Pratique et solidaire, préparer la rentrée ça peut se faire !

N°1 ayant raté le dernier jour de classe pour partir en vacances sans se coltiner les bouchons (bouh, pas  bien), je n’ai pas eu le droit à la liste des fournitures scolaires pour l’année prochaine. Ce petit bout de papier signant officiellement la fin d’une année et l’entrée dans une toute nouvelle.

Le CM1, qui plus est. Genre ça va commencer à être tendu pour expliquer les maths bientôt (oui, bah j’anticipe mes futures hontes à ne pas savoir expliquer certains concepts abstraits made in Pythagore et Thalès).

Heureusement, j’ai des copines. Enfin, surtout, N°1 a des copines. QUi l’aiment bien. Ou suffisamment en tout cas. Ou pas du tout, finalement, quand on y pense. Bref, des copines qui ont pris soin de lui garder précieusement sa liste de fournitures scolaires.

Quand on a 9 ans, la liste des fournitures, c’est super cool. On adore remplir sa trousse avec des nouveaux stylos, des équerres et des rapporteurs. Même si on a toujours pas bien compris comment utiliser un rapporteur et que notre super trip, c’est de faire des mini trous sur notre bureau avec la pointe du compas (parce que ça non plus, on arrive toujours pas bien à s’en servir).

Quand on devient parent, la liste des fournitures, c’est un genre de corvée annuelle.

Pas faute d’essayer de se rappeler l’excitation à son comble du jour où un de nos parents se pointait avec un sac rempli de feuilles doubles perforées petits carreaux (un jour, faudra quand même faire une étude pour savoir pourquoi on voue une passion sans fin aux cahiers à spirales et aux intercalaires à cet âge là).

Bref, j’ai donc eu cette fichue liste entre les mains.
Entre temps, je l’ai perdue, parce que je suis très bien ordonnée. Mais comme je me connais, j’avais pris une photo avant (l’intelligence, c’est moi en fait, tout entière).

Je me balade donc depuis deux semaines avec une photo de liste et quand je vais faire mes courses, j’évite très très soigneusement le rayon fournitures.

On n’est plus à un paradoxe près et j’invite les psy qui me lisent à trouver une raison à ce comportement étrange.

Peut être que c’est de la flemme, de la procrastination ou juste un manque flagrant de motivation à errer devant un rayon proposant 84 bâtons de colle différents (MAIS POURQUOI ?).

En plus, je sais que quand je vais voir les mini post-it je vais en vouloir (oui, j’aime moins les rapporteurs, mais j’adooooore les post-it, ce qui prouve une évolution certaine de mon comportement malgré un âge mental qui régresse un peu plus chaque année) (je suis la ré incarnation de Benjamin Button) (Re-coucou les psy).

BREF, j’ai pas fait les courses de rentrée, donc.

Si jamais vous êtes dans mon cas et que l’idée d’aller flâner au milieu de bacs débordants de papier millimétré et de perforatrices vous donne de l’urticaire au point que la mise en caddie est un supplice, sachez que Carrefour a ouvert un site spécialement dédié aux listes de rentrée.
Cela permet de créer une liste complète et détaillée et l’enseigne trouve pour vous les articles les mieux adaptés au meilleur prix. Parfait. Gain de temps. Nickel. Plus qu’à consulter la liste précise sur son smartphone une fois en magasin et BIM, on se soucie plus de perdre 2 heures devant les tailles crayon, on prend celui de la liste et basta.

mesures

Et puis jusqu’au 12 septembre, si vous créez votre liste sur le site Carrefour dédié  vous pouvez remporter votre liste de rentrée en cartes cadeaux (chaque jour une chance de gagner). Sait-on jamais, ça fera plus de sous pour les mojitos vacances de cet été.

jeu_rentree

Sur ce, je vais voir s’ils ont des trousses plein de petites poches de partout. Ca me faisait rêver les trousses avec des petites poches de partout pour cacher… euh… des trucs. Plein. Je ne suis pas folle vous savez !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suiteAucun commentaire

Dis la Redoute, tu t’expliqueras avec Clapiotte pour la livraison….

Comme vous avez tout bien suivi, vous devez savoir que j’ai déménagé depuis quelques mois.
J’ai dû racheter de quoi meubler ce nouvel appartement, ce qui a valu un joli budget parti dans des armoires, de l’éléctroménager, des bibliothèques et des lits.

N°1 et Clapiotte partageant la même chambre, on était parti sur des lits en hauteur, mais mon banquier n’étant pas tout à fait d’accord, j’avais prévu de prendre un lit à mi hauteur à Clapiotte plus tard, en attendant les soldes.

Ca, c’est pour la petite histoire.

Il y a quelques jours, je vois sur le site de La Redoute que le lit dont Clapiotte rêvait est soldé, et plutôt bien soldé. Je regarde mon compte en banque, il me regarde, je le regarde et je me dis « c’est maintenant ou dans un an ». Ca sera donc maintenant. Je profite d’une réduction supplémentaire et je me retrouve à payer une somme pas si folle pour ce genre de meuble. Je suis contente, mon banquier moins, et Clapiotte saute sur place en me demandant toutes les 5 minutes « il arrive à quelle heure mon lit ? ».

Chez La Redoute, quand on achète un meuble encombrant, on se fait livrer à domicile, et ça, c’est plutot cool, parce que je n’ai pas les bras d’un déménageur et que ça sera drôlement pratique.

Rendez vous pris avec le livreur lundi 21 juillet.
Entre 7h et 14h.
Ils calculent large, mais tant pis, je resterai sagement à la maison en attendant.

Mail de confirmation reçu quant à ma date de livraison, je déclare officiellement à Clapiotte que quand elle reviendra à la maison vendredi après midi, elle aura son nouveau lit tant attendu.

« Tout à l’heure ? »
« Non, vendredi, quand tu reviens »
(Elle a raison d’essayer, un jour ça marchera peut être)

Hier, donc, je me lève, tôt, pour être fraiche (presque) et accueillir mon énorme colis dans de bonnes conditions en esperant que la motivation pour le monter sera dans un des cartons.

J’attends.

J’attends.

J’attends encore.

A 15h, je me dis qu’ils se fichent de moi, mais avec ce temps, après tout, un retard est certainement inévitable.

J’attends.

En fin d’après midi, alors que j’ai moisi sur mon canapé, je prends mon courage à pleine main et je mise tout sur mon combiné téléphonique après avoir cherché environ mille ans un numéro non surtaxé pour accéder au service client La Redoute.

S’en ai suivi une conversation surréaliste.

« Bonjour Madame voilà, ma commande N° blabla n’est pas arrivée, j’ai pas de nouvelle de votre service livraison, j’ai bloqué une matinée entière pour cette livraison et je me retrouve sans lit, comment ça se passe ? »

« Bonjour madame, je regarde votre commande. Il s’agit d’un lit blablabla… »
(je suis patiente et je sais qu’il faut que je laisse à la dame le temps de taper dans son ordinateur ce que je viens de dire pour qu’elle trouve quoi me répondre)

« Oui, oui, voilà, c’est ça… et donc au niveau de la livraison prévue aujourd’hui ? »

*blanc* (elle doit encore chercher quoi me dire… ça devient légèrement agaçant de ne plus avoir que des robots sans aucune initiative à l’autre bout du fil, sachez le, les marques qui utilisent ce genre de procédés qui tuent l’humain à grand renfort de phrases types débiles et inutiles)

« Ha mais Madame, on vous dit bien que c’est une livraison « prévue », ça ne veut pas dire que c’est sûr donc ».

Avant de vous dire que je suis, à ce moment précis, complètement excédée, je vous laisse contempler ces merveilleuses images faites aujourd’hui histoire de prouver que je ne suis pas complètement cinglée :

livraison La Redoute
(c’est une capture d’écran faite aujourd’hui en créant un « faux panier » hein, d’où la date, mais évidemment, j’ai eu pareil lors de ma commande il y a quelques jours, avec la confirmation pour livraison le 21, donc :) )

livraison La Redoute 2

Je suis blogueuse, je suis donc, par définition, un peu creuse, pourtant, dites moi si je lis bien : « La livraison à une date PRÉCISE CHOISIE A LA COMMANDE »

Mais non, la dame me redit bien qu’elle est désolée pour moi mais que c’est « prévu » et que donc, ça peut très bien être bien plus tard, j’ai qu’à attendre l’appelle du livreur, que c’est comme ça, que j’ai qu’à être patiente, qu’elle ne peut rien me dire d’autre mais que si je veux un autre renseignement, je peux.

J’ai envie de lui demander si il y a des promos sur les pack de vaseline mais comme elle n’aura pas la réponse dans ses phrases pré-écrites, ça va encore prendre trop de temps.

Je raccroche.

Et je rappelle (je suis obstinée, c’est un enfer, parlez-en à mon entourage).

On me ressort globalement la même chose mais cette fois, on me dit que le dossier est transféré au service client (parce que là, je parle à la serveuse de la pizzeria visiblement (???)  je comprends plus rien où suis-je bon sang ?) et qu’on me rappellera avant 19h.

Il est 14h et des brouettes le lendemain et on ne m’a pas rappelé.

J’ai rappelé il y a de cela une heure ou deux… pour savoir.

On m’a dit d’être patiente et qu’on me rappellera dans les 72h.

Je suis obstinée, j’ai dit, ça veut pas dire que je suis patiente, et plus on m’a demandé de l’être, moins j’avais envie de faire l’effort.

J’ai voulu hurler. J’ai voulu déchirer les coussins de mon canapé avec les dents. j’ai voulu égorger des chatons avec des petites cuillères.

Et puis finalement, j’ai pris mon clavier pour écrire cet article et poser quelques questions au service client de La Redoute, au livreurs de La Redoute, à la serveuse de la pizzeria de La Redoute, au SAV de La Redoute et à toute personne susceptible d’y répondre :

- Où est le lit de Clapiotte ?
- A quel moment vous pensez qu’on peut sagement se prendre des grosses demi journées à attendre un colis qui n’arrive jamais ?
- Pensez vous sincèrement qu’on peut tous se permettre d’être à VOTRE disposition et poser à loisir des demi journées sans bosser ?
- A quel moment exactement la règle de base de politesse consistant à appeler le client pour lui signaler un retard de livraison est-elle appliquée ?
-Est-il prévu que vous vous mettiez d’accord quant aux réponses que vous donnez ?
- Qui vient chez moi vendredi à 17h30 pour expliquer à ma fille pourquoi son lit n’est pas là et compenser sa déception en jouant aux Petits Poneys pendant TOUT le week end ?

tumblr_lwa16fyUP51r4ghkoo1_400

UPDATE du 23/07/14

Alors, depuis hier, il s’est passé quoi ?

Je n’ai pas été rappelée avant 19h (enfin, si, apparemment, ils sont tombés sur mon répondeur, mais sans message, je ne peux pas savoir), mais heureusement, j’avais soirée de filles, ce qui m’a permis de me détendre un peu le string qui commençait légèrement à coller.

Aujourd’hui, j’ai demandé via le site qu’on me rappelle. Immédiatement, mon portable a bipé. Quand j’ai donné mon N° de client, on m’a lancé un « vous avez déjà appelé le 21″ et on m’a raccroché au nez.

Tu vois les ânes têtus ? Je suis encore pire. Et en plus j’ai une tendance exponentielle à monter dans les tours quand on se fout de moi.

DONC, je rappelle moi-même. Je tape mon numero de client, on me dit « 3 min d’attente », j’attends, et on me raccroche au nez (bis).

Je rappelle (je vous promets que je ne suis pas une personne fréquentable quand il s’agit de pas lâcher l’affaire)

On me dit 4min d’attente. J’attends.
On me dit « bonjour Mme, je vous laisse patienter quelques instants », je patiente 4 minutes de plus et on me raccroche au nez (ter) (je pense écrire une chanson et défoncer Maitre Gimms au Top 50).

Je rappelle (tout en laissant des messages sur Facebook et Twitter pour occuper le temps et me détendre, du coup, puisque je commence à ressembler à Freddy Krueger à l’intérieur de moi tellement j’ai des pulsions non avouables à ce moment précis)

On me dit qu’il y a 4 minutes d’attente.

J’attends.

Mon portable bipe à ce moment là à peu près.

« Bonjour, je suis la responsable media sociaux de La Redoute »

Je n’aurai pas été assise je serai tombée. Je raccroche avec mon fixe et je lance un « wahhhh » de soulagement, avec cette douce impression que je vais enfin parler à un être doué de compréhension.

On m’explique le souci (un bug quant à la prise de rendez vous qui n’aurait pas dû être proposé si tôt étant donné la periode de soldes et de vacances). On est désolé blablabla.

Au final, non, je ne sais pas quand le lit de Clapiotte arrivera et je dois faire avec parce que voilà, il est chez le transporteur, mais on sait pas trop quand il va décoller de là bas.

Ca n’a pas arrangé le souci qui est que Clapiotte va non seulement dormir sur un matelas par terre mais qu’elle va SURTOUT être méga déçue (et je ne vous parle pas du fait de devoir monter ce genre de lit pendant que les enfants seront dans mes pattes alors que j’avais une semaine complete pour le faire tranquillou à la base) mais AU MOINS j’ai eu les réponses à pas mal de mes questionnements et pour ça, MERCI, parce qu’au final, c’est ce que j’attendais dès le départ.

Ce que je trouve aberrant dans cette histoire, c’est que ce n’est pas le service client qui est intervenu mais les community managers et la responsable du pôle media sociaux de La Redoute.

Ce n’est PAS leur boulot. Et pourtant, ils sont obligés de s’y coller, puisque personne d’autre ne le fait et que pendant ce temps, le bad buzz fait son petit bout de chemin (et empêcher ça, par contre, c’est leur boulot)

A force de sous traiter via des plateformes avec des gens formatés incapables de chercher plus loin que leurs phrases pré-écrites sur leur logiciel de service client, on a aujourd’hui pour seul recours de faire bouger les choses que de se servir des réseaux sociaux pour pousser notre gueulante, et je ne suis pas forcément fière d’user de mon réseau « cranemou » pour le faire. Mais je SAIS aujourd’hui que c’est le seul moyen d’avoir des réponses rapidement (la preuve aujourd’hui encore une fois).

J’attends donc (encore) ce fichu lit (que je déteste à force, j’avoue, et encore, je l’ai pas encore monté à l’envers comme à chaque fois qu’on me fout 3 planches et un tournevis dans les mains), sans indemnités si ce n’est une gentille personne au téléphone qui a fait redescendre ma tension à 17 au lieu de 48.

Je voulais vous remercier tous pour votre soutien (et vos blagues pour me détendre aussi) et je viendrai ici faire un edit une fois que le lit sera là, promis (je ferai même une photo collector de moi avec des outils pour la peine)

A tres vite pour la suite (et fin) (j’espère en tout cas)(des fois qu’ils me livrent un tronc d’arbre et une hache, on sait jamais)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lire la suite41 commentaires

Cranemou découvre la Haute Marne : le voyage de tous les dangers.

Chaque jour, dans ma boite mail, je dois trier quantité de messages dont certains contenant de merveilleuses pépites qui mériteraient presque d’être éditées en recueil des mauvaises façons d’aborder un blogueur. Mais je n’ai pas le temps. Et puis il y a des mail avec de jolies surprises ou des propositions fort sympathiques voire un […]

Lire la suite5 commentaires

Partir loin, revenir bien [sponso]

Hier, je vous racontais que j’allais partir en vacances avec les enfants sans voiture cet été. Bon, j’avoue que je ne vais pas partir hyper loin pour cette première, je suis loin d’être une grande téméraire, surtout avec les greffons sous le bras. On va se faire un bon coup de plage pendant deux petites […]

Lire la suite5 commentaires

Voyager avec ses enfants sans voiture : les 5 idées à creuser.

J’ai eu mon permis de conduire il y a longtemps maintenant, j’ai beaucoup conduit, étrangement, et malgré un manque flagrant de gènes de pilotes dans mon ADN, on me prêtait sa voiture avec une aisance toute particulière à l’époque. Et puis un jour, pour une raison bien trop compliquée à expliquer là, je n’ai plus […]

Lire la suite6 commentaires

Salut Maitresse !

A 11h30 tout à l’heure, les enfants ont dit au revoir à leurs maitresses respectives. J’aime pas les fins d’années à cause de ce moment, parce que je ne sais jamais trop comment je vais le gérer, ni comment mes enfants vont le gérer d’ailleurs. N°1, lui, était juste affreusement dégoûté parce qu’il y avait […]

Lire la suite17 commentaires

La dédicace ou comment devenir anthropologue

Il y a quelques semaines, nous étions conviés, le Docteur Alain Benoit et moi-même, à venir dédicacer notre livre Le Dico Des Parents (éditions Kero) dans la librairie Decitre à Ecully (banlieue lyonnaise). La date était fixée un samedi après midi, la veille de la fête des mères. Ce jour là, outre le plaisir de […]

Lire la suite7 commentaires

Tiens, voilà la vieille qui sort du grand bois.

Ah ! Quelle merveille, La vieille, la vieille. Ah ! Quelle merveille, cette vieille-là ! Cette vieille là, c’est moi. Parce que OUI, voilà, je suis vieille, et aujourd’hui, je participe à des événements qui me le rappellent comme une grande claque dans la tronche. On est tous le vieux de quelqu’un, comme les cons, […]

Lire la suite54 commentaires

Conversation intime : Me, My Blog and I.

> Hey ! HEY ! Cranemou ! Qu’est ce que tu fous sérieux ? Je suis à sec depuis plus d’une semaine ! > Je sais, désolée, je.. j’ai… enfin j’étais un peu fatiguée ces derniers temps. > Tu parles, je suis sûr que tu m’oublies. Tu fais ça discretos mais je me rends bien […]

Lire la suite21 commentaires

La musique, les moeurs et l’originalité: et un cadeau Mellipou à gagner !

Voilà, donc, je le disais récemment, cela fait 3 mois que j’ai déménagé. Globalement, à part un manque flagrant d’organisation au niveau du rangement (et du ménage, OUI D’ACCORD), ça se passe plutot bien. Le point qui me faisait le plus de soucis était celui du partage de la chambre entre N°1 et Clapiotte, mais […]

Lire la suite73 commentaires
Page 1 sur 11312345102030Fin »