Classe-Pas classe spécial London

J’ai pas trouvé mieux pour finir de raconter mon périple londonnien…

 

Classe: 4jours, 4 nuits sans enfants, des nuits complètes, donc, des journées sans se soucier des horaires, la liberté, en somme!

Pas classe: se réveiller à 7h12, comme chaque matin et ne pas réussir à se rendormir. Fichu rythme!

 

Classe: être tout de suite dans le bain British, savoir ce qu’on veut dans les pubs, être à l’aise avec les autochtones.

Pas classe: mettre 1/2 heure à traverser chaque passage piéton, toujours regarder les gens dans les voitures bizarrement « tiens, cette voiture roule toute seule… ». Fichue latéralité.


Classe: avoir été sage niveau shopping.

Pas classe: avoir été sage niveau shopping. Fichus kilos en trop.


Classe:profiter de deux heures de « blanc » pour se faire le British Museum, se replonger dans l’univers égyptien, voir la Pierre de Rosette et me rappeler que j’étais une passionnée.

Pas Classe: se vautrer sur un banc et faire la française de base: « j’ai mal au pied, et tu crois que les égyptiens ils avaient pas mal aux pieds avec leurs sandales en bambou tressé? Nan mais c’est vrai, ils devaient avoir des pieds en cors, c’est pas possible autrement » et se rendre compte que le monsieur debout derrière moi se fout de ma gueule. Fichus touristes!`

l’ancêtre égyptien de Tony avait déjà inventé l’aspi-balai de table

 

Classe: avoir su hacker le wifi du Starbuck pas loin de l’hôtel.

Pas classe, redécouvrir les joies du bas débit et vouloir casser son IpodTouch à grand coup de doigts graissés au muffin. Fichue addiction.

 

Classe: Le beau temps.

Pas Classe: La bruine anglaise qui te prend par derrière un samedi après midi. Fichu temps du nord.

 

Classe: adorer les gens qu’on rencontre, trouver la communication facile et sympathique, s’extasier devant la tolérance des anglais, ne plus se soucier de notre apparence, rêver de vivre comme ça, pour toujours.

Pas classe: Savoir pertinemment que ce ne sera pas possible. Fichues habitudes.

 

Classe: avoir l’accent so cute des frenchies.

Pas classe: se rendre compte qu’une personne sur deux n’aime PAS les français. Fichus préjugés.

 

Classe: Avoir des pensées pour les copains blogueurs ou non, au fils de certaines découvertes, même loin de mon ordinateur.

Pas classe: avoir un Homme qui nous trouve quand même de plus en plus barrée avec cette histoire virtuelle! Fichu homme qui comprend pas toujours.


 

Classe: avoir envie d’acheter des chaussures de fous.

Pas classe: acheter une paire de converses toutes blanches. Fichu sens des réalités.

Classe: se perdre à Camden Town et trouver un tas de trucs vintage qu’il m’aurait fallu une nouvelle valise (ou deux) pour tout ramener.

Pas classe: y trouver aussi ce genre de choses:

Fichue fièvre!

 

Classe: Se mêler à la foule dans Brick Lane, boire des bières dehors, partager une table avec des inconnus, se faire invité le lendemain à tester une coupe de cheveux parce que « I need a model and you’ll fit for this », chercher les toilettes et tomber dans une vraie boite de nuit… à 17h.

Pas classe: avoir l’impression d’avoir 50ans et refuser la coupe de cheveux. Fichus jeunes qui foutent la mort!

(Ils sont graves chez G-Shock)

Classe: Sentir les choses de la ville, comprendre que la population est un chouille excitée ce soir.

Pas classe: se retrouver dans Picadilly Street, avoir flirter avec les émeutes, regarder des poubelles brûler et les vitrines brisés, et être désolée. Fichus casseurs (de merde).

Un ange passe…

Classe: voire un spectacle de rue complètement bluffant avec une femme extremement talentueuse.

Pas classe: j’voulais pas partir! Fichu talent!

Classe: bouffer comme des gras et ne pas prendre un gramme grâce à des marches intensives pendant ces 4jours.

Pas classe: avoir pris l’habitude de manger n’importe quoi et être limite en manque au retour. Fichue Junk Food.

 

Classe: revenir rechargés à bloc.

Pas classe: une laryngite pour Clapiotte dès nos retrouvailles: WELCOME HOME. FICHUS GOSSES!

 

Classe: avoir failli rencontrer Camille d’essayage (même week-end, même lieux de pélerinage, presque même hôtel…)

Pas classe: bah, j’ai dit « failli » :s

 

Classe: se dire qu’on y retournera… encore

 

Alors…classe ou pas classe?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

54 comments

  1. Femin'elles says:

    Classe of course !
    J’ai toujours halluciné car les Anglais assument complétement leurs looks, certes pas tout le temps de bon goût mais ils osent beaucoup plus que nous !

    • cranemou says:

      on a vu des nanas pas forcément bien foutue (voire VRAIMENT pas) avec des jupes qui leur arrivait…euh…bah pas de jupe limite. Bah au début, ca fait bizarre; et puis comme personne ne relève, bah on ne relevait plus (mais j’ai noté une vrai tendance vers le (tres)court quand même)

  2. Marie - Mamanstestent says:

    Classe tes photos.
    Et classe ton récit.
    Pas classe les nains malades.
    Mais que ça fait du bien de se retrouver à deux.
    Et non, le Mâle ne comprend pas le virtuel. Cherche pas, c’est pas pour lui.
    Des bisous

  3. acroune says:

    super ! nous Londres c’est pour dans 15 jours, en famille, le pére, la mére et 2 ados !
    nous y avions été l’an passé en namoureux car nous étions invités à un mariage où les enfants n’étaient pas invités ! lol !!! alors bien entendu, on leur avait promis d’y retourner avec eux et l’on tient nos promesses NOUS ! EUX ? je sais pas !!! m’enfin !!
    donc, une semaine à London City, en plus, le kiff, on nous prête un appartement au nord de Londres, à seulement 20 mn de chez Harrod’s, Oxford Street et compagnie ! bref ! reste plus qu’à espérer que le sun sera là ! l’an passé en mai, nous avions attrapé des coups de soleil pas possible !!! vrai de vrai !!
    donc on a prévu chacun une valise, pas trop pleine au décollage mais qui je pense sera bien bourrée à notre retour, les enfants ayant déjà fait une liste plus longue que leurs bras !
    coté transport, nous y allons en avion ! 56€ A/R /personne avec Easy Jet !! moins cher que de faire Angoulème/Metz en TGV !! faut le faire !!!
    donc tout ça pour te dire, Cranemou, que je suis passionnément tes billets londoniens et que j’ai noté tes petites astuces ! l’oyster card je l’ai déjà et je te conseille la prochaine fois de te la faire envoyer chez toi avant ton départ, t’auras que 3£ et non 5 à payer pour la carte en plus !

    allez see you soon et continue à me faire marrer avec tes billets !

  4. sandrine says:

    Je veux retourner à Londres, voir des pestacles, me perdre dans les rues, me retrouver dans les pubs, bouffer de la junk food, me régaler dans les restos indiens voire même anglais avec un steak & kidney pie ou un Shepherd’s pie, et même de la jelly verte fluo s’il le faut !!! Non, non, je suis pas gourmande….

      • sandrine says:

        Ben ça va bientôt faire 10 ans que je n’y ai pas mis les pieds, j’assume, je suis prête pour la jelly (mais juste une cuillère hein)… De toute façon, ça ne sera pas avant 1 an voir 2, Numérobis est trop jeune pour être laissée chez ses grand-parents (et, entre nous, y aller avec les lardons, très peu pour moi)…

  5. Top-produits-bebe says:

    Superbe reportage, magnifiques photos (au passage j’ai repensé à ton précédent article où tu disais que les Anglais devaient te prendre pour une folle lorsque tu photographiais des trucs genre un escalator ou le t-shirt pour les fans de grosse mèche !).
    Mais ça n’aurait pas eu la même saveur si tu pouvais y aller à volonté, les enfants nous permettent de mieux apprécier les moments sans eux hihihi (je suis indigne en disant cela, non ?).

    • cranemou says:

      rhoo, merci :D (jsuis émue que mes photos aient du succès :) )

      Pour la photo, c’est une montre G-Schock incrustée dans un banc en béton dans une rue perpendiculaire à Brick lane… le banc en était plein, c’était fou! et mieux encore: elles étaient TOUTES à l’heure! (même avec le changement à l’heure d’été!)

Laisser un commentaire