée !!! 😉

  6. Vinie says:

    Chez moi 2 et là à l’instant ou j’écris « Maman, la Lùciole il m’embête »… :-/

    Passer de 0à 1, c’était bien, j’ai pas senti de changement. Passer de 1 à 2, là ca a fait mal… Je saurai même pas dire pourquoi mais voilà…
    Bon c’est pas grave je les aime ! Mais si un jour j’en veux un troisième : flinguez moi !!!!! MDR

  7. BERGIE says:

    bah oui je me retrouve assez dans ce que tu viens d écrire! mais je me demande si c pas du au congé parental aussi le fait d avoir moins de vis sociale, regarder que les dessins animés si tu bosses faudra bien etre au courant de l’actualité, le regard des autres tu faisun effort pour aller bosser, en fait tu as un peu de temps poru penser à l’organisation de ta semaine qd tu bosses puisque tu n’as pas la tete dan sle guidon de la vie au foyer avec deux mioches!
    bon en fait je sais pas trop puisque je ne bosses plus depuis que j’ai deux enfants…bordel c dur le passage de un à deux enfants faut pas croire, sinon totu le monde va te dire que le troisième finalement est simple à gérer

  8. Mutti says:

    C’est complétement ça… (soupir, gros soupir, gros gros soupir ) , et c’est donc pour ça qu’il n’y en aura que 2 !!!! Le point « nuit », dans mon cas, est THE point noir. Mes filles m’épuisent, quand c’est pas l’une c’est l’autre !! Pourquoi j’ai oublié l’option nuit ouiiiinnnnn…. ca va donc faire 25 mois que je n’ai pas fait une nuit complète, voilà voilà … en fait je ne vois plus que mes cernes… et j’ai même pas le temps de m’acheter un anti-cernes…. à partir de quel âge un enfant aime bien dormir et faire des grasses mat’ ?? nan me réponds pas, je suis déjà déprimée… 😉

  9. Pocacom says:

    et de mon côté après la 2ème je me remets à jouer au loto en me disant qu’une femme de ménage limite à plein temps et une nounou formée par et pour moi arrangerait bien mes affaires !

  10. cleopat says:

    j adore ton humour! 🙂
    et c’ est tellement vrai !
    et j en ai eu trois mais j ai oublié quelque peu !
    seulement je suis de nouveau surprise! et inquiète aussi! par le numéro un et ses « conséquences avec ma fille qui vient d avoir son bébé!
    ma petite fille! si « mignonne « aussi 😉

  11. Em says:

    Excellent cet article ! Il m’a beaucoup fait rire et je m’y retrouve vraiment. Chez moi, c’est une petite puce de 4 mois. Je n’ai qu’un truc a ajouter, je ne fais qu’un repas par jour car, quand je ne suis pas au boulot, elle veut être dans mes bras entre 12 h et 14 h… L’avantage, moins 9 kilos par rapport à mon poids avant la grossesse !

  12. bbflo says:

    Alors là, moi je dis CHAPEAU BAS, c’est juste très très drôle / vrai / dramatique !
    si tu m’y autorises, j’y ferai bien la suite, sur mon blog, à savoir « et une fois que les gosses sont grands » ! des bises !

  13. Anne says:

    BRAVO, franchement cé trop bien vu! Je suis passée direct du stade 0 enfant au stade 2 enfants et bien votre/ ton article décrit totalement ce que je vis depuis leur naissance…

  14. Sandra says:

    Je ne me retrouve pas trop dans le shéma de 1 , moi j’adore les mercredis avec lui, ma vie sociale refait surface petit à petit , non vraiement je kiffe d’en avoir 1 mais au fond, j’aiemrais bien une petite fille, ;-))

  15. la mere cane says:

    J’ai en me disant au fond de moi et hochant le tête oui oui ça aussi oui oui… c’est grave… aujourd’hui au marché j’entendais que des bonne journée et bon courage madame tellement j’ai des cernes je ressemble à un panda! Plus de vie sociale mais bon j’en avais pas des masses et les ciné sorties je m’assois dessus jmendors déjà devant le JT. Merci pour ton article. Mais c’est quand même triste de se dire qu’on est pas la seule. Du coup: Bon courage les mamans ^^

    • louvero says:

      moi c’est 1 et ça me va, je me reconnais beaucoup dans ton récit très drôle ! J’aurais fait le mien si j’avais eu un blog à l’époque de sa naissance pour évacuer le trop plein de blues. On dit jamais assez combien devenir parent est difficile, ça s’apprend au jour le jour ce truc là ! Je me dis que j’ai signé pour 20 ans (il a 3 ans) d’inquiétude et d’adaptation à chaque phase critique de sa vie ;-)… bon faut dire aussi que quand ils sourient les mioches, on oublie sa condition hardrock&blues de mère !

  16. pivoine says:

    C’est tellement vrai tout ça!
    Quand je repense à tout ce qu’on faisait sans le petit…
    Je me demande si finalement avec 2 c’est pas mieux, on a moins le stress du premier (même si on est plus occupés), on relativise, on se permet plus de choses.
    Et pense que quand le 1er sera grand il te servira de baby sitter GRATOS ^^

  17. Firemaman says:

    Et le 3 c’est pour quand ?
    Non ça va je déconne!
    Le pire c’est que là c’est le bordel (enfin tu penses), mais tu vas en ièch comme ça pendant 15 ans. Quand il rentre en primaire c’est puissance 4 le stress ; parce que là IL FAUT être à l’heure, parce que là, la prunelle de tes yeux se retrouve à la pré-pré-pré adolescence, face à de sales morveux de 10 ans (que tu décalquerais bien contre un mur quand ils lui piquent son goûter). Et le collège ça doit être tellement bien (oh mon dieu il faut que j’arrête de me projeter dans les 10 ans à venir !)

  18. okimi says:

    Énorme !! ton article est super, je me suis bien marrée XD

    Moi j’en ai Zéro et je ne compte absolument pas en changer, ton article explique bien pourquoi et ce même si un gosse c’est mignon c’est trop de chez trop, j’ai choisi de nombriliser et de garder mon esprit de petite fille =P

    Dans le même sens que ton article il y a le livre « No KIDS, 40 bonnes raisons de ne pas avoir d’enfants » de Corinne Maier (maman de trois enfants et très heureuse, mais qui explique bien la pression de la société française sur les femmes)

  19. Xtinette says:

    Très sympa ce tableau en 3 versions ! Je le garde et le relirai quand j’aurai 2 enfants. Donc chez nous c’est un p’tit de 21 mois avec au programme beaucoup de fatigue les 9 premiers mois (réveils la nuit) puis on a trouvé un rythme voyage et balades en vélo pour faire un peu sport tout en emmenant le p’tit. Ce qui me frappe le plus : les amis qui t’invitent moins… pourtant, je vois pas le problème mais bon !

  20. annouchka says:

    J’ai bien ri moi aussi, je n’ai qu’un bébé de 6 mois mais je dis toujours qu’il y a un « avant » et un « après », tellement ça change ta vie (on m’avait prévenue pourtant, mais j’étais loin d’imaginer à quel point, heureusement d’ailleurs sinon je crois bien que je n’aurais jamais eu d’enfant :D)

    Ma vie sociale est restée assez riche, par contre ma vie de couple n’est plus aussi « romantique » qu’elle l’était (plus de petit restau à deux, de sorties au ciné…). C’est sûr, je suis contente de me faire des soirées entre copines assez souvent, mais j’aimerais bien sortir avec mon mec de temps en temps, rien que nous deux… Je crois que c’est ce qui me manque le plus !

  21. barbara says:

    chez moi 3 enfants : 19 ans, 13 ans, 3 ans
    et la phrase que je préfère, c’est dans vie sociale .. la quoi ? ben ouais, c’est tout à fait ça !
    et vie de couple on n’en parle meme pas, y’a rien à dire

    bonne soirée

  22. Moricettte says:

    1, et ça me va très bien!! plus il grandit et plus je revit… je pense qu’on va me cracher dessus, mais j’ai besoin de temps pour moi déjà, je veux bien partager, c’est clair hein, mais j’en ai besoin, pour me sentir bien avec moi meme (et si je me sens pas bien, il ne sera pas bien, logique^^)
    Et puis aussi parce que je n’aime pas les tout petits, sincerement, en gros c’est soulant, ça dort (il parait que j’ai eu de la chance XD), ça mange, ça dort, ça mange… (non, le mien ne pleurait pas :/ en meme temps je le trimballait partout dans ma JPMBB ^^) donc maintenant, à 2 ans et demi, on fait des legos, on grimpe aux arbres et j’adore ça!!! et plus il grandit, pige, parle, et fait des trucs tout seul et plus je kiffe!!!!

    J’ai gardé le petit de 7 mois de ma soeur ce matin (absolument trognon cela dit) et sincerement, mais c’est l’horreur de gérer les deux, rien que le fait d’ne avoir un dans l’echarpe et l’autre dans le cosy sur 3 etages sans ascenceur……. O.o et puis, et puis, c’est l’horreur pour faire que les deux se sentent à 100% avec maman, ou plutot que maman soit à 100% avec chacun, le truc impossible…. Et puis, mon petit est je crois pas assez grand / autonome pour en avoir un deuxieme riquiqui tout de suite maintenant.. J’attend qu’il sache manger / se laver / etc tout seul 😉

    Je crois aussi que je suis un peu maman chat : je surveille du coin de l’oeil mais soit autonome mon petit, je suis là si tu as un soucis 😉 en général je bosse sur l’ordi et lui est sur son ptit bureau à coté du mien, on est toujours dans la meme piece mais moit moit du temps on fait pas ensemble et moit moit on fait des trucs ensemble.. ça me laisse du temps pour bosser ou pour moi, et lui apprend à aussi faire des choses en solo, lire dessiner etc

    Je dis pas que j’ai la solution parfaite mais je pense qu’elle est parfaite pour nous jusqu’ici 🙂

    (et je me suis un chouilla riquiqui écartée du sujet XD)
    Bizooos!!!

  23. Dine says:

    Trois… c’est pire… Je rajouterais le ménage 🙂 Zéro ça se fait bien tu peux inviter du monde à l’improviste, avec enfants… hum vous le savez toutes !

  24. Au Pays de Cerise says:

    Heureusement je ne me retrouve pas trop dans cet article, c’est même souvent l’inverse comme les achats… je prends pas exemple beaucoup plus soin de moi maintenant que je suis maman : j’ai remisé les baskets que je ne supporte plus, je prends soin de mes ongles avec de belles manucures, me maquille (avant c’était pour les fêtes)…

    Bon la fatigue par contre elle est là ! 19 mois que je m’en occupe seule (papa travaille) ça commence à user un peu, une halte garderie 1/2 journée par semaine serait la bienvenue.

Laisser un commentaire