S’il n’y en avait qu’un….

Manue me demande de lui donner envie de voir mon film préféré… J’ai mis du temps à trouver, en réalité. c’est pas évident, des films, on en voit des tonnes, on les mange sans vraiment les digérer, on voit un peu de tout, un peu de rien. J’en aime une quantité impressionnante, en vrai. Mais le préféré?

Je me suis mise en tête de le trouver, quand même, et de vous le faire partager.
Mon film préféré devait me ressembler, un peu. Ce que j’aime? Rire. Etre touchée par l’émotion du film. Et vouloir plus que tout que le film ne s’arrête jamais au moment où je vois la fin pointer son nez.

Alors, pour ces raisons là, j’ai choisi « Be Kind Rewind », de Michel Gondry.

L’histoire est celle de deux amis dont l’un travaille dans un magasin de location VHS. Les affaires sont en perte de vitesse depuis l’arrivée du DVD et on ne voit pas comment cela va s’arranger quand l’autre ami, complètement magnétisé, efface tout l’ensemble du videoclub.
Ils décident alors de retourner les vidéos avec leurs propres moyens.
S’en suit une belle et drôle d’aventure, sur fond  d’hommage à l’ensemble du cinéma et à la musique. A coup de clins d’oeil aux spectateurs, on se retrouve entre deux émotions, les rires et les larmes (de joie) se croisent sans jamais vraiment nous quitter, et s’en nous encombrer non plus. Nous faisons partis de ce film à partir du moment où nous le voulons. Nous en sommes acteurs.

Etant une fan inconditionnelle de la bouille et du talent de Jack Black, je ne pouvais qu’applaudir le couple qu’il forme avec Mos Def.

D’une simplicité et d’une accessibilité déconcertante (par rapport aux autres film de Gondry), ce film m’a fait découvrir une chose essentielle sur le cinéma: l’esprit d’équipe fait la magie du film, et c’est pour ces raisons là qu’il fonctionne.

Plus que ça encore, le message est simple: c’est en unissant nos forces et nos petits moyens, c’est en essayant et en étant animés par la même volonté de réussir que nous pouvons arriver à faire une des choses dont nous serons les plus fiers.
Je suis intimement animée par ce sentiment d’élan collectif et communautaire qui nous porte et nous rend meilleur, j’aimerai que la vie soit comme ça, tout le temps (mais c’est une autre histoire). Et ce film me donne le sourire rien que d’y repenser.

De l’amour sur la bobine, à voir d’urgence (et en VO non de non).

Ah oui, et une scène finale juste…comment dire…parfaite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

11 comments

  1. MissBrownie says:

    C’est marrant parce que tu vois moi, j’ai du mal à supporter la bouille de Jack Black :-D
    Hier dans « Tonnerre sous les tropiques », il m’énervait, comme dans la plupart des films où il joue qui pourtant sont chouettes ;)

    Sinon, pour ta question sur le concours côté mômes, je pense que rien ne t’empêche d’envoyer 2 photos différentes à 2 blogueuses… On ne va pas aller vérifier entre nous…

  2. Naelwynn says:

    aaah!! ça fait un bail que je voulais le voir… surtout la scène ou il fredonne la BO de gostbusters!! faut absolument que je le vois celui là!!!!!!

  3. Cleanettte says:

    Je l’ai vu récemment mais pour ma part je ne le recommanderais même pas. J’ai apprécié les bons moments mais j’ai quand même trouvé l’ensemble beaucoup trop brouillon et confus.
    Par contre je serais bien en peine de donner une réponse, si je ne devais citer qu’1 film.

  4. music35 says:

    J’ai ressenti la même chose en voyant ce film, un concentré d’humanité sur une bobine, j’en ai pleuré, ri, j’ai adoré.
    Et ça m’a permis de découvrir Fats Waller. Un autre bonheur.
    Quant à Jack Black, de toute façon dans ce film, tous les comédiens sont à contre-emploi, faut pas se braquer sur ce genre d’argument, faut se laisser surprendre. Et Danny Glover, le coéquipier de Mel Gibson dans l’Arme Fatale? Dans le rôle d’un patron de petit vidéo-club pourri, c’est pas le même homme non plus!

  5. cranemou says:

    @Miss Brownie: je peux comprendre pour sa tête, je pense que dans son cas, soit t’aime, soit tu détestes…mais bon, il en faut pour tout le monde ;D

    Pour le concours, je vais voir alors… j’essaie surtout de convaincre mon frere qui a une vraie petite poupée…

    @Stéphanie: Oui, c’est ce côté là qui m’a touché aussi.

    @Naelwynn: oui oui oui, faut le voir!!! Toutes leur versions « suédées » sont excellentes!!! ;)

    @Kahlan: :D

    @Papillotte: pff…j’ai pas pu voir Tonerre sous les Tropiques l’autre soir, va falloir que je regarde quand il repasse, ça avait l’air complètement déjanté…

    @Cleanette: c’est pour ça que c’est plus le « coup de coeur du moment » que le film préféré, c’est dur de choisir.
    Quant au film, tu m’étonnes un peu, j’ai trouvé au contraire que tout est soigneusement maîtrisé dans le film et qu’il en devient vraiment accessible, même si on n’est pas cinéphile, contrairement à ses autres films, plus complexes…

    @Music35: oui, et je trouve que les sentiments ressentis ne sont pas de trop (parfois, les sentiments sont manipulés par une trop forte dose de mélo, de drame etc…là, c’est justement dosé, j’ai aimé ça aussi!)

    @CecilB2000: Alors merci de commenter (enfin!) et bienvenue alors! ;)

  6. Ausecoursmonfils says:

    J’étais pas encore venue lire ta participation. J’adooooore ce film. Du coup, je vais voter pour toi, que tu le veuilles ou non, et pas juste pasque tu as eu la gentillesse de voter pour moi.
    Moi, j’adore aussi « Eternal Sunshine of the Spotless Mind », de Gondry. C’est mon préféré, mais Rewind est le plus gai, le plus énergisant… un peu comme « I Feel good », quoi.

Laisser un commentaire