Laissez moi croire que je suis une parent d’élève dévouée!

Vendredi matin, je me suis réveillée pleine d’entrain et de bonne humeur. le genre de bonne humeur qui te fait répondre « oui » à une demande en mariage, « oui » au type d’SFR qui veut te refourguer un forfait à 100euros et surtout « oui » à la maîtresse qui te demande si tu viens au dîner « parents-profs ce soir. J’ai donc dit « oui ». Malheureuse!

Toute la journée alors, je me suis rongée la couenne en me demandant ce que j’allais mettre, ce que j’allais dire, qui j’allais rencontrer… Et puis est arrivé 18h, où je me suis rappelée très soudainement qu’il fallait ramener à manger et à boire. 18h étant l’heure parfaite pour ce rappeler ce genre de chose, j’ai regarder le contenu de mon frigo: néant, le contenu de mon placard: néant, le contenu de mes bouteilles: que du bon vin ou du Rhum 1000ans d’âge, ou encore cette bouteille de Martini blanc entammée… non, ça va pas le faire.

Un cake? Je crois que c’est simple, un cake. Je béni alors les sites de recettes en ligne. « cake au thon », tiens, c’est bien, ça, j’ai 3oeufs, de la farine et une boîte de thon, ça va le faire finalement. Bon, j’ai pas assez de thon, mais c’est pas grave, ça ira. Tiens, il faut de la levure. Chioute, moi qui ne fais jamais de gâteau, est ce que j’ai ça? Ah oui, il m’en reste. Bon, c’est périmé depuis octobre, mais ça devrait marcher quand même. Tac-tac, trop fastoche de faire un cake (on se moque pas, j’avais jamais tenté), au moule, au four et vaille que vaille. 20 minutes après, il est beau mon cake, mais toujours pas cuit. Re 20 minutes après, ça à l’air pas mal. Ca tombe bien, c’est un chouile l’heure de partir là.

J’abandonne ma petite famille sans avoir préparé à manger (ben non, j’ai fait un cake), et je me pointe devant l’école à 19h40. Noir complet. Ca doit pas être là. Une maman équipée d’un gros sac plein de vivres (contrairement à moi avec mon cake alluminiumisé qui me brûlait les doigts) se pointe au même endroit. On fait donc la tournée du paté de maison espérant trouver l’entrée en question. Elle est sympa. Je lui avoue mon enthousiasme mitigée pour la soirée, et elle me dit que c’est pareil pour elle. J’ai donc une copine alliée!

Finalement, on trouve, et quand on rentre, misère de misère, il n’y a qu’une vingtaine de personnes, profs compris. Ouf, je reconnais une maman de l’an passé, mais de la classe actuelle de N°1, personne. La maman m’accoste donc « ça va? et N°1? et blablabla??? », je voudrais bien la présenter à ma nouvelle copine alliée, mais en fait, je ne me rappelle plus de son  prénom, et je déteste les « c’est la maman de Balthazar », parce que 1/on ne sait pas forcément qui est Balthazar, et 2/ on n’est pas QUE des parents! Donc, je présente pas, je passe pour une mal-élevée. M’en fout.

Le réfectoire se rempli, je ne reconnais quasiment personne. Je suis plutôt là à l’heure de nounous moi, le matin, je laisse le soin à Tony de croiser les regards mal réveillés. Les parents ayant des « plus grands » se regroupent, puisqu’ils se connaissent déjà d’avant (les vieux!), les autres, on fait notre possible pour garder une certaine contenance.
On me tend un verre. Vieux réflexe, je zyeute le fond, j’ai 12ans, mais cette fois, il est rempli de vin les temps changent)…ça va me réchauffer tiens!

La directrice a dû trop picolé, elle joue à l’acrobate sur une chaise et nous demande de prendre une table. Quoi? on reste pas debout??? on peut pas se fondre dans la masse l’air de rien? Il va falloir sociabiliser autour d’une table, avec des gens? Argh…la panique me submerge. avec qui je vais être? On me hèle.

« Viens, on t’a gardé une place »… effectivement, c’est comme quand j’avais 12ans. La facilité de se faire des amis en moins.

Je me retrouve donc à la table de la maman de Balthazar avec d’autres mamans. Une d’entre elles ressemble étrangement à E-Zabel…peut être que ça va le faire finalement. Ah non, outre le prénom de nos N°1, on n’a rien en commun. C’est vrai que lorsqu’elle parle, elle est marrante, mais avec ses airs de bourgeoise et son collier de perles, je ne peux pas, et puis son fils, son fiiiiiiiils. C’est le meilleur-le-plus-fort-le-plus-intelligent-et-ce-que-t’as-à-dire-je-m’en-bats-la-couette. overdose. Je détourne mon attention sur ma droite. Ca parle téloche et figurines Gormitis. Voilà, ça, je vais pouvoir participer. 2 des mamans ont leur fils comme le mien, accros à ce genre de jouets moches. On n’approuve pas forcément, mais je jouais bien avec des Petits Poneys alors… Les 2 autres mamans roulent de gros yeux. « c’est quoi? » « mais c’est horriiiible ». « déjà que le mien à peur des histoires du Père Castor » (ouais, quand  même, à 5ans, faut peut être intervenir). J’écoute attentivement ces mamans là. Elles reviennent tout juste d’un périple au Pays de Blanche Neige (mais sans sorcière) et n’avaient pas fait leur rappel anti-naïveté. Elles nagent dans le Chamallow et les fraises Tagada avec un sourire béa. La drogue, c’est mal.
Je ne pipe mot. Je me connais trop bien, et ce qui sortirait de ma bouche serait vite interprété comme de l’ironie, et ils auraient bien raison. Alors j’arrête d’essayer de participer, et je regarde autour de moi.

En face, là, se trouve la réincarnation de Philippe Katherine qui aurait volé la chemise d’Antoine, je bloque, l’imaginant chanter en slip sur la table en nous jetant des paires de lunettes.

< A ce moment là, vous devez croire que j’ai une tête grosse comme un melon une patèque un système solaire à force de juger les autres. C’est peut être vrai, mais loin de moi l’idée de juger l’éducation que les autres apportent à leurs enfants, la mienne n’est certainement pas meilleure.>

Je me retourne pour scruter ce qui se passe plus loin. Oh Bordel! Y’a la réincarnation de Hugh Jackman qui mange derrière moi… (ne pas l’imaginer en slip, ne pas l’imaginer en slip, ne pas l’imaginer en slip!) Grrrrr. « c’est qui ton fils? Nan parce que j’ai une fille à marier! Et sinon tu fais quoi ce soir? Après? Elle est où ta femme? Nan, moi? nan, j’suis pas mariée, je suis là en repérage d’hommes seuls. »

Bon, je suis rentrée seule, hein, pis de toute façon, j’ai Tony qui m’attendait à la maison et je pense pas que ça le branche Hugh Jackman.

A la fin de la soirée, je me suis exilée à la table de ma nouvelle copine alliée, j’ai un peu plus rigolé, ambiance plus détendue, enfin!

Au final, j’ai eu 2 demandes de numéros de téléphone (non, c’était pas Hugh), preuve que je n’ai pas fait trop l’antipathique (enfin je crois) et j’ai pu bien discuter avec l’Atsem de N°1 (bien plus souriante que Marie Thérèse qui de toute façon a désertée au bout de3/4d’heure) qui est bourrée de second degré (et je l’en remercie).
J’ai aussi étouffé environ 7^personnes (dont moi-même) avec mon cake à la levure périmée.
Enfin, j’ai appris que je n’aurai d’autre choix que de revenir l’an prochain puisqu’il me faudra amadouer le directeur de la primaire (qui était présent, mais qui n’était la réincarnation de personne) en lui faisant mes yeux doux façon velour afin que N°1 puisse rester dans cette école malgré le déménagement. Je compte bien acheter un cake chez le traiteur et lui offrir un Petrus 47 (je récolte d’ailleurs des fonds pour ce N°1thon, à vot’bon coeur).

Verdict: Une presque copine, la sensation d’avoir fait mon devoir de maman, la certitude que je ne suis pas douée en cuisine, l’impression d’être toujours aussi associable, mais que c’est peut être curable, et surtout, une bouche pateuse et un œsophage à changer pour cause de vinasse dégueu ingurgitée…

A l’année prochaine!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

16 comments

  1. Naelwynn says:

    mais de rien!! :D en même temps je dois avouer que j’ai été conditionnée pour ça! ma mère est directrice d’école!! >_

  2. Ploquette says:

    Même si je ne suis pas maman… je me vois trop comme toi :) Alors je vais forcément dire que tu t’en es sortie comme une chef.
    Et puis, le cake au thon, c’est trop bon. Même avec de la levure périmée (et je ne dis pas ça parce que c’est mon cake préféré, hein)

  3. maman@home says:

    J’ai bien ri et moi non plus je n’aime pas ces réunions, quoi que maintenant que je ne bosse plus je connais davantage de mamans… mais certaines sont tellement tout ce que je ne veux pas être,bref bravo et félicitations!

  4. evanescence says:

    Je ne sais pas comment je m’y prends à chaque fois, mais quand je suis invitée à ce genre de « rencontre », j’ai toujours une réunion professionnelle à assurer au taf… je pense que du point de vue sociabilité, je suis pire que toi… au bout de 2 ans, je n’ai toujours pas de « copine maman » à qui je peux faire confiance et avec qui je m’entends bien… Je suis un ours des cavernes je crois!

  5. Firemaman says:

    Hugh Jackman !?! B******, tu veux que je te récupère n°1 de temps en temps ?
    Bon trève de plaisanterie, 2 numéros c’est cool tout de même. Après 3 ans de fréquentation d’école de Petit Soleil, je ne suis proche (et encore c’est un grand mot) que des mamans des 2 meilleurs amis de mon fils,et encore elles sont des bêtes de sociabilité (je crois qu’elles sont copines avec la moitié de l’école). Pour une associale tu t’en sors bien !

  6. MissBrownie says:

    Moi, c’est marrant, je dis bonjour à pleins de mamans mais en fait, on ne s’est jamais parlé ou très peu :-D

    TiBiscuit atteignant la fin de la maternelle, je commence tout de même à connaître de plus en plus de mamans.

    Hier soir en attendant la fin du cours de cirque, j’ai tout de même discuté pour la 1ère fois avec une maman à qui je disais bonjour tous les matins depuis septembre.

    Alors chapeau pour les 2n°!

  7. Stéph says:

    1er point que j’ai retenu: surtout te prévenir bien à l’avance(voir t’envoyer un p’tit sms le matin même) avant de venir chez toi que tu ne me serves pas un cake au thon périmé!! ;D
    2nd point: tu as assuré comme une chef! On te garde une place, on cherche à discuter avec toi, 2 numéros de tél… ca doit être ton charme naturel!! La demande de dérogation au directeur de primaire de N°1 est dans la poche (enfin si tu lui ramenes pas un cake.. ;-)

  8. Fr@mboize says:

    Ah merci ! Mes enfants sont grands (je te l’ai déjà dit )du coup, je ne donne plus dans le repas d’école….
    Un grand soulagement…
    MAis en même temps on s’y ai fait quelques bons potes !Il faut l’avouer

  9. Naelwynn says:

    ouuuh pinaise!! ça donne pas envie d’avoir numéro un a l’école en fait… mais je vois que tu t’en ai plutôt bien tiré, et que tu fais moins ours que tu le dis!!! et pis dis toi que dans quelques années ben tu auras deux fois plus de profs a amadouer… gniark gniark gniark!!!

  10. Sandrine [ says:

    Tu nous as au moins bien fait rire, et à ta place je dresserai un bilan assez digne de cette soirée!
    La dernière fois que tu m’as tant fait rire, c’était avec ta poche à pipi je crois (dis comme ça, ça fait bizarre….)

    J’ai lu quelques extraits à l’Homme qui a partagé mon enthousiasme…

    Allez, l’année prochaine tu nous racontes???

  11. sabine says:

    me suis bien marrée à te lire! ça décomplexe un truc pareil! je ne me sens jamais à ma place, j’ai toujours peur qu’on me juge (d’ailleurs j’ai un peu peur des instits de mes enfants) et j’ai toujours l’impression que tout le monde se connaît, bref j’ai horreur des réunions de parents et de la kermesse de fin d’année!

  12. Ana_BigMac says:

    La prochaine fois tu m’invitera !!!

    Comme une vraie amie (que je suis assurément !) je lis cet article et qu’est-ce que j’apprends ?!!!
    1/ il te reste du rhum de 1000 ans d’âge et je ne suis même pas invitée !!!!!
    2/ si j’étais restée à 1 rue de là je te l’aurais fait moi ton cake !!!! (oui je sais ça s’apparente a l’amour… Mais c’est bon tu peux soufflée je reste fidèle a mon bord, confirmation dans le 3/)
    3/ Hugh Jackman ? mon Hugh Jackman ? !!!! et je ne suis pas invitée a la party ???? Je vais me mettre à faire des enfants moi ! ou re-regarder le dernier X-Men, ça prend moins de temps !

    La Bisouille

  13. cranemou says:

    @maman@home: je suis pour réer une école où nos enfants seraient réunis…on se marrait bien entre blogueuses mères indignes!!!

    @evanescence: pire je sais pas… peut être! Je me suis faite 1vraie bonne copine depuis l’an passé, mais c’est tout!

    @Firemaman: pareil, je suis bien pote avec la maman de la meilleure copine, c’est tout! Et pas touche au papa Wolwerine, tss tsss!!!! ;)

    @MissBrownie: Merci ;) Pour les mamans qui bossent, ça doit être d’utant plus difficile en même temps!

    @Stéph: promis, pas de truc périmé pour mes invités! ;D

    @Fr@mboize: J’ai pas hâte que les mômes soient grands…sauf pour ça! ;)

    @Naelwynn: mais si, tu verras, c’est teeeeellement sympâââ! ;) Et merci de me donner de l’espoir hein!!!

    @papillotte: ah bah évidemment, j’aurai dû peut être poser la question pour la levure!!! je ferais sans la prochaine fois (bien que jen aie racheter, du coup)

    @Kahlan: finalement, c’était moins pire que ce que j’avais imaginer, mais faut dire que j’imaginais un peu la fin du monde alors, bon…. ;)

    @Sandrine: Merci!!! :D J’essaie d’y retourner l’an prochain, mais t’inquiete, entre temps, il y aura la kermesse, l’anniv de N°1, la sortie de fin d’année… que du bonheur en perspective!!! ;)

    @EmmA: A ton service :D

    @Sabine je ne me sens pas à ma place non plus, mais j’aime bien m’investir aupres des enfants, alors l’école est le bon endroit (malheureusement, il y a aussi les autres parents!!!) ¨_¨

    @Ana: pas touche minouche, nan mais quoi! File donc faire un gosse, tu dragueras tes papas à toi! Nan mais!!!! ;°

Laisser un commentaire