Le racketteur était trapeziste (part. 1)

Pendant tout l’été, N°1 m’a bassiné, à chaque fois qu’on se baladait sur le port. Il faut dire que nous étions assaillis à coup de mini-camions maxi-haut-parleurs qui hurlaient:

 

« Ce soir, à 20h30, venez tous admirer les artistes du cirque Vandüst, ses chèvres, ses acrobates, ses clowns vous feront vivre une soirée inoubliable »

 

Et N°1 me réclamait à tous les coups: « mamannnn, dis….. on peut y aller??? »

 

Je lui répondais que non, que ça allait être bof-bof et que moi, voir 2 chèvres pelées monter sur un escabeau, ça ne me mettait pas franchement en transe, surtout pour 20 euros par tête. Mais évidemment, mon petit N°1 ne comprenait pas cette explication, alors je lui ai promis de l’emmener voir un « VRAI » cirque, sous un vrai chapiteau, avec des vrais clowns, des vrais athlètes et de véritables artistes. Et j’ai tenu ma promesse.

 

Ça faisait longtemps que je n’étais pas allée au cirque, j’avais ce souvenir de la poussière, du bruit et des rires, le souvenir d’être émerveillée. Je n’arrêtais pas de regarder le visage de N°1, scrutant ses émotions.

 

Note pour plus tard, si tu dois aller au cirque un samedi après-midi, venir bien 1heure à l’avance. C’est ce que j’ai fait, mais le tramway ayant son terminus à bien 15minutes à pied d’enfant du chapiteau, ça faisait plus que 3/4 d’heure d’avance.

Nous sommes arrivés par l’arrière du chapiteau, du coup, nous avons vu les nombreuses caravanes des artistes, puis les roulottes et les animaux qui étaient en train de se faire bichonner. Très sympa, si ce n’est qu’avant d’en arriver là, j’ai dû expliquer à N°1 pourquoi les 3 dames assises, là, étaient habillées avec des jupes si courtes, des talons si hauts, des seins si dehors…


Quel monde! N°1 est déjà en panique à l’idée que nous ne trouvions pas de place, mais si, après être passé sous le premier chapiteau, « le chapiteau de l’envie » où sont vendus dans le désordre les fanions, les barbe à papa, les ballons, les bonbons, les rites, les pop-corn, nous arrivons enfin à la porte du Grand chapiteau.

Un monsieur costumé nous vérifie les billets et charge son pote pareillement costumé de « nous placer ». Le jeune homme nous met tout au fond, sur le côté. Je fais la gueule, un peu, quand même. Toujours souriant comme s’il venait de nous donner LA meilleure place, le jeune homme me lance « Vous auriez une pièce pour le service? » toutes dents dehors, il a dû se brosser les dents avec le dentifrice des lions pour que ça brille comme ça!

Non. J’ai pas de « petite » pièce, là, je m’y attendais pas à vrai dire.

Il s’en va en disant quelque chose dans une langue que je ne déchiffre pas tout de suite, je me lève et me place bien en face de la piste, au milieu, non mais oh!

Pendant qu’on attend, 4 clones costumés fabriquent pop corn et barbe à papa à la chaîne devant nous. N°1 n’est pas fan, je bénie ma chance. Mais je n’avais pas prévu le couteau dans le dos du traitre clown, en bande son, un homme qui a l’accent allemand mais qui s’avérera être brésilien chantonne:

« Alors les enfants? vous êtes content d’être là? j’espère que vous avez tous acheté votre petit luminion. Alors, vous levez votre petit luminion, allez, allez, levez le, vous criez très fort, voilàààààà. Si vous n’avez pas votre petit luminion, le spectacle ne commencera pas vous savez? Courez acheter votre petit luminion dans le premier chapiteau, demandez à vos parents d’acheter le petit luminion »

« Le petit luminion » j’avais très envie de lui mettre où je pense, si vous voulez tout savoir. Pendant 40 minutes, j’ai été bassinée avec le petit luminion. Et aussi avec les fanions en plastique marqués « Cirque » dessus, avec une tête de clown tueur au sourire qui disait « j’tai bien eu ».

N°1 est sage, et surtout, averti qu’il n’aura ni luminion, ni fanion, parce que 2 fois 28 euros la place, je ne peux pas mettre 10 euros pour chaque chose que ce vilain jongleur nous demande d’acheter de manière si discrète.

Oui, j’ai dit 40 minutes, parce qu’il y a eu du retard. Personnellement, la magie du cirque c’était légèrement voilée grâce à ce harcèlement du porte monnaie. Pas pour N°1 et c’est le principal.

Le spectacle commence enfin, roulement de tambour, musique à fond, les enfants sont hystériques, les parents sont ruinés, mais tout le monde affiche un sourire radieux, la magie opère toujours et malgré, tout nous sommes sauvés.



A suivre…….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

11 comments

  1. Maud says:

    Il faut que j’arrête de (sou)rire…

    Par quoi commencer?
    Déjà bravo pour cette belle expérience (connue) si bien commentée.
    Après quelques déambulations sur quelques blogs, je découvre le tien et là: c’est la révélation.
    Tu es magique: quelle plume et quelle auto-dérision. J’ADORE.
    Voilà 10 minutes que je cherche mes mots et je souris encore des articles que j’ai pu lire.
    (non, ce n’est pas le temps de réaction parce que je suis blonde).
    Ton blog est inscrit dans mes favoris.
    Merci, il a égaillé ma journée de mère de 3 enfants au foyer.

    J’ai hâte de lire la suite de tes aventures.

    Maud

  2. Mooom says:

    Je préfère payer plus au départ et ne plus avoir a payer ensuite que de débourser un peu ici et la tout le temps, on a l’impression d’etre un porte-monnaie ambulant.
    Vous auriez du y aller avec l’armoire de Leo et Lisa, vous vous etes apparemment loupes de quelques jours !!

  3. cranemou says:

    @eddie: bien briefés, ca devrait passer, même si vraiment, le bourrage de crâne est assez efficace (j’ai failli craquer, mais avec 6euros, j’allais pas bien loin!)

    @Lucky Sophie: Merci :D

    @Maud: j’imprime ce commentaire et je l’encadre au dessus de mon bureau immediatement! MERCI!!!!! Et à tres bientot alors :D

    @miss Brownie: voilà!

    @Mooom: c’est vrai qu’on aurait pu se faire une sortie de blogueuses! On ne se concerte pas assez!

    @Leoetlisa: lol

    @Libelul: les clowns sont moins maquillés qu’avant je trouve, ca fait moins peur (comme dans le livre de Stephen King), mais je crois que tu n’es pas la seule!

    @bbflo: ca y est! :D

    @Poulette: Quelle fan ;D merci!

  4. christine says:

    comme tu expliques bien ce que j’ai enduré l’année dernière avec mon petit fils, je m’y revois bien. Tu m’as fait rire !!!!!
    bises
    christine

Laisser un commentaire