A Clapiotte de te faire préférer le train…

Samedi, parce que j’étais un peu en manque d’inspiration pour le blog, je me suis dit « tiens, et si je prenais le train avec Clapiotte »… Et hop, un petit aller-retour dans la journée Lyon-Paris, rien de tel pour te faire un bel article sur ma passion du voyage en compagnie de mon petit troll préféré.

Mon voyage s’est étonnamment bien passé. Alors que le stress ne faisait qu’augmenter pour atteindre son maximum le matin du départ, Clapiotte a été d’un charme absolu. Et comme j’ai réussi cette épreuve, je m’en vais de ce pas te donner les conseils qui ont peut être sauvés mon voyage (et celui des autres passagers, aussi).

Ces conseils ne sont sûrement pas tous bons à prendre, hein, mais pour une fois que je gagne une épreuve d’immunité avec ma fille, j’ai très envie de partager!

Conseil N°1: Avec un enfant de moins de trois ans, tu n’oublies surtout pas de cocher la case « forfait bambin », pour avoir une place assise pour lui. Dans mon cas, Clapiotte est restée sur mes genoux tout l’aller, certes, mais au cas où, j’avais de la place (compter 8 euros supplémentaire pour un aller)

Conseil N°2: vérifier les tarifs de première classe, parfois, l’écart n’est pas énorme avec la seconde, et vu l’espace gagné au niveau des pieds et de la largeur des sièges, ça vaut parfois le coup de rajouter 10 euros pour notre petit confort, selon la durée du trajet.

Conseil N°3: La veille: n’avoir
rien oublié, tout doit être prêt, rangé à une place stratégique dans le
sac à dos. Recharger son portable pour pouvoir se plaindre quand même au
mari que quand même on est trop courageuse sur ce coup là!

Conseil N°4:
Pour le train, ne pas choisir « les carrés », si on ne voyage qu’avec un
seul enfant, le fait d’être seule avec le nain implique qu’il faille
rester seule jusqu’au bout. Tout autre humain dans son champs de vision
direct pourrait pourrir toute notre stratégie.

wagon

Variété des coloris, choix dans les matières


Conseil N°5: Bannir le stress.
Autant j’ai stressé comme une dingue avant, autant arrivée sur le quai,
je me suis répétée comme un mantra que tout allait bien se passer, et
j’y croyais grave.

Arriver sur le quai avec mon plus beau sourire Email Diamant. Il s’agit là de montrer toute la confiance que nous avons en nous, afin d’amadouer le passager qui va passer 2 heure en notre charmante compagnie. Envoyer des messages subliminaux tels que « ma fille est une fée et moi j e gère », « comme on est tellement sympa, souriante et pétillante, aucun reproche ou râle ne pourra être entendu durant le trajet par nos oreilles de princesse » et surtout « tu notes que je suis chargée et que tes bras d’homme sans bagage m’aideraient bien à porter ma poussette et autre bordel »

Conseil N°6: dans le train, NE PAS utiliser cette fichue tablette qui se rentre dans le siège de devant sous peine de devoir la sortir et la rentrer plus de 458 fois pendant le trajet pour le bonheur de la découverte de notre chere tête de pioche, avide de nouvelles sensations (à noter que pour le trajet retour, notre bébé Einstein n’aura pas oublié la dite tablette et recommencera son cirque)

Conseil N°7: Opter pour le sac à dos compartimenté: un pochon « bouffe », un pochon « couches », un pochon »jouets » etc… C’est très pratique pour trouver dans la seconde ce dont on a besoin. A savoir que les lingettes ne seront dans aucun de ces pochons, on en a trop besoin tout le temps.

lingettes_bebe_klorane_mixa_mustela_pampers

les petits formats de lingettes, tes meilleures amies de voyage


Conseil N°8: La bouffe. Clapiotte est actuellement fan de tartines de pain de mie grillées. Autant vous dire que le matin même j’en faisais griller 3, coupées en deux et ranger dans le pochon « bouffe ». Chaque demi tranche lui a fait environ 3/4 d’heure d’occupation, autant dire qu’elle en a bouffé, de la tartine!!!

Pour le reste de la bouffe, j’avais banni tous les pots en verre, préférant les compote à boire, les yaourts spécial bébé qui n’ont pas besoin d’être au frais etc.. Et la prochaine fois, je prévois même les cuillères jetables pour pas m’embêter avec les cuillères dégueus dans mon sac!

05022011_007

Tant qu’il y a de la bouffe, il y a de l’espoir


Conseil N°9: Rapporter un truc de la maison type couverture, doudou ou autre qui feront un petit rappel « cocon », surtout quand on a une Clapiotte qui n’aime pas bien le changement.

Conseil N°10: revoir ses principes concernant l’hygiène. Pas facile de faire comprendre à Clapiotte que mettre ses doigts dans la grille d’aération, puis dans son nez, puis dans sa bouche, puis dans la mienne n’est pas le meilleur moyen de vivre jusqu’à 100 ans. Non plus quand elle léchait l’accoudoir, d’ailleurs. A défaut d’avoir emmener ma bombe anti-bactérienne, j’ai juste pris sur moi en essayant de ne pas vomir.

Conseil N°11: profiter du moment. parce que finalement, deux vraies heures en tête à tête, c’est aps si souvent qu’on se le permet, alors on se regarde dans le blanc des yeux, on apprend à tirer la langue en simultané, on rigole, on se fait des câlins et… on est déjà arrivée!

Conseil N°12: Refaire notre sourire Shine Like A Star pour qu’un bon samaritain nous aide à descendre la poussette et tout le reste.

Conseil N°13: Si pour l’un des trajets, la sncf a eu la charmante et lumineuse idée de te donner deux siège mais pas côte à côte (si, si, c’est possible, même avec un billet spécial bébé), regarder droit dans les yeux le monsieur qui est assis sur la place double qu’on aimerai occuper en lui disant qu’en fait, ça tombe bien puisqu’on voulait faire une sieste et que donc, on veut bien qu’il s’occupe de notre fille durant le trajet. Il n’a plus bronché. Du tout.

Conseil N°14: s’avaler deux ibuprofènes le soir parce que le lendemain, on se réveille avec de belles contractures d’avoir été dans des positions pas possibles pendant deux fois 2 heures de route!

Et bon voyage :D

NB: Si c’était à refaire? Pas demain, je dirais!

NB2: Pourquoi j’ai fait ça? Petits curieux, je te raconterai tout dans le détail très bientôt

EDIT: J’oubliais, conseil N°15: 2jours avant le départ: régime carotte-riz-jambon pour éviter tout débordement, c’est important, quand même, de pas s’en foutre de partout, surtout quand tu pars que pour une journée et que donc, tu n’as pas d’affaires de rechange (pour toi, hein, parce que pour ton troll, tu n’oublies surtout pas de quoi changer chacune de ses fringues car il aura le temps de se mouiller, se salir, vomir etc…pendant ce trajet!)

Déjà testé le grand voyage seule avec enfant(s) et en transport public???

Viens donc rajouter ton secret à cette liste!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

2 comments

  1. Anaïs says:

    Je valide tous ces judicieux conseils, tous testé avec efficacité.

    Je suis une très mauvaise mère assumée, donc:
    Conseil n°16: penser à rechercher les batterie de son ordinateur portable et un up loader tout plein de film ludo éducatif (kung fu pand, tempête de boulette géante, wall e…) pour occuper Babynours au mois 20 minute d’affilé.

    Détail auquel on ne pense jamais quand on est pas maman: « euh… comment je fais pour aller faire pluie pluie???)

    Merci pour ce post rafraîchissant
    :-)

Laisser un commentaire