Bière en salle

Hier soir, avec mes copines lyonnaises Chocoladdict, Alorom, LuckySophie, Bergie et madame Sophie, on était invitée. Ouaip!
Une avant première. En fait, non, pardon, à la base, on n’était pas invitée à l’avant première mais à la dégustation de bière-frites-saucisses qu’il y avait juste avant. C’est comme ça, que voulez vous, on a une réputation à  entretenir!

IMG_1439
(réserve Duvel ou réservé Duvel…il y avait peut être des caisses sous mon siège, suis-je bête!)

Donc, nous voilà arrivant à la Cité Internationale où nous attend une baraque à frites juste devant le ciné. A l’intérieur, on nous indique notre hôte « le grand monsieur là bas » grâce à qui nous sommes là.

« Bonjour »
« Bonjour »

Jusque là, tout va bien, ce monsieur est Belge, ce qui le rend tout de suite sympathique (les accents, ça me fait toujours ça), et ce monsieur est le directeur général de Duvel Moortgat France, ce qui le rend tout de suite impressionnant.
Moins quand on nous met la bière entre les mains et que nous trinquons, et encore moins quand les premières gorgées me réchauffent à grand renfort de son goût houblonné. Oui, j’aime bien la bière, et ce genre là en particulier. Une bière que l’on boit lentement (ce qui est une valeur tout à fait relative selon les individus), dont on savoure les arômes, la couleur, la texture de sa mousse et même SON verre créé exclusivement pour sa dégustation. Un vrai rituel. J’ai même poussé le vice de la connaisseuse à regarder dans le fond de mon verre (vide) le petit « D » majuscule gravé.

Capture_d__cran_2011_02_02_
Même à 10 heures je trouve ça joli! Hips!



Après avoir rincé ma bière avec une saucisse-frites (blurp), me voilà dans la salle pour la sortie de « Rien à déclarer »
L’ambiance en salle est bonne, la communauté Belgo-lyonnaise a dû apprécier la Duvel.
J’ai ri.
Et c’est bien tout ce que j’attendais de ce film.

Je suis venue en connaissance de cause, ce film a une très mauvaise critique de la part de ceux qui croient qu’ils détiennent la vérité.
Pour ma part, Dany Boon s’en sort avec certaines répliques bien senties, et grâce aux acteurs qui lui rendent bien. Poelvoorde fait le clown façon De Funès, d’autres diront qu’il en fait des caisses, moi, je m’en fous, je m’attendais à ça, donc, juste, je ri en me souvenant de certains films de mon enfance avec des gendarmes. Boon joue son éternel rôle benêt gentillet et je décerne une mention spéciale à Karin Viard et François Damiens qui sont parfaitement excellents, à mon goût.
Une petite comédie française à l’humour burlesque qui, si on vient pour sourire, fera son petit effet, malgré ce que les intellectuels peuvent en dire. J’ai passé un vrai bon moment.

Rien_a_Declarer
Des bonnes têtes de vainqueurs



Un grand merci à Coralie, ainsi qu’à Patrick et son équipe pour l’invitation et la dégustation!

Proost!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

Laisser un commentaire