Tu seras un Frère, mon fils

   Après donc 8 jours de plénitude et de sérénité cloîtrée à la maternité, me voici donc de retour dans mon Home Sweet Home, où m’attendent Tony et N°1.
Moi, je débarque avec un mal de ventre assez conséquent rapport au large sourire qu’on m’a dessiné au dessous du nombril mais je suis aussi pleine d’espoir quant au futur de ma petite tribu.

   Les présentations entre N°1 et N°2 ont été…comment dire…. assez rapides. D’abord parce que N°2 dormait, évidemment, et puis surtout parce que N°1 a eu l’air gêné. Pas dérangé par sa petite sœur, non, vraiment gêné. Il n’a pas vraiment osé dire quoi que ce soit, il a mis un périmètre de sécurité entre elle et lui. Il l’a regardé de loin toute la journée. Nous n’avons pas forcé les choses, pensant que ça aurait pu être pire comme réaction…et puis, on le comprenait: on lui annonce une petite sœur, et on lui ramène une sorte de gremlins tout rouge , fripé et recroquevillé, pas de quoi sauter au plafond pour un troll de 4 ans 1/2!

   Pour ma part, je n’ai pas reconnu N°1 de suite. Après 8 jours passés reclus, je découvrais que mon premier bébé était loin d’en être un aujourd’hui. Ses grandes mains, ses énormes dents, ses larges yeux… La différence avec les traits minuscules de N°2 me choquait presque. J’avais quitté un bébé, je retrouvais un grand garçon.
Les retrouvailles avec les joies de la maison ont été rapides, quant à elle, grâce à mon irremplaçable Tony et son « On mange quoi ce soir » qui m’est resté en travers de la gorge un certain temps (lla réponse a été « tes doigts« ).

   Après une petite semaine d’adaptation à 4, nous avons retrouvé un semblant d’harmonie. N°1 présentait sa soeur à qui voulait bien nous rendre visite, avec une fierté non dissimulée. Il m’a tout de même avoué qu’il en avait vraiment marre que tout le monde lui demande s’il était content d’avoir une petite sœur, et je le comprend si bien…. comme si on me demandait tous les jours si j’étais contente de ma balafre à moi…
Un matin, il a répondu à une voisine, par pure provocation:
« Oh, oui, mais c’est dommage qu’elle rentre pas dans la poubelle ». Rire gêné de la voisine, lui avait un petit rictus qui m’a fait penser qu’il y avait un semblant de vérité dans sa phrase, mais qu’il l’avait sortie avec l’envie de choquer cette énième personne qui lui posait une fois de plus cette question idiote! j’ai bien rit (intérieurement).

Certains jours, ou plutôt moments de la journée sont plus durs, mais j’essaie d’assouvir au mieux le « manque » de N°1 dès que sa sœur daigne rester tranquille (j’exagère, elle est plutôt cool, en vrai). Au fond de moi, je pense vraiment qu’il profite largement de la situation parce que je n’ai jamais autant joué avec lui… mais bon, je le fais quand même, de peur d’en faire un frustré psychopathe qui ne quittera jamais la maison (c’est une bonne raison non? :D)

   Aujourd’hui, avec donc presque 6 semaines de recul dont presque 5 passées réellement ensemble à la maison, je peux déclarer officiellement que N°2 est la petite sœur préférée de N°1 qu’elle le regarde déjà comme son mentor et que celui ci en profite pour s’en occuper comme un vrai petit frère, à savoir, fourrage de sucette quand elle pleure, portage de transat d’une pièce à l’autre (sans bébé dedans), pause devant la chambre pour voir si elle dort, regard interressé pendant le change, faire part de point de vue sur la mode des nourrissons appliqué à sa soeur, remarques pertinentes quant au développement de Clapiotte:

« Mamannnnnnn!!! Viiiite! Viens voirrrrrr!!! « 
J’accoure avec la boule au ventre.
« regaaaaaaarde »
« ??? »
« Ben elle a pas de dent!!! »

Évidemment.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

13 comments

  1. constouille says:

    j’aime beaucoup le coup de la poubelle! J’imagine que le retour doit en effet être compliqué pour tout le monde, pas facile de prendre ses marques et d’occuper une nouvelle place. Je suis contente que ça se passe bien. Profites en aussi pour (essayer!) de te reposer!

  2. Roxane says:

    Chez nous le regrad des grands a été plutôt transi d’amour dès le premier moment. Le papa a fait a manger le jour de mon retour. Maintenant, la grande joue à la poupée avec sa soeur, le milieu me dit quand je dois la changer et supplie de pouvoir donner le bib, et surtout… veut encore 2 petits frères et 1 petite soeur. Comment te dire mon p’tit gars… osssssskour! (et si on lui répond sournoisement que ya pu graines à bébés, il dit qu’il en a, lui, dans les ronds du zizi… no comment, il a l’Oedipe tardif, sans doute, à presque 5 ans)

  3. MissBrownie says:

    C’est vrai que nos ainés nous paraissent énormes !!! TiBiscuit n’avait que 18 mois mais il me paraissait gigantesque à côté de ma crevette… Il faut s’habituer.

    MDR les réflexions de n°1 :-D

  4. Kahlan says:

    Le coup de la poubelle, oui il y a une toute petite part de fantasme/vérité, c’est normal, c’est comme ça que ça doit se passer pour lui, psychologiquement.;)
    Mais il s’est vite habitué, visiblement, c’est bien ! :D

  5. marie86 says:

    ça fait plaisir de voir que tout le monde est en forme (même tony!!!) – chez nous le plaisir de montrer le petit frere à tous à fini par rendre le grand jaloux (tout le monde ne regardait que le bb + les kdo pour le bb et lui rien) il a fait sa crise et puis c passer . Bon courage et à bientôt

  6. djaj says:

    J’adore ton billet.
    J’adore l’humour, déjà, de N°1 (j’ai éclaté de rire… ça fait pas sérieux !)
    Et enfin : je suis enchantée que ton Tony puisse avoir des défauts (non mais c’est vrai, quoi, ça résout pas mon problème mais savoir que ça arrive aussi aux autres, ça me console/rassure !)

  7. NiMaRaSha says:

    je profite d’etre ici pour relire un peu tout ça…et maintenant que j’ai eu ma deuxième , je me retrouve dans tellement de passage de ton récit…mon bébé 4 ans et demi qui du jour au lendemain n’en etait plus un à mes yeux , elle qui me paraissait si mignonne , petite tout ça m’a parut presque « affreuse » avec ses grand yeux , ses grandes dents , ses cheveux en bataille ses ongles sales ( ben oui , j’étais a la maternité , et il semblerait que personne d’autre que moi à la maison ne semble savoir manier la brosse et le coupe ongle :o ) et ses boudineries en tout genre…le temps est passé et elle n’est jamais redevenu le bébé qu’elle était à mes yeux , mais elle est devenue la plus jolie, la plus fière et la plus experte des grandes sœur de 5 ans et demi et elle et mon homme savent très bien me demander  » qu’est-ce qu’on mange ce soir ? » même quand j’ai passé la journée plié en deux avec 39 de fièvre !

Laisser un commentaire