Maman…

Je ne sais plus quand tout s’est déclenché. Parfois, je doute encore d’en être réellement une, comme si tout ça n’était qu’un rêve de petite fille.

N°1 a eu le malheur de connaitre les affres d’un accouchement catastrophe, et moi de ne pas assumer la douleur et l’échec. Instinctivement, je m’en suis occupée, de ce petit être fripé et chaud. J’étais même inquiète quand on me l’emmenait voir si tout fonctionnait correctement suite aux soucis à sa naissance. Pourtant, j’étais bien incapable de me sentir mère. Je n’en ai pas eu le temps, trop occupée à souffrir, trop obnubilée par l’indifférence du personnel médical. On me volait cette rencontre que j’attendais depuis 9 mois et un jour. 1 jour de plus qui me paraissait durer des semaines. Ce jour de plus où je demandais avec insistance à mon fripé de vider les lieux pour venir dans mes bras.

Mais le fantasme du statut de mère s’est effondré au moment même où j’ai voulu mourir, ou j’ai voulu abandonné, où j’ai cru qu’on me privait de bébé.

Et puis, insidieusement, les jours sont passés, les semaines. N°1 grandissait et se remplissait pour devenir un bébé tout rondouillard. La complicité s’installait, notre relation se construisait. Sans m’en rendre compte, un jour, je l’ai dit. Je l’ai dit en le ressentant au plus profond de moi: « c’est mon fils ».

J’avais enfin récupéré mon rôle.

Je devenais maman.

 

Je sais, tu aurais certainement voulu débuter cette journée avec une petite tranche de rigolade, mais aujourd’hui, je te raconte mes débuts de maman. Pourquoi? Pourquoi comme ça, là, sans intro? Parce que dans 11 jours, ce sera la fête des mères, et pour l’occasion, Arthus&Co organise un grand concours (qui pète sa mère). Il suffit d’aller jouer ICI et de déposer en commentaire ton expérience (pas ici, hein, chez Arthus!); ce premier regard, ce premier sourire, cette première boule bouillante qui est arrivée dans ton cœur. Raconte nous comment tu es devenue maman (ou comment ta femme est devenue maman, d’ailleurs). Il y en a pour plus de 700 euros de cadeaux. Et cette fois, point de tirage au sort. Un jury exceptionnel composé de Julien d’Affaires de Mômes, Aurore de La Mite Orange, Marie de Mamans Testent, Alice de Parents Testeurs , Julie de Rock@Lulu et de moi même allons vous départager pour choisir les 6 heureux gagnants!

Sortez votre plume, allez vite chez Arthus&Co et mettez y du coeur! Bonne chance!

(Les cadeaux à gagner sont visibles ICI)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

28 comments

  1. Béatrice says:

    Jolie photo !! Je crois que je me suis sentie maman le jour ou Grand Mec N°1 s’est mis à pleurer de douleur et que dans mon ventre ça s’est mis à faire des noeuds … des gros gros noeuds … ;-)

  2. cleopat says:

    moi aussi j’aime beaucoup cette photo, et ton témoignage est à la fois douloureux et tellement émouvant !

Laisser un commentaire