Obladi, Oblada…

Chez Chocoladdict, jusqu’à ce soir 23h59, tu peux gagner des allers-retour à Londres, au départ de Lyon avec l’eurostar qu’il a eu une great idée de tirer jusqu’à chez nous et qu’on ne soit plus obligé d’aller à la capitale por prendre ce train.
Si j’attend le dernier jour, c’est pas parce que j’hésitais à participer, mais parce que Londres, j’y suis allée, plein de fois, et des souvenirs, j’en ai à la pelle… alors quoi faire? Quoi dire? Quoi présenter à Miss Choco pour qu’elle me choisisse moi?
Alors, j’ai décidé qu’un pot pourri serait bien efficace, devant tant d’hésitation.


Il y a deux ans, nous y sommes allés avec Tony, tous les deux, avant que Clapiotte ne squatte mon utérus. Nous avions choisis un bed&Breakfast près de Notting Hill, un endroit charmant qui nous permettait de rejoindre Hyde Park à pied, puis de prendre un bus pour rejoindre le centre ou autres lieux sympathiques qu’offre cette belle capitale. J’espérais y croiser un Hugh Grant et chanter faux avec Jamie Cullum le temps de trouver ma route, on se serait fait une reprise de Singin’ in the rain façon crooner que Tony m’aurait illico inscrite à Britain’s got Talent, j’aurai gagné 100000 livres et on aurait fini nos jours en jouant des reprises de Genesis dans les couloirs du Tube.
En vrai, on n’a croisé personne, si ce n’est mon meilleur ami en escale pour 2 jours qui nous a fait la surprise, mais dingue comme cette ville me permet de vivre une vie imaginaire rien qu’en lisant le nom des rues!

Bien avant Tony, bien avant même une quelconque vie de couple, d’enfant ou que sais-je, mes parents m’y avaient envoyé faire un tour pour voir si le ciel y était plus bleu au mois de juillet (réponse: NON). 3 semaines dans une famille habitant ans la proche banlieue, deux jeunes autrichiennes dans la même maison, il n’en fallait pas plus pour qu’on se permette de courir un peu le pavé londonnien. J’y ai alors découvert ma première liberté, mon premier pub, le magnifique Lamb&Flag (Covent Garden), le shopping made in London où j’ai acheté des trucs carrément pas portables ailleurs que sur place (mais c’était soooo chouette, à ce moment précis), où nous avons mangé des Fish&Chips à ne plus jamais vouloir de poisson pané de notre vie, mais où, aussi, nous sommes allés singées une vielle pochette de vinyl de ma maman, sur un passage piéton d’Abbey Road.

Beaucoup d’autres souvenirs, encore. La dame  qui m’accueillait, qu’on appelera Eleanor R. , m’a fait aimé le Tea Time comme personne si bien que j’étais souvent de retour pour 17h, avec des cookies, même si je repartais juste après. Rien que d’y repenser, je la revois me servir un nuage de lait. Je me revois aussi monter dans sa voiture, les trois premiers jours, du côté conducteur et non passager. Je la revois venir me chercher avec les filles parec qu’on s’était faites embringuées dans une espèce de secte où le bonhomme m’expliquait que son but dans la vie était d’évangéliser le monde, il partait alors dans une transe, touchait les gens qui s’évanouissaeint devant nous, comme des mouches: flippant.

A Londres, j’ai grandi, un peu, j’y rêve, beaucoup, et j’espère bien y retourner très vite, d’autant plus que plusieurs de mes amis sont partis y vivre!

Alors, Choco, je compte sur toi!

……….La la how the life goes on…………………

EDIT: pas de photo perso… non, parce que pour mon premier séjour, je n’avais pas d’appareil (enfin, pas d’appareil PHOTO) et avec Tony, on avait fait des supers photos, genre, originales et tout, on se prenait pour de talentueux artistes… jusqu’à ce qu’on me vole mon appareil photo le lendemain de mon retour à Lyon. Sad sad situation…..

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

14 comments

  1. alorom says:

    Je suis degu’!!Pas pris le temps de jouer chez choco!!
    Pourtant Londres j’adore cette ville!!
    Un souvenir et là tu as ma validation pour scratcher le com!!:D
    On y était en famille,on marchait sur un trottoir, peinards façon touristes..
    Quand un mec nous double courant comme un fou furieux, et là devant mes enfants ( encore) innocents, il baisse son fute et…chie sur le trottoir!!
    Je te laisse imaginer la gueule de mes mômes!!:D

  2. Sophie says:

    Ah je vois que ça laisse des souvenirs les lubies des parents, moi aussi j’ai testé le ciel anglais en juillet, et le pire c’est qu’à l’époque on était expat’ au Maroc, le choc…

  3. Poulette Dodue says:

    Ben ou qui l’est mon com ???
    Bon re…
    Je t’imagine trop au Tea Times (with biscuts !) avec Eleanor !
    Quant au look londonien c’est plus facie a assumer sur place (et à 16 piges !!)
    God Fasse Gagner Cranemou !!!

  4. cranemou says:

    @choco: m’en parle pas!!

    @melting pots: y a t-il quelque chose d’autres que le tea time, apres un sejour en angleterre? (grande classe pour canalblog ;) )

    @lucky Sophie: c’ets une ville magnifique! et chargée de symboles

    @LMO: ca m’est arrivé 3fois :(

    @alorom: tu vis dans la 4eme dimension toi!!! ;)

    @Libelul: et il a bien raison!

    @Elodie¨^^: merci :D

    @Papillotte: passage obligatoire!!! :D

    @Sophie: ah oui, forcement, ca change! Une des filles francaise qui faisiat le sejour etait de tahiti…je te laisse imaginer les fringues qu’elles avaeint emporté, la folle!

    @Poulette: tea time avec un pantalon rouge et de grosses ecrase merde au pied, what else?

Laisser un commentaire