Chère Edwige,

Je ne vais pas prendre le temps d’en débattre pendant 3 heures, puisque je pense qu’il y a des choses bien plus importantes à faire dans mon logis, mais je souhaitais vous faire part, tout de même, de mon point de vu.

Il y a de cela 2 ans, N°1 m’a lâché la main et est parti en courant, traversant la rue à double sens. Tout ça parce que c’est un enfant et qu’à ce moment là, il en a eu envie. Il ne m’a fait cette frayeur qu’une seule et unique fois, et cette seule et unique fois, en le récupérant de l’autre côté de la rue, je lui ai balancé une fessée, avec élan. De celles qui vous laisse les traces des doigts à travers le Denim. Un acte totalement gratuit de ma part, et qui est parti d’un subtil et impalpable mélange d’impuissance, de soulagement, d’énervement, de remord et de joie.

Suite à cet acte, N°1 a pleuré. Moi aussi. Peut être pas pour les mêmes raisons, même si au fond, nous étions tous les deux déçus de nos comportements respectifs.

Plus jamais N°1 n’aura eu le droit à un tel manque de maîtrise de ma part.

Pour parler de la fessée en tant que punition, je ne suis pas pratiquante, et très rares, voire inconnus sont les gens de mon entourage qui la pratiquent. Peut être qu’effectivement, nous sommes dans une ère nouvelle où ce genre de « châtiment » relève presque de la maltraitance dans la pensée collective.

Je ne saurais dire réellement si je suis pour ou contre le fondement de votre projet de loi visant à l’interdire.

Concrètement, je ne vois pas très bien le concept d’un tel projet. L’équation fessée comme punition=violence, oui, c’est sûr, je comprend.

Cependant, pourquoi ne pas interdire en plus l’humiliation que peuvent procurer certaines autres punitions, certes, moins douloureuses physiquement, mais qui peut être traumatiseront bien plus nos chers bambins…

Beaucoup mieux encore, d’après moi: pourquoi ne pas éduquer les parents pour que certaines pratiques ancêstrales disparaissent d’elles mêmes, et que l’éducation se fasse par l’apprentissage du respect, ld dialogue et l’amour?

Je pense sincèrement que votre projet part d’un excellent sentiment. Malgré tout, je pense surtout que les priorités concernant nos enfants ne se trouvent pas là où vous les cherchez.

En attendant que les mentalités changent concernant l’éducation globale de nos têtes blondes, je vous souhaite, Madame la Députée, bien du courage pour tenter ces évolutions.

Cordialement.

Cranemou

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

28 comments

  1. Lélé says:

    il nous arrive à toutes de perdre notre sang froid … mon chéri vient de partir en mission pour 6 mois et j’ai une chipie de 15 mois à la maison … entre fatigue, tristesse et foyer à gérer seule, mes nerfs lachent . Et Mlle Chipie s’en rend bien compte, elle voit que Maman est vulnérable et en profite !! Je pense qu’une fessée dans les cas extrêmes ne fait pas de mal et remet les idées en place à l’enfant comme à la maman. Les cliques sur les mains aprés plusieurs « non » ne font plus effet donc on a instauré le coin, puis l’explication du pourquoi du comment !! L’éducation d’un enfant n’est pas facile mais nous sommes humains et donc, nous avons le droit à l’erreur (mais attention,certains tombent dans l’excés et c’est pour ces personnes là qu’ils faut interdire ce genre de pratique … Enfin, on pourrait en débattre toute une journée, ya tellement de choses à en dire …..

  2. sabine says:

    Super ce billet, ça résume parfaitement ma pensée! je vais le faire lire à grand mari parce qu’on a pas le même avis sur la question…

  3. bounette74 says:

    Bonjour je suis votre blog depuis un moment mais sans laisser de coms.
    Y a des moments où vraiment je me marre bien à vous lire.
    Je suis d’accord aveec votre article, à ceci près qu’Edwige Antier n’est pas ministre mais « juste » députée.

    Bon courage pour la fin de votre grossesse et pour déloger « Clapiote »

  4. MissBrownie says:

    Je pense que de plus en plus de parents prennent conscience que ces méthodes ne même à rien, peut-être parce qu’on est la génération qui a tremblé à l’évocation du martinet… qu’il n’y avait pas chez moi.

  5. La Mère Joie says:

    Ah ben si quand même !

    Ta réflexion avec ton fils était naturelle dans le sens d’humaine (quoi de plus éprouvant qu’imaginer la perte d’un enfant ???)! Je suis d’accord avec toi sur le manque de contrôle mais il n’y a pas à se flageller et tu en as discuté avec ton fils. ;-)

    Je me permets de rappeler que la proposition de loi de Madame Antier porte sur l’interdiction des châtiments corporels et non sur la fessée directement.

    Quelles punitions plus humiliantes que les châtiments corporels verrais-tu ? C’est une vraie question. ;-)

    @ MissBrownie : Je nuancerais la prise de conscience des parents…

  6. liliceline says:

    Je pense que j’aurai eu la même réaction que toi si Maxou avait traversé la rue en courant!
    Avant Maxou je m’étais dit qu’une féssée n’avait jamais fait de mal à personne.Puis Maxou est arrivé,il a grandit et a commencé à faire des bêtises.Avec son papa,c’est tout naturellement que nous avons décidé que la punition serait le coin.La fessée on en a discuté et très vite nous en sommes arrivés à nous dire que ça allait à l’opposé de ce que nous voulions lui apprendre…ne pas taper.Donc si nous même n’êtions pas capable de lui montrer l’exemple,quels parents faisions nous!!??Et puis franchement ça sert à quoi?Ici donc le coin marche très bien!

  7. Madame says:

    J’adore la photo de la barbie :))
    L’interdiction de la fessée on en avait déjà parlé il y a 10 ans non ? pourquoi ca n’était pas passé à l’époque ?

  8. Kahlan says:

    J’ai un peu de mal à voir l’intérêt d’une loi interdisant la fessée, surtout quand on veut nous la faire passer pour quelque chose qui permettrait de faire diminuer les sévices corporelles.
    Je ne sais pas.

  9. music35 says:

    Sujet qui tient à cœur de tant de mamans…
    C’est sûr que la fessée en tant que mode de punition « officiel », institutionnalisé, n’est pas acceptable.
    Cependant, moi-même, sur qui mes parents n’ont jamais porté la main, ai été élevée à coup de culpabilité (« tu vois comme tu fais souffrir ton père avec son ulcère? »); j’en porte des séquelles.
    Mon mari a été élevé à grand renfort de coups de pieds aux fesses; de ça, il ne porte pas de conséquences (en revanche, d’une sorte de façon de considérer la paternité comme une hégémonie, si, mais ceci est un autre débat).
    Pour ma part, je ne bannis pas catégoriquement une tape pour marquer le coup (genre, traverser en courant tout seul, comme tu l’as raconté), pas avec intention de faire mal mais parce que, rarement certes, la parole est dépassée et que dans l’urgence, il faut faire comprendre que le moment est grave.
    Après, il faut évidemment s’interroger sur la façon de ne pas en arriver là à l’avenir, mais honnêtement, à l’âge où les enfants n’ont pas de notion de temporalité et où la punition différée ne sert vraiment à rien, je ne pense pas qu’une tape sur les fesses en contexte grave et urgent traumatise quiconque, faut pas pousser. Après 5 ou 6 ans, le problème est autre et la fessée ne sert pas à grand chose sinon de défouloir, c’est vrai; donc, à bannir.
    Ce billet en-dehors de véritables maltraitances, que je rencontre malheureusement souvent dans le cadre de mon travail, et celles-là sont claires, croyez-moi.

  10. Flannie says:

    J’ai hésité à faire une note à Edwige tant j’avais déjà parlé de la fessée sur mon blog pour présenter le livre d’Olivier Maurel.
    Il va falloir du temps pour que les mentalités changent, beaucoup de temps.
    Pour l’instant, on accuse surtout les parents comme nous de créer des enfants-rois qui n’auront plus le sens des valeurs (parce qu’on ne leur donne pas de fessée, oui, bien sûr !).
    En dehors du livre d’Olivier Maurel, il y a aussi l’excellent petit livre de Stephan Valentin, « la fessée pour ou contre ». Ca se lit vite, c’est accessible à tous et propose quelques solutions sans toutefois culpabiliser les parents.

  11. frannso says:

    L’ humiliation, tout comme la terreur que l’ on inspire à son enfant sont ,à mon avis bien pires, qu’ une malheureuse fessée !
    Côté fessée, je suis pratiquante .

  12. cranemou says:

    @Sabine: bienvenue ici! j’espere que vos avis ne sont pas trop opposés quand même, sinon, ca doit pas etre facile…

    @La Mere Joie: Ah, tu vois, t’as pas pu t’empecher!!! ;D
    Je en me flagelle pas sur ce qu’il s’est apssé il y a 2ans…je crois que tout le monde perd le sens du controle dans ce genre de cas. Sur le coup, c’etait dur a accepté car plutot decevant venant de ma part. Ca va mieux maintenant ;)

    Pour ce qui est des autres punitions , je pensais, par exemple, à la privation: « puisque c’est comme ça, hop, j’enleve tous tes jouets de ta chambre/ je t’éteind la lumiere/ je te prend ton doudou »… J’ai vu en oeuvre ce genre de « punitions », et tres sincereemnt, l’enfant se sent surtout un moins que rien, car à ce moment là, on lui enleve les choses qui ont de vraies valeurs à ses petits yeux, et en plus, ca marche pas! Je suis mal placé pour en parler, j’ai bien dit une fois « t’as qu’a aller te chercher une autre maman », c’est pas tres glorieux (mais ca avait marcher, donc, pas besoin de rééditer).

    Sans parler de punitions, certains comportements parentaux sont vraiment humiliants, souvent dans les paroles, parfois dans les actes. Je ne m’estime pas parfaite, loin de là, et bien que je pense que les petits changements de comportements (type « on interdit la fessée ») peuvent, bout à bout, faire changer les choses, j’ai tout de même l’impression que les priorités ne sont pas là… Comme un sentiment qu’on tourne autour du pot.

    Pour finir, j’avais bien relevé qu’Edwige parlait des châtiments corporels, mais la fessée reste le principal non, aller, avec la tape sur la main? Le reste, c’est quasi de la maltraitance…la barriere est mince, et je pense bien qu’on est toutes conscientes de ça (j’espere).
    Bon, je reviendrai en debattre apres avoir lu tes articles!

    @Bounette: Bienvenue pour ce 1er com alors!! Faut participer! ca me fait plaisir!!!! Je rectifie de suite la boulette. Merci!

    @Miss Brownie:Brrr…heureusement, pas chez moi non plus!

    @Liliceline: meme option chez nous. Le coin avec explications, utilisé en tout qu’une dixaine de fois…c’etait magique! ;D

    @Madame: pour pas faire comme les suedois, je sais pas…faudrait que je cherche!

  13. Aude Nectar says:

    C’est intéressant, ne pas contraindre, menacer les parents, mais leur apprendre à être parents tout simplement, car c’est loin d’être facile tous les jours, avec la fatigue en plus..

  14. cranemou says:

    @Kahlan: tu crois que ca ferait baisser les sevices corporels la fessée? Je ne sais pas trop non plus. Je crois surtout que tous les comportements ont une limite, et que, malheureusement, la limite n’est aps la même pour tout le monde…

    @Music: tu fais vraiment un metier que je ne pourrais faire…
    La culpabilité, tiens, ca aussi ca devrait etre interdit par une loi! c’est horrible de dire des trucs comme ca à ses gosses.

    @LeoetLisa: je viendrai donc lire ton avis!!! :)

    @MamanBobo: on aura même des primes pour en avoir des plus grands qui consomment moins!

    @Flannie: bienvenue par chez moi! Je note les references de ces 2 livres! Merci!!!

    @Frannsoc’est tout à fait mon avis aussi. Même si je ne pratique pas la fessée non plus.

    @E-Zabel: t’as vu ça! je m’en souviendrai de celle ci!

    @Aude: le fond, tu l’as bien compris: réapprendre au lieu de tout interdire et sanctionner…

    @La Mere Joie:Mais de rien! Et toi? tu aimes la fessée???!!! ;D (ouais, fallait bien déconné un peu quand même!)

  15. cranemou says:

    comme j’aimerais….. si seulement….. je suis claquée aujourd’hui, impossible de faire quoi que ce soit, limite j’avais besoin d’un treuil pour aller chercher N°1 à l’école!

    J’espere que demain ca ira mieux, je deteste être HS comme ça!
    Mais promis Mere Joie, je pointe chez toi 3 fois par jour des demain!!! :D

  16. chocoladdict says:

    t’es encore là toi? ça énerve hein? on me la fait quasiment pendant un mois t’imagine ! ))
    bon la fessée j’étais contre avant d’avoir des enfants…et parfois j’en donne, c’est rare mais ça m’arrive ..edwige va me mettre en prison?

Laisser un commentaire